Vidéos A la une
L'ancien otage de Daesh en Syrie, le journaliste Nicolas Hénin est allé à la rencontre d'habitants de la banlieue parisienne pour dénoncer la propagande de l'État islamique. Le grand reporter était accompagné par deux amis syriens qui ont fui Raqqa après son enlèvement. L'objectif de cette rencontre est de raconter l'envers du décor, la réalité de la vie en Syrie ou encore la condition de la femme sur place. Dans la salle municipale de Savigny-le-Temple en Seine-et-Marne, le public était conquis, pourtant deux jeunes de la ville sont partis se battre en Syrie et beaucoup seraient tentés par un départ. Les mots simples du journaliste et de ses amis syriens sortent des discours institutionnels et touchent naturellement un public plus large.
Vidéos A la une
Nicolas Hénin et Pierre Torres ont été enlevés en juin 2013 dans le sud de la Syrie par un groupe appartenant à un mouvement jihadiste, avant de retrouver leur liberté après 10 mois de détention. Ils sortent aujourd'hui un livre pour enfants qu'ils ont réalisé ensemble: "Papa hérisson rentrera-t-il à la maison?". C'est du fond de leur cellule, en Syrie, que les deux ex-otages ont inventé les aventures du petit personnage. Un ouvrage destiné à tous les jeunes lecteurs qui souffriraient de l'absence d'un parent.
Vidéos A la une
Nicolas Hénin, ancien otage en Syrie, a tenu une conférence de presse samedi 6 septembre pendant laquelle il a affirmé que Mehdi Nemmouche était bien son geôlier pendant plusieurs mois. Un secret bien gardé, non seulement pour assurer le bon déroulement de l'enquête, mais surtout pour protéger les otages encore détenus en Syrie. l'ex prisonnier raconte ses conditions de détention
Vidéos A la une
Le journaliste Nicolas Hénin a confirmé lors d'une conférence de presse avoir été "maltraité" par Mehdi Nemmouche alors qu'il était otage en Syrie. Il raconte également l'avoir entendu "torturer" des prisonniers syriens.
Vidéos A la une
Le journaliste, ancien otage en Syrie, a confirmé samedi lors d'une conférence de presse donnée au siège du "Point", avoir eu Mehdi Nemmouche comme geôlier. "Garder les otages n'était pas sa mission, mais il interagissait avec nous", assure Nicolas Hénin, qui décrit "un combattant".
Vidéos A la une
Pierre-Yves Hénin, le père de Nicolas, journaliste enlevé en Syrie avec Pierre Torrès, a révélé que son fils ne souhaitait pas qu'une hypothétique prise d'otage soit divulguée.
Publicité