Monde
Oubliez les destinations classiques ! Le célèbre magazine National Geographic a dressé une liste de 10 pays qui méritent de voir plus de touristes partir à leur découverte en 2016.  
Vidéos A la une
Eric Arnold, alpiniste néerlandais de 35 ans, est décédé ce vendredi après avoir réussi à atteindre le sommet de l'Everest. Il est mort en redescendant, des suites du mal d'altitude. Ces dernières années, ce montagnard avait tenté l'ascension du toit du monde à 4 reprises avant d'y parvenir, ce vendredi. Ce décès porte à trois le nombre d'alpinistes morts dans l'Himalaya depuis le début de la saison.
Vidéos A la une
Il est l'un des trois premiers étrangers à avoir gravi l'Everest depuis le séisme au Népal qui a tué près de 9.000 personnes et l'avalanche qu'il a déclenchée. David Liano Gonzalez, un Mexicain de 36 ans, a atteint le sommet du Monde le 12 mai dernier, avec deux Britanniques. Une équipe de neuf Népalais, qui avait balisé l'itinéraire, était arrivée la veille. (Source : Reuters)
Vidéos A la une
Pour deux dollars par jour, Santosh et Krishna ramassent les déchets plastiques, afin de reconstruire leur maisons détruites par le séisme. Orphelins ou abandonnés, ces enfants errent dans les villes comme Katmandou, avec comme seule compagnie des chiens, perdus également. Selon les ONG, près de 4.000 enfants vivent actuellement sans un toit au Népal. Un nombre en forte augmentation depuis le séisme qui a frappé le pays il y a un an jour pour jour. Le Belge Jean-Christophe Ryckmans a créé une ONG qui concentre 40 foyers d'accueil pour ces enfants livrés à eux-mêmes. Le but, leur créer un monde plus agréable qui les éloignent de la rue et des gangs.
Vidéos A la une
Le Népal commémore le premier anniversaire du séisme qui a fait 9.000 morts, plus de 20.000 blessés et détruit quelque 600.000 maisons. La catastrophe avait dévasté le pays, ébranlant des temples dont la reconstruction n'a toujours pas commencé à cause de divergences administratives et politiques. Par ailleurs le blocus à la frontière indienne a rendu difficile l'approvisionnement en gaz et en pétrole, empêchant ainsi les hôtels de chauffer leurs locaux. L'industrie touristique népalaise est au plus mal, alors qu'elle est la deuxième source de revenus de l'Etat.
Vidéos A la une
Les Népalais se recueillent ce dimanche, à la veille du premier anniversaire du tremblement de terre qui a dévasté le pays. Le 25 avril 2015, le très fort séisme avait tué neuf mille personnes et détruit un demi-million de logements. La communauté internationale s'était mobilisée et avait réuni quatre milliards de dollars (3,56 milliards d'euros) d'aides pour le Népal, mais un an après, quatre millions de Népalais vivent toujours dans des abris temporaires. Une centaine de personnes a manifesté ce dimanche, à Katmandou, pour protester contre les délais de la reconstruction et le blocage des aides publiques promises. Des échaufourées ont éclaté avec les forces de l'ordre au moment où la police a bloqué le cortège. Les manifestants dénonçaient dans leurs slogans que les politiques habitent, selon eux, des palais alors que la population vit dans des tentes. Le gouvernement népalais avait promis une aide de deux mille dollars (1781 euros) par logement détruit mais, à ce jour, moins de sept cent familles ont reçu un premier versement cinq cent dollars (445 euros). Quant aux reconstructions, elles se concentrent pour l'essentiel dans les villes, mais rien ou presque n'est fait dans les villages des montagnes.
Vidéos A la une
En avril 2015, le séisme au Népal faisait plus de 10.000 morts et causait la destruction d'un million d'habitations. Un an plus tard, malgré la promesse des organisations internationales d'investir trois milliards et demi d'euros pour la reconstruction, celle-ci n'a toujours pas commencé. BFMTV est allé sur place pour rencontrer les rescapés, qui survivent dans des logements de fortune, et ont donc décidé de reconstruire eux-mêmes leurs maisons.
Vidéos A la une
Il y a un an, un séisme de magnitude 7,8 faisait près de 9000 morts au Népal. Le pays se recueille pour ce triste anniversaire alors que la reconstruction continue toujours un an plus tard.
