Vidéos à la une
Invité mercredi sur BFMTV, Jacques Cheminade a assuré vouloir construire "un front ample contre la financiarisation de l'économie". Pour le candidat à l'élection présidentielle, "la France est occupée par des intérêts financiers". Des affirmations remises en question par Nathalie Levy, journaliste BFMTV, qui a rappelé que le président du mouvement Solidarité et Progrès possédait "un plan d'épargne en action d'une valeur de 15.400 euros". "J'en ai parce que c'était de famille", a répondu Jacques Cheminade.
Vidéos à la une
Invitée sur BFMTV ce lundi, la candidate à l'élection présidentielle Nathalie Arthaud a assuré ne pas "se reconnaître dans la politique de Jean-Luc Mélenchon". La porte-parole de Lutte Ouvrière, qui dit ne pas vouloir se retirer au profit du candidat de la France insoumise, a notamment déclaré "qu'il faisait de belles promesses" et "qu'il y en avait eu d'autres avant lui".
Vidéos à la une
Henri Guaino, élu Les Républicains et ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, était l'invité de Nathalie Levy dans News et Compagnie sur BFMTV, ce lundi. Il a évoqué le mode de désignation d'un candidat pour l'élection présidentielle. "Les primaires ont été inventées par les partis pour faire taire leurs divisions avant d'arriver à l'élection présidentielle afin de gagner. Mais le but de la démocratie, c'est de faire gagner la France et non pas un parti" a-t-il déclaré. "Dans la situation où nous nous trouvons, les primaires peuvent peut-être permettre à un candidat d'être élu par défaut" a-t-il conclu.
Vidéos à la une
Marie d'Herbais de Thun, la présentatrice historique du Journal de bord de Jean-Marie Le Pen quitte le navire. Elle accuse entre autres Gilbert Collard d'avoir organisé la chute du président d'honneur du FN. Invité sur le plateau de News et compagnie, l'avocat médiatique et élu du Gard lui répond: "Je lui conseille de consulter un complo-comportementaliste! Parce qu'il y a des gens qui sont un peu siphonnés du complot".
Vidéos à la une
Roselyne Bachelot était l'invitée de News et Compagnie ce jeudi soir sur BFMTV. L'ancienne ministre a donné son avis sur la législative partielle dans le Doubs: "si j'étais électrice du Doubs, je voterais pour François Barbier, candidat socialiste" a-t-elle assuré. Concernant le positionnement de l'UMP, qui appelle les électeurs à voter blanc, Roselyne Bachelot a déclaré : "je ne comprends pas le ni-ni", tout en saluant "le pas de côté" qu'a fait Nicolas Sarkozy en revisitant sa position, jusque-là neutre.
Vidéos à la une
Invité mercredi soir sur BFMTV, Jacques Attali a fait l'éloge d'Emmanuel Macron, le nouveau ministre de l'Economie, qu'il connaît bien pour avoir été pour lui une sorte de "mentor" par le passé. L'économiste fonde de gros espoirs en Emmanuel Macron. "Je crois qu'Emmanuel Macron a tout à fait le talent pour être présidentiable un jour" a affirmé Jacques Attali.
Publicité