Politique
Alors que François Fillon vient d'accorder sa circonscription à Nathalie Kosciusko-Morizet, Rachida Dati ne décolère pas. Il faut dire que les deux femmes ont une inimitié de longue date.
Politique
Nathalie Kosciusko-Morizet a été prise d'un étrange fou rire, jeudi soir, suite à un lapsus de son adversaire Jean-François Copé. Les internautes n'ont pas attendu pour s'emparer de l'extrait et le détourner. Découvrez leurs publications les plus drôles !
Politique
Comme tout un chacun, les politiciens n'aiment pas admettre qu'ils ont eu tort. Alors quand on leur demande le prix d'un pain au chocolat ou d'un ticket de métro et qu'ils sèchent, ils font tout pour avancer une explication, même si elle est peu convaincante.
Insolite
Twitter ne pouvait pas passer à côté de ça : une photo où Nathalie Kosciusko-Morizet pose bizarrement sur son canapé. Datant de 2008 et republié par Paris Match il y a quelques jours, le cliché a été détourné par les internautes.
Vidéos Alaune
Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet n'ont fait qu'un petit tour au Conseil national des Républicains. Bruno le Maire et Henri Guaino sont absents. Ils dénoncent le programme taillé sur mesure pour Nicolas Sarkozy. "Je ne participerai pas au vote car cela entretient une confusion regrettable entre Nicolas Sarkozy président du parti et Nicolas Sarkozy candidat en campagne pour les primaires", a précisé Alain Juppé.
Vidéos Alaune
Le député Les Républicains de Charente-Maritimes Dominique Bussereau, invité de Ruth Elkrief sur BFMTV ce lundi, a souhaité que "Nathalie Kosciusko-Morizet trouve les parrainages" en vue de la primaire Les Républicains. "Dans une société comme la société française, qu'il n'y ait pas une femme candidate serait anormal", a-t-il déclaré. Il faut permettre qu'il y ait une femme dans cette compétition, non pas pour le look mais parce que c'est important dans la vie politique française", a-t-il estimé, suggérant "peut-être deux" femmes candidates à la primaire.
Vidéos Argent/Bourse
Nathalie Kosciusko-Morizet, députée LR de l'Essonne et candidate à la primaire de la droite en vue de la présidentielle de 2017 était l'invitée de 12h l'Heure H, du jeudi 12 mai 2016. - 12h l'heure H, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos Alaune
À TORT OU À RAISON. "Le monde politique reste malgré tout un monde d'hommes", c'est mots sont ceux de Nathalie Kosciusko-Morizet. Après vérification, ce qu'elle a dit est juste. La preuve en chiffres avec Ségolène Chaplin.
Vidéos Alaune
Invitée de Jean-Jacques Bourdin mardi, Nathalie Kosciusko-Morizet est revenue sur les accusations de harcèlement et agressions sexuelles envers Denis Baupin, des faits selon elle "particulièrement graves et caractérisés", qui vont "bien au-delà du sexisme". La députée Les Républicains de l'Essonne a rappelé que le sexisme était vécu dans "tous les univers qui ne sont pas complètement mixtes dans leur direction" et pas seulement en politique.
Vidéos Alaune
Réagissant au micro de Jean-Jacques Bourdin aux accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles portées contre Denis Baupin, Nathalie Kosciusko-Morizet s'est refusé à en faire "un sujet politique". "D'une certaine manière je pense que c'est plus grave que ça", a expliqué la députée Les Républicains de l'Essonne, dénonçant une omerta sur le sujet, et des "structures mentales sexistes" dans le monde politique comme dans la société en général.
Vidéos Alaune
Invitée dimanche du Grand Jury LCI/RTL/LeFigaro, Nathalie Kosciusko-Morizet a évoqué ses propositions dont la suppression du Conseil économique, social et environnemental. "Je propose d'avoir un système dans lequel chaque citoyen serait virtuellement membre d'une assemblée, une plateforme en s'associant à des propositions de lois". Elle a ajouté: "Le risque principal est que les Français voient la démocratie se dérouler loin d'eux".
