Vidéos A la une
Si le projet de réforme sur la déchéance de nationalité divise la gauche, la droite aussi est écartelée sur la question. Outre NKM, pour François Fillon, il faut préserver la constitution de bricolages précipités, Alain Juppé estime que cette réforme serait symbolique mais d'une efficacité zéro. Pour tous ces ténors, c'est aussi une manière de trancher vis à vis de Nicolas Sarkozy.
Publicité