Vidéos A la une
Un an après les deux tremblements de terre au Népal, les travaux de reconstruction n'ont vraiment commencé que dans les villes. Ailleurs, dans les montagnes, les Népalais vivent encore le plus souvent dans des conditions précaires devant les ruines de leurs maisons. C'est le cas à Ne Sing, un village au nord de Katmandou 'Personne ne nous aide à reconstruire les bâtiments et nos maisons' explique Purba Namjel Tamang, un jeune homme du village. 'Le gouvernement nous avait dit qu'il nous verserait 200 000 roupies, mais nous les attendons toujours et on se demande ce qui se passe.' Surya Bahadur Pariyar n'a pas quitté son village, il habite une tente et il a perdu espoir d'obtenir de l'aide du gouvernement. 'Je ne crois pas en ce que dit le gouvernement' explique cet employé d'une ONG. 'Je n'ai pas confiance dans ce que dit le gouvernement parce que si l'on regarde, depuis un an, toute l'aide qui a été versée aux victimes du tremblement de terre, que ce soit de la nourriture, des tentes ou du zinc pour construire un toit, toute cette aide a uniquement été fournie par des organisations népalaises civiles, des sociétés religieuses ou des organisations internationales.' Près d'un demi-million de foyers reste à reconstruire et les personnes déplacées vivent encore dans la crainte d'un nouveau séisme. 'Lorsque je suis entrée, tout s'était effondré autour de ma belle-fille' se souvient une dame rescapée de la région de Soloukhumbu. 'J'ai pris ma petite-fille, qui était elle aussi enterrée sous les débris, je l'ai sortie de la maison et depuis jamais plus nous ne sommes entrée dans cette maison.' À l'instar des délais de la reconstruction, l'industrie du trekking ne s'est pas non plus remise des séismes alors que des centaines de touristes ont depuis annulé leurs voyages.
Vidéos A la une
Le prince Harry est en visite au Népal pour cinq jours. Dimanche, il s'est rendu au Golden temple, un monastère important de Katmandou. Ce voyage est aussi l'occasion de célébrer le 200ème anniversaire du traité de Sugauli, qui marque la fin de la guerre entre le Népal et le Royaume-Uni.
Vidéos A la une
Le débat dans "Grand écran" après le documentaire "Chemins de l'école, chemins de tous les dangers", avec en invités : - Nicolas Fargues, écrivain, auteur de "Au pays du petit" trois temps et toujours beaucoup de mouvements. - Pascal Plisson, réalisateur de "Sur le chemin de l'école" - Marie-José Rubini, chef d'entreprise et administratrice de l'association "Toutes à l'école"
Vidéos A la une
Retour en images sur les événements qui ont marqué cette année 2015. Endeuillée par des attentats, 2015 aura aussi été l'année de la sortie de la Birmanie de la dictature, de la COP21, des premières images de Pluton, de la relance de l'entreprise des Fralib ou encore du mariage homosexuel.
Vidéos A la une
Des attentats de Charlie Hebdo aux attaques du 13 novembre, de la crise migratoire en Europe à la visite du pape François aux États-Unis, du scandale financier à la Fifa au triomphe des All Blacks lors du mondial de rugby... Découvrez en images, les temps forts de cette année 2015.
Vidéos A la une
Le pays, encaissé dans la chaîne himalayenne, peine à se relever de la série de séismes d'avril 2015. Il affronte aujourd'hui un nouveau problème : la signature d'une nouvelle constitution népalaise contrarie les Indiens, premiers importateurs de carburant dans le pays.
Vidéos A la une
Le pays, encaissé dans la chaîne himalayenne, peine à se relever de la série de séismes d'avril 2015. Il affronte aujourd'hui un nouveau...
Vidéos A la une
Le 5 octobre 1990, Christine Janin était la première Française à vaincre l'Everest. Sur le plateau du "Jour où...", elle se remémore son arrivée au sommet, après plus de 15h de marche. " Quand on est arrivés là-haut, j'ai pas envie de crier victoire", se souvient-elle. "Tout d'un coup je réalise que c'est un truc énorme, et qu'il faut tout redescendre", ajoute-t-elle.
Vidéos A la une
Le 5 octobre 1990, Christine Janin était la première Française à avoir vaincu l'Everest. Dans des conditions extrêmes, elle avance pas à pas jusqu'au sommet. "C'est vraiment de la méditation. Je crois qu'il faut être dans son corps, il faut être dans le moment présent, il faut plus avoir de peurs, il faut savoir pourquoi on y va et comment on y va.", explique-t-elle sur le plateau du "Jour où..."
Vidéos A la une
Six mois après le séïsme survenu au Népal, l'ONG Handicap International dresse un premier bilan de son action sur place.
