Vidéos à la une
C'est la plus belle pièce du casting du premier gouvernement de la présidence d'Emmanuel Macron. Jusqu'ici Nicolas Hulot avait toujours décliné le poste de ministre. C'était pourtant pas faute de l'avoir sollicité, mais il avait toujours dit non à Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, puis François Hollande. Mais alors comment Emmanuel Macron a-t-il fait réaliser l'impensable et le faire changer d'avis ? Selon Paris Match, un homme serait à l'origine de ce duo inattendu : Matthieu Orphelin -ancien porte-parole de sa fondation et candidat La République en marche! en Maine-et-Loire pour les élections législatives. Le 12 mai, c'est lui qui aurait permis aux deux hommes de se rencontrer au QG d'Emmanuel Macron. "Hulot a souvent cette phrase: "Je suis là pour construire des ponts et pas pour creuser des fossés". Avec le dépassement des partis, l'occasion est toute trouvée", explique Matthieu Orphelin dans Paris Match avant de préciser que les deux hommes entretiennent une relation "privilégiée". Parmi les exigences du futur ministre de la Transition écologique et solidaire, garder les Transports, très polluants, sous la tutelle de son ministère. C'est à 11 heures le mercredi 17 mai, seulement quatre heures avant l'annonce du gouvernement, que l'accord entre l'ancien présentateur d'Ushuaïa et l'ancien ministre de l'Economie aurait été scellé.
Vidéos à la une
"Il existe d'autres alternatives. La médiation qui va démarrer en fera la démonstration" a affirmé Nicolas Hulot, à propos de l'épineux dossier Notre-Dame-des-Landes, jeudi soir sur France 2. Le ministre de la Transition énergétique et solidaire a toujours combattu ce projet d'aéroport, contrairement à Emmanuel Macron, suscitant un espoir pour les opposants. Le site, quant à lui, reste toujours occupé.
Politique
Son mari vient d'être nommé au ministère de la Transition écologique, alors qu'il avait jusque-là refusé toutes les propositions des précédents présidents. 
Vidéos à la une
C'était il y a cinq ans, sur BFMTV. Nicolas Hulot expliquait qu'il ne tenait pas à être ministre. Depuis, celui qui a refusé plusieurs fois le poste proposé par les trois derniers présidents de la République, a finalement accepté de devenir ministre de l'Ecologie ce mercredi.
Vidéos à la une
Nicolas Hulot, nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire, a succédé à Ségolène Royal, ce mercredi. Il trouvera sur son bureau plusieurs dossiers délicats. Le premier étant le projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, auquel Nicolas Hulot s'est déjà dit opposé. L'autre dossier brûlant est celui du nucléaire. Il va devoir faire appliquer la loi de transition énergétique et ramener la part du nucléaire à 50% de notre consommation d'énergie d'ici 2025 et fermer 15 réacteurs. La pollution atmosphérique est également un dossier épineux auquel le nouveau ministre va devoir faire face.
Vidéos à la une
A 62 ans, Nicolas Hulot est entré au nouveau gouvernement, composé par Edouard Philippe, ce mercredi. Il intègre ainsi le ministère de la Transition écologique et solidaire: une première, puisque l'ancien animateur de TF1 avait auparavant refusé les propositions de Jacques Chirac ou encore Nicolas Sarkozy. "Il considère que la situation a empiré depuis qu'il s'occupe de l'environnement. Les chiffres concernant le climat, la biodiversité, la pollution de l'air le prouvent", explique Jean-Louis Caffier, consultant climat à BFMTV.
Vidéos à la une
Il avait systématiquement refusé d'intégrer un ministère auprès de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy ou encore François Hollande. Désormais, Nicolas Hulot occupe la fonction de ministre de la Transion énergétique et solidaire, au sein du gouvernement constitué par Edouard Philippe et Emmanuel Macron. C'est donc une victoire pour le président de la République. Bérengère Bonte, auteure de "Sain Nicolas", explique: "Il est plus que Macron-compatible, de par son positionnement politique. Il est à la fois à droite et à la fois à gauche".
Vidéos à la une
Julien Bayou, porte-parole d'Europe Écologie Les Verts et candidat aux législatives à Paris, a réagi ce mercredi sur BFMTV à la nomination de Nicolas Hulot au poste de ministre de la Transition écologique. Il se réjouit de cette décision mais exprime tout de même une interrogation: "Est-ce une prise de guerre ou est-ce que ça marque une réorientation du quinquennat ? Toute la question est comment Nicolas Hulot va-t-il pouvoir peser dans un gouvernement qui n'est pas écologiste ?"
