Le MoDem est au coeur d'alliances décisives avec la droite et la gauche pour le 2e tour. Nicolas Sarkozy, après avoir encaissé le revers électoral, promet de "tenir compte" du scrutin.

Municipales : alliances et promesses du 2e tour

PARIS, 11 mars (AFP) - Droite et gauche ont mis la dernière main mardi à des alliances à géométrie très variable en vue du second tour des municipales, alors que Nicolas Sarkozy a annoncé qu'il tiendrait "naturellement compte" du résultat du scrutin.

Après la percée réalisée par la gauche au 1er tour (47% contre 45% à la droite), le chef de l'Etat a déclaré mardi à Toulon qu'il tiendrait "naturellement compte" de l'issue du scrutin, sans préciser de quelle manière.

Très discret dans la campagne, il a expliqué que "le président de la République n'a pas à s'impliquer dans les élections municipales".

Publicité
Lors d'un déplacement sur l'immigration - thème porteur dans l'électorat de droite -, il a toutefois qualifié "d'encouragement pour le gouvernement" les résultats des ministres engagés, élus dimanche dans leur majorité.L'UMP, par la voix de Patrick Devedjian, a cependant adopté un profil bas, prédisant "un second tour difficile".
Publicité