Vidéos A la une
PARIS - 6 septembre 2014 - Mehdi Nemmouche, le tueur présumé du Musée juif de Bruxelles a été un geôlier des quatre journalistes français otages en Syrie. Cette information avait été gardée secrète par les enquêteurs pour préserver la vie des autres otages occidentaux détenus par l'État islamique. Révélée par le quotidien le Monde, elle a poussé Nicolas Hénin, l'un des quatre journalistes otages libérés en avril, à sortir de sa réserve. Il a donné samedi une conférence de presse au siège du Point, son employeur. " Oui, Mehdi Nemmouche m'a maltraité. Je n'ai pas connaissance d'autres otages occidentaux qu'il aurait maltraité. En revanche, j'ai pu l'entendre torturer des prisonniers syriens dans cet établissement dans lequel nous nous trouvions qui était le sous-sol d'un ancien hôpital " a déclaré Nicolas Hénin. Mehdi Nemmouche, 29 ans a été arrêté le 30 mai lors d'un contrôle de routine à Marseille alors qu'il était en possession d'armes , d'un drap marqué du sigle de l'État Islamique (EI) et d'un film évoquant la tuerie du musée juif de Bruxelles. Il a été remis fin juillet à la justice belge.
Publicité