Vidéos A la une
Nobukazu Kuriki, un alpiniste japonais, est le seul est le premier à vouloir gravir l'Everest depuis le séisme qui a dévasté le Népal fin avril et déclenché l'avalanche la plus meurtrière de l'histoire du plus haut sommet du monde. Après un échec fin septembre, il n'a pas tardé à retenter l'aventure... (Images : Nobukazu Kuriki "Sharing the Dream")
Vidéos A la une
Le Népal est aujourd'hui confronté à une grave pénurie de pétrole, de gaz et de médicaments. Depuis l'adoption de la première constitution...
Vidéos A la une
Barpak, village au Népal qui a été l'épicentre du tremblement de terre du 25 avril, a été détruit à 90%. Les villageois, qui vivent dans...
Vidéos A la une
A la veille de l'entrée en vigueur de la nouvelle constitution, plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi dans la capitale du Népal, Katmandou, à l'appel du parti communiste. Cette loi fondamentale, fruit de sept années de discussions entre les forces politiques, est présentée par ses signataires comme un nouveau départ pour le pays. Les séismes d'avril et mai 2015, qui ont fait plus de 8 700 morts et détruit un demi-million d'habitations, ont d'ailleurs accéléré les tractations. Le Parlement avait largement adopté ce texte mercredi, par 507 voix sur 598. Il satisfait les partis les plus importants. Mais mécontente certaines communautés qui craignent d'être marginalisées, car elles seront sous-représentées. Lundi, des religieux avaient défilé pour réclamer que la nouvelle constitution fasse de l'hindouisme la religion officielle du pays. C'était le cas avant 2006, lorsque les parlementaires ont décrété le Népal Etat laïque. Si les manifestations dans la capitale n'ont pas fait de victimes, des affrontements avec les forces de l'ordre dans le sud du pays ont fait plus de 40 morts, dont onze policiers.
Vidéos A la une
L’UNICEF a déclaré qu’au moins 245 enfants avaient été sauvés alors qu'ils allaient être vendus ou placés illégalement dans des...
Environnement
Les premiers relevés ont indiqué que le puissant séisme survenu le 25 avril dernier au Népal avait déplacé le plus haut sommet du monde de trois centimètres vers le sud-ouest.
Vidéos A la une
C'est un jour important pour le Népal, un peu moins de deux mois après le séisme dévastateur. Six des septs monuments historiques qui avaient été fermés ont rouvert. Les autorités ont organisé une petite cérémonie pour fêter ça, à laquelle s'est invité Bill, un touriste : 'Les gens du monde entier ont suivi les défis auquels le pays a fait face depuis le tremblement de terre, dit Bill. Et beaucoup seront heureux de voir la reconstruction et la capacité de résilience du peuple népalais.' L'urgence pour les autorités, préparer la prochaine saison touristique, après la mousson estivale. Il faut faire revenir les 800 000 touristes qui visitaient chaque année le Népal. 'Ca a l'air d'être un endroit sûr, ça a l'air, dit Giuseppe, un touriste italien, mais les gens ont encore tout à reconstruire ici.Il y a des pierres partout, de la poussière, il y a encore beaucoup de boulot.' Pourtant partout des panneaux rappellent les dangers, des répliques quotidiennes secouent encore les fragiles bâtiments. L'Unesco s'inquiète de cette réouverture hâtive. Mais le Népal dépend du tourisme, 80% des réservations d'hôtel auraient été annulées depuis le 25 avril.
Vidéos A la une
Il y a un mois jour pour jour, le Népal était touché par un puissant séisme de magnitude de 7,8. Plus de 8.000 personnes sont mortes, 17.000 autres blessées. Aujourd'hui, le pays tente de se relever mais les dégâts sont immenses. La vallée de Langtang, très prisée par les randonneurs, a été très fortement touchée. Une équipe d'alpinistes s'est donnée pour mission d'identifier les derniers disparus. De cette aide, un documentaire devrait bientôt voir le jour. Les bénéfices seront reversés au Népal, pour la reconstruction de la vallée.
Vidéos A la une
Des Népalais se sont rassemblés dans le centre historique de Katmandou pour rendre hommage aux 8600 victimes du séisme qui a frappé le pays il y a un mois.
Vidéos A la une
Quelques semaines après les deux forts tremblements de terre qui ont frappé le Népal, des répliques presque quotidiennes continuent de secouer...
Vidéos A la une
Matthieu Ricard, interprète et guide du Dalaï-Lama en France, publie une série de photographies issues d'une retraite d'un an au sommet de l'Himalaya, exposées à Paris. Les bénéfices de ses ventes iront à son association qui vient en aide aux populations du Tibet.
Vidéos A la une
Sur place lors du séisme, l'actrice Michelle Yeoh est revenu au Népal pour venir en aide aux locaux et a annoncé un don de 100.000 euros. La catastrophe intervenue il y a trois semaines a fait près de 8.500 morts et 15.000 blessés.

Pages

Publicité