Vidéos Alaune
"On a beaucoup trop de gens qui sont sous statut et on ne comprend pas pourquoi. Il faudrait que l'administration soit plus agile", a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet. La candidate à la primaire de la droite et du centre veut supprimer le statut de fonctionnaire et le remplacer par des contrats privés "pour une administration plus agile".
Vidéos Alaune
"Je crois que ça évolue, je ne suis pas sûre que ça débouche sur quelque chose mais je suis sûre d'une chose : derrière ce mouvement comme derrière d'autres mouvements, il y a une insatisfaction vis-à-vis des formes actuelles de la vie politique", a expliqué la députée LR de l'Essonne. "Il ne faut pas s'endormir sur la vie politique et croire que tout est gagné", a-t-elle ajouté.
Vidéos Alaune
Nathalie Kosciusko-Morizet a évoque "les pressions croisées" subies par les parlementaires dans la chasse aux parrainages. "Cette course du "j'en ai plus que toi", ce n'est pas la conception que je me fais du parlementaire. Il est libre", a-t-elle ajouté.
Vidéos Alaune
"On verra à ce moment-là ". Nathalie Kosciusko-Morizet est restée très évasive sur son investiture aux élections législatives de 2017 à Paris ou dans l'Essonne. "Je suis totalement engagée dans mon mandat du président du groupe Les Républicains au Conseil de Paris", a-t-elle conclu.
Vidéos Argent/Bourse
"Tant qu'on pourra se demander s'il n'est pas un rabatteur, si tout cela n'est pas une opération de manipulation politique aux bénéfices de François Hollande, on ne pourra pas véritablement avoir une discussion intéressante", a expliqué Nathalie Kosciusko-Morizet à propos d'Emmanuel Macron. Et d'ajouter : "On a l'impression qu'il ne va pas au bout de sa propre démarche".
Vidéos Alaune
Le site du Figaro a révélé vendredi le contenu d'une conversation confidentielle entre Nathalie Kosciusko-Morizet et un élu parisien. Au cours de cette discussion, la candidate à la primaire des Républicains aurait confié à son interlocuteur déplorer le manque de femmes dans la course à l'investiture. "Mais il va bientôt y avoir Michèle Alliot-Marie", lui aurait alors rétorqué l'élu. Mais NKM se serait empressée de lui répondre que "MAM n'est pas une femme". Sur son compte Twitter, la députée de l'Essonne a rapidement démenti avoir tenu ces propos, fustigeant un "Buzz stupide, sur une déclaration inventée". L'ex-ministre de l'Intérieur n'a pour sa part pas encore répondu. Pour l'heure, Nathalie Kosciusko-Morizet et Nadine Morano sont les deux seules candidates déclarées pour cette primaire. Face à elles neuf hommes : Alain Juppé, Bruno Le Maire, François Fillon, Jacques Myard, Frédéric Lefebvre, Jean-Frédéric Poisson, Hervé Mariton et Geoffroy Didier. Nicolas Sarkozy ne s'est quant à lui toujours pas déclaré. Nathalie Kosciusko-Morizet et Nadine Morano ne sont même pas encore sûres de pouvoir participer à cette primaire, puisqu'elles rencontrent quelques difficultés à réunir les parrainages parlementaires nécessaires.
Vidéos Alaune
Nathalie Kosciusko-Morizet candidate à la primaire de la droite pour 2017, a affirmé dimanche sur le plateau de BFM Politique que "Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Bruno Le Maire et François Fillon aimeraient bien" que cette consultation "soit un entre-soi",
Vidéos Alaune
Nathalie Kosciusko-Morizet ne cautionne pas la stratégie d'Emmanuel Macron. Invitée de BFM Politique dimanche soir, la députée de l'Essonne a dit se reconnaître dans certaines idées du ministre de l'Économie, notamment "sur l'idée qu'il y a un certain nombre de clivages politiques qui sont dépassés". Elle ne comprend pas en revanche pourquoi il réitère dans le même temps sa loyauté à François Hollande.
