Vidéos A la une
" Une étape décisive ". C'est ainsi que François Hollande a qualifié l'accord intergouvernemental passé entre la France et l'Inde au sujet de l'acquisition de plusieurs Rafale. New Delhi a en effet commandé 36 avions de chasse français. Le Premier ministre indien Narendra Modi l'avait annoncé lors d'une visite en France en avril 2015. Mais depuis, les discussions sont toujours en cours au sujet du prix. Le président français s'est cette fois montré sûr de lui. " L'essentiel est fait. Restent des aspects financiers qui seront réglés dans les jours prochains ", a-t-il promis.
Vidéos A la une
François Hollande est arrivé ce dimanche matin à Chandigarh pour une visite de trois jours en Inde. Accompagné d'une poignée de ministres et de plusieurs dizaines de dirigeants d'entreprises, le président entame, symboliquement, son périple dans le pays par la découverte de cette ville nouvelle dessinée dans les années 50 par l'architecte franco-suisse Le Corbusier. Viendra ensuite le temps des discussions à New Delhi avec le Premier ministre Narendra Modi. Objectif majeur du voyage, la conclusion d'un accord sur la vente de 36 avions Rafale à l'Inde. Ce contrat, estimé à au moins cinq milliards d'euros, fait l'objet de négociations complexes que seul un accord politique permettrait de faire aboutir.
Vidéos A la une
Des pluies torrentielles s'abattent sur la ville de Chennai et sa région depuis plusieurs semaines. Selon le chef de la police, il y a déjà eu 186 morts et des dizaines de milliers d'habitants ont été évacués. D'autres sont montés sur les toits ou se déplacent sur des canots de fortune pour sauver tant bien que mal quelques effets personnels. Mercredi, l'armée a été déployée dans l'État du Tamil Nadu. 10 000 policiers et plongeurs participent aussi aux secours. Toute la région est paralysée. Le principal aéroport est bloqué et des milliers de passagers doivent rester à l'intérieur. Il restera fermé au moins jusqu'à jeudi. Dimanche, à la veille de l'ouverture de la COP21 à Paris, le Premier ministre indien Narendra Modi a cité les inondations parmi les conséquences du changement climatique lors de son allocution hebdomadaire à la radio.
Publicité