Vidéos à la une
La composition du gouvernement a été annoncé ce mercredi par le Secrétaire général de l'Élysée. Nicolas Hulot est le nouveau ministre de la Transition écologique. Selon Ruth Elkrief, éditorialiste politique BFMTV, cette nomination impliquerait l'abandon du projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes: "Si Nicolas Hulot est nommé ministre d'État, cela veut dire qu'il est entré au gouvernement en ayant obtenu que Notre-Dame-des-Landes ne voit pas le jour".
Vidéos à la une
L'annonce du gouvernement, qui devait avoir lieu ce mardi en fin de journée, a été reportée à mercredi 15h. Les noms des futurs ministres ne sont alors toujours pas connus. Pour autant, des discussions entre En Marche et Nicolas Hulot auraient eu lieu. "La journée a montré qu'il y avait probablement de nouveaux arrivants, Nicolas Hulot peut-être même sans doute, je n'en sais rien mais je ne serais pas étonnée", a déclaré Corinne Lepage, présidente de la CAP21 et soutien d'Emmanuel Macron, ce mardi sur BFMTV.
Vidéos à la une
Donald Trump a signé, mardi, un décret ordonnant un réexamen de la mesure phare de son prédécesseur, Barack Obama, sur le climat qui imposait aux centrales thermiques des réductions de leurs émissions de CO2. De son côté, Vladimir Poutine a remis en cause, jeudi, la part de l'homme dans le réchauffement climatique. Nicolas Hulot, président de la Fondation pour la nature et l'homme, a réagi à ces annonces, ce vendredi, sur BFMTV: "C'est un véritable bras d'honneur qui est fait à nos enfants (...) C'est la pire nouvelle que l'on pouvait attendre (...) Si un jour la notion d'écocide est reconnue en droit international, Donald Trump sera coupable de crimes contre l'humanité".
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Eric Chaney, chef économiste d'Axa. Agnès Michel, responsable des questions économiques d'EELV. Et Bruno VanRyb, président de BeBrave. - Les Experts, du vendredi 8 juillet 2016, présenté par Emmanuel Lechypre, sur BFM Business.
Vidéos à la une
Barbara Pompili ne semble pas étonnée par le refus de Nicolas Hulot à se présenter à la présidentielle. Interrogée à la sortie du Conseil des ministres, la secrétaire d'Etat chargée de la biodiversité a estimé que ce dernier n'avait jamais été un "écologiste politique" mais qu'il a sensibilisé "énormément de monde" aux questions environnementales.
Vidéos à la une
Nicolas Hulot a livré un véritable plaidoyer pour la cause des migrants ce vendredi sur BFMTV et RMC. "On finit à doses homéopathiques par s'accoutumer à l'inacceptable", a déploré l'ancien animateur télé, le "climat de peur" actuel. "Où est passé notre humanité, où est la gauche, où est l'Europe?", s'est-il interrogé, l'air grave. "La misère, quelle que soit sa source elle est comme la flotte, elle retrouve toujours son chemin", a-t-il affirmé, ajoutant que les barrières et les barbelés n'y changeraient rien. "Cette indifférence que nous affichons est en train de générer à notre égard la haine de demain", a tempêté le père de sa fondation éponyme.
Vidéos à la une
Invité sur BFMTV et RMC ce vendredi, Nicolas Hulot n'a pas mis fin au suspense qui entoure sa potentielle candidature à la présidentielle de 2017. L'envoyé spécial de François Hollande pour la protection de la planète a expliqué qu'il prendrait "le maximum de temps pour réunir le maximum de bonnes volontés". "Etre candidat, ce n'est pas la seule option", a-t-il assuré, ajoutant qu'il abattrait ses cartes avant la fin de l'année. Par ailleurs, le père de la fondation Ushuaïa s'est épanché sur la cruauté des sphères du pouvoir. "C'est tellement cruel la politique", a-t-il confié, affirmant que beaucoup d'hommes et de femmes de qualité étaient "dissuadés par avance de se présenter parce qu'ils savent que ça va être cruel"
Vidéos à la une
Second volet de notre entretien. Si l'ancien conseiller de François Hollande pour la Protection de la Planète devenait à son tour Président, quelles décisions prendrait-il sur Notre-Dame-des-Landes, Fessenheim, les EPR, et sur toutes les autres questions liées à l'environnement ? Il répond.
