Vidéos A la une
ABUJA - 28 mars 2015 - Journée d'élection au Nigeria. Samedi, le pays le plus peuplé d'Afrique choisissait un nouveau président et renouvelait son assemblée. Mais le scrutin a été marqué par des attaques islamistes dans le nord-est du pays causant la mort de 5 personnes. Tôt ce matin, de longues files d'attente s'étaient pourtant formées devant les bureaux de vote, comme ici dans ce camp de déplacés à Yola, dans l'est du pays, où les familles chassées par Boko Haram comptaient bien faire entendre leur voix. Enjeu principal du scrutin : la réponse à apporter au déferlement de violence attribuée à la secte islamiste. Candidat à sa succession, le président sortant Jonathan Goodluck est accusé d'immobilisme et d'incompétence par son principal adversaire, l'ancien militaire Muhammadu Buhari. Un duel serré que la commission électorale a décidé de proroger d'une journée dans plusieurs bureaux. En cause : les nombreux problèmes techