Revue du web
Avec Atlantico
Alors que certains villages aux alentours de Mossoul ont été repris par les forces irakiennes, les chrétiens, qui pour la plupart ont fui il y a deux ans, sont encore très marqués par les violences et les meurtres commis par l'EI. Ce traumatisme ainsi que l'absence de perspectives économiques dans une ville en ruines, rendent peu probable leur retour une fois la bataille terminée.
Publicité