Vidéos à la une
Dans un entretien exclusif accordé à LCI, Nicolas Hulot affirme être déjà en contact avec Emmanuel Macron : "Il ne m'a pas échappé qu'on avait des convergences", explique-t-il tout en affirmant ne pas avoir eu connaissance au préalable de la création du mouvement du ministre de l'Economie, "En marche".
Vidéos à la une
"Nicolas Hulot aurait pu peser pour l'écologue au sein du gouvernement de la France. Ce qui compte c'est faire avancer l'écologie", a réagi jeudi le député EELV François de Rugy après l'annonce du refus de Nicolas Hulot d'entrer au gouvernement.
Politique
Pressenti un temps pour devenir le nouveau ministre de l'Ecologie, Nicolas Hulot a finalement décliné l'invitation du président. Même s'il ne sera pas ministre, ce baroudeur aura connu plusieurs vies.
Vidéos à la une
Le jeu des chaises musicales est lancé. Annoncé en partance, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll pourrait être remplacé sous. De son côté, Nicolas Hulot, dont la mission COP21 s'est terminé il y a peu, pourrait arriver à l'Écologie. Ségolène Royale partirait elle aux Affaires étrangères. Christophe Jakubyszyn, chef du service politique à TF1, a fait le point sur l'antenne de LCI.
Politique
Le militant écologiste était courtisé par l’Elysée pour rentrer dans le prochain gouvernement. Mais pourquoi au juste ?
Politique
Selon plusieurs médias, l’ancien candidat à la primaire écologiste est actuellement courtisé par la gauche et l’Elysée pour qu’il prenne ses quartiers au ministère de l’Ecologie.
Vidéos à la une
Dans un sondage Ifop paru dans le Journal du Dimanche, Nicolas Hulot a été plébiscité comme la personnalité de gauche préférée des Français avec près de 50% des Français ayant une opinion favorable de l'ancien candidat à la primaire écologiste.
Vidéos à la une
Invité ce vendredi matin de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, José Bové a affirmé son soutien à Nicolas Hulot si ce dernier venait à se présenter aux élections. "Aujourd'hui je ne suis pas sûr qu'il ait envie d'y aller, mais s'il y va, ce sera très clairement seul", a tout de même souligné José Bové. "Si on a une chance d'avancer, je soutiendrai Nicolas Hulot, comme je l'ai soutenu en 2012", a-t-il conclu.
Vidéos à la une
Un mois après l'accord sur le climat trouvé lors de la COP21, la mission de Nicolas Hulot auprès de François Hollande a pris fin. Il a été reçu mercredi à l'Élysée, où le chef de l'État l'a chaleureusement remercié d'avoir mené à bien le projet.
Vidéos à la une
Une semaine après le début de la COP21, Nicolas Hulot, invité ce dimanche du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, a estimé qu'il n'y avait plus de pays climato-sceptiques. "Ce constat-là, qui a été long a partagé, est fait", a déclaré l'envoyé spécial du président de la République pour la protection de la planète. "Les pays du Golfe n'en doutent pas même si l'équation est compliquée vu que l'économie est basée sur l'exploitation des énergies fossiles. Mais ils subissent eux-mêmes les premières conséquences du réchauffement climatique", a indiqué Nicolas Hulot, citant comme exemple les récentes inondations au Qatar et en Arabie Saoudite.
Vidéos à la une
Suite à l'interdiction de la marche pour le climat à Paris, de nombreuses personnalités, dont Mélanie Laurent, Nolwenn Leroy, ou encore Nicolas Hulot, ont enregistré ensemble une vidéo intitulée "March4me". Diffusé sur Internet, cet appel s'adresse aux étrangers, afin qu'ils marchent à leur place.
Vidéos à la une
Nicolas Hulot a fait appel aux stars du web dans cette vidéo où il appelle à signer sa pétition afin de sensibiliser les élus à agir pour le climat lors de la prochaine la COP21, la conférence mondiale sur le climat qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre.
Politique
Le président songerait sérieusement à nommer des personnalités écologistes au gouvernement, parmi lesquelles Nicolas Hulot, selon Le Parisien. 
Vidéos à la une
Elodie Vielle Blanchard, présidente de l'association végétarienne de France, est sur l'émission "Vue sur la Planète" pour présenter le défi veggie, un exercice d'une semaine à trois semaines à destination principalement des étudiants. Le but étant de montrer les bienfaits de ce type d'alimentation.

Pages

Publicité