Vidéos Alaune
Au sein du parti Les Républicains, douze candidats sont déjà sur la ligne de départ pour la primaire organisée en novembre prochain en vue de l'élection présidentielle. Alors que Jean-François Copé revient avec une livre après 18 mois de silence, Nathalie Kosciusko-Morizet rencontre les militants et Hervé Mariton se présente comme un "candidat modeste des libertés et des valeurs", dit-il.
Vidéos Alaune
Nathalie Kosciusko-Morizet, invitée de Ruth Elkrief sur BFMTV ce mardi, a affirmé l'importance d'une primaire ouverte à droite. "Ce qui est important, c'est qu'il y ait une diversité de propositions et le plus grand rassemblement possible d'électeurs", a-t-elle déclaré. Pour la députée LR de l'Essonne, "ce n'est pas seulement une question de nombre, les différentes sensibilités de la droite et du centre doivent pouvoir s'exprimer". "J'ai juste l'impression que tout le monde est sur la même ligne", a-t-elle déploré, décrivant "une ligne très eurosceptique" chez certains candidats, au contraire de la sienne, "profondément européenne".
Vidéos Alaune
Invitée de BFMTV et RMC ce mercredi, Nathalie Kosciusko-Morizet a réagi à la multiplication de publicités des grandes enseignes mettant à l'honneur des vêtements à la mode islamique. "Le foulard islamique c'est un effacement du corps de la femme et d'une part de l'originalité d'un individu. C'est le contraire de la mode", a-t-elle estimé. La députée LR s'est ensuite intéressée à la piste d'une redevance des produits spécifiquement musulmans, comme c'est le cas dans la communauté juive, afin de financer un "Islam de France".
Vidéos Alaune
Après les attentats de Bruxelles, la question de la "perpétuité effective" se pose parmi la classe politique française. Dans le cas de Salah Abdeslam, arrêté la semaine dernière, Nathalie Kosciusko-Morizet a été la première à soumettre l'idée, à laquelle Manuel Valls ne ferme pas la porte.
Vidéos Vu à la télé
Invitée samedi 12 mars sur le plateau d'On est pas couché, Nathalie Kosciusko-Morizet a été interpellée par Léa Salamé sur son langage très fleuri. "Vous en êtes où de la greffe des couilles ?" a demandé l'animatrice à la candidate des républicains, une référence à une déclaration qu'elle a faite...
Vidéos Alaune
Après avoir annoncé sa candidature à la primaire de la droite mardi dernier sur TF1, Nathalie Kosciusko-Morizet parle pour la première fois de son divorce dans le magazine "Elle".
Politique
La candidate à la primaire de la droite Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé avoir divorcé avec son mari Jean-Pierre Philippe.
Vidéos Alaune
Invitée de Gilles Bouleau ce mardi sur TF1, Nathalie Kosciusko-Morizet (Les Républicains) a confirmé sa candidature à la primaire pour 2017, avec l'ambition d'être la première femme à accéder à la plus haute charge de l'Etat. "Je suis candidate pour permettre à chacun d'aller vers ses objectifs et ses rêves," a-t-elle expliqué.
Vidéos Alaune
Invitée du JT de 20h de TF1 ce mardi, Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé sa candidature à la primaire de la droite et du centre pour la présidentielle de 2017. "Oui je suis candidate, je suis candidate à la primaire", a-t-elle lancé, soulignant vouloir "porter une conception différente du pouvoir".
Vidéos Alaune
Dans la Revue de presque du jour de Nicolas Canteloup, il est question du voyage de François Hollande à Venise en charmante compagnie. 
Vidéos Alaune
"Vous demandez qu'on vous suive mais savez-vous vous-même où vous allez avec cet article?", a demandé mardi à Nathalie Kosciusko-Morizet à Manuel Valls. Réclamant la suppression de l'article 2 de la révision constitutionnelle portant sur la déchéance de nationalité, la députée LR a dénoncé "une manipulation politique et elle ne marche pas".

Pages

Publicité