Vidéos A la une
Au Congo, une foule d'admirateurs a bravé les fortes chaleurs pour dire un dernier adieu au chanteur Papa Wemba. Une messe a été donnée en la cathédrale de Kinshasa, retransmise dans la ville sur plusieurs écrans géants, avant son inhumation à 80 kilomètres de la capitale congolaise. Papa Wemba était l'une des plus grandes stars de la musique africaine, considéré comme le père de la rumba congolaise. Il est mort sur scène il y a dix jours à l'âge de 66 ans, alors qu'il participait au Festival des musiques urbaines d'Anoumabo en Côte d'Ivoire.
Vidéos A la une
Plusieurs milliers de personnes ont assisté au traditionnel Festival international de cor des Alpes, au bord du lac de Tracouet, dans la station valaisanne de Nendaz, en Suisse.
Vidéos Sciences
Pendant quelques jours, l'Azerbaïdjan s'est installé à Cannes. À l'occasion des journées culturelles consacrées à ce pays, de nombreuses animations étaient proposées dont des concerts et une exposition sur le thème 'Azerbaïdjan : pays des traditions et d'avenir'. Visite guidée avec Nathanaël Becker de l'association des Amis de l'Azerbaïdjan : ' Ici, on est dans une exposition qui est en trois parties, entre tradition et modernité. On a d'abord dans la partie centrale des tapis, des objets traditionnels, des instruments de musique, des céramiques qui permettent plus d'appréhender la culture. Une partie de l'exposition est une rétrospective du poète penseur Nizami Ganjavi qui est un poète philosophe du XIIe siècle qui a beaucoup influencé le Caucase et l'Islam à cette époque-là et en fait, il y a un certain nombre d'éléments qui permettent d'illustrer ces poèmes et de se replacer dans l'ambiance de l'époque. ' Nizami est notamment l'auteur du 'Khamseh' ou 'Les Cinq Joyaux' - cinq poèmes écrits qui s'inspirent de l'histoire de la Perse ou de légendes populaires. Les oeuvres de Khalida Safarova et de Kamil Najafzade sont aussi exposées. Suite de la visite avec Nathanaël Becker de l'association des Amis de l'Azerbaïdjan : ' Et puis une partie plus contemporaine avec deux peintres qui ont réussi à passer la frontière pendant les années soviétiques et qui ont pu donner leur interprétation de la France au travers de leur culture azerbaïdjanaise en quelques peintures entre les années 60 et 90. ' L'exposition se poursuit à la Gare Maritime de Cannes jusqu'au 31 juillet. Ces journées se sont conclues sur un défilé de mode-là aussi placé sous le signe de la tradition et de la modernité. Le tout en présence de la première dame d'Azerbaïdjan. Un défilé signé par le couturier italien Renato Ballestra : ' Cela a été une collection très ambitieuse parce qu'il s'agissait de montrer, au travers d'une collection de mode, l'évolution de la femme azerbaïdjanaise en partant de l'époque rurale, au travers des vêtements, jusqu'à la femme actuelle, qui est une femme importante dans l'histoire du pays. ' Là aussi, trois thèmes ont été abordés dans le défilé. Des thèmes symboliques autour de trois influences. D'abord celle des tapis, puis celle de la grenade, le fruit du grenadier et enfin de la flamme qui est l'emblème du pays. Ces journées culturelles ont aussi permis à l'Azerbaïdjan de lancer les Jeux européens dont la première édition se tiendra à Bakou en juin 2015.
Vidéos A la une
Affluence à Madrid pour rendre hommage à Paco de Lucia. Des centaines d’admirateurs du célèbre guitariste de flamenco lui ont dit adieu ce vendredi. Le Prince Felipe et de nombreux artistes...
Vidéos A la une
Des millions de buveurs de bière du monde entier se sont donnés rendez-vous dans la capitale bavaroise ces deux prochaines semaines pour la 180ème édition de l’Oktoberfest.
Vidéos A la une
300 danseurs ont organisé une manifestation spontanée pour attirer l’attention sur la tradition populaire de danse roumaine. Les danseurs se sont habillés en rouge, jaune et bleu, les couleurs du drapeau roumain.
Publicité