Vidéos à la une
Nicolas Dupont-Aignan était l'invité d'Olivier Truchot ce mercredi sur BFMTV. Le candidat de Debout la France à la présidentielle a réagi à l'annonce de François Fillon de se maintenir malgré sa prochaine convocation devant les juges. Il a également confié que certains membres des Républicains rejoignaient son parti: "Le 8 février, une centaine de maires et conseillers départementaux m'ont rejoint. Tous les jours, j'ai des Républicains qui arrivent. J'ai encore eu deux parlementaires qui m'ont appelé là pour me dire qu'ils hésitaient. On voit une recomposition du paysage politique."
Vidéos à la une
Invité du Grand Oral des GG, Nicolas Dupont-Aignan, président du parti Debout La France, est revenu sur le refus d'inhumation d'un bébé rom de la part de la mairie de Champlan. Le député de l'Essonne regrette la réaction du maire mais pointe également du doigt les lacunes du gouvernement. Et le manque de frontières."On ne parle pas de l'incapacité de la République à faire respecter ses lois. La France a besoin de frontières. Les Roms sont envoyés chez les pauvres, pas chez les belles âmes parisiennes". Le bébé rom a été finalement inhumé dans la commune de Wissous.
Publicité