Vidéos A la une
Le procès Outreau se poursuit ce mardi à la cour d'assises de Rennes. L'avocat de Daniel Legrand, accusé de viols par les enfants Delay, dénonce les "fariboles" des plaignants. "Ce dossier repose sur un mortier mais sans ciment", a estimé Me Julien Delarue. "Depuis le début, nous disons que c'est du sable. Tout cela a été bâti sur le mensonge de Myriam Badaoui, malheureusement relayé par des enfants victimes et cru par un juge qui pensait avoir l'affaire du siècle dans son cabinet", a ajouté l'avocat de l'accusé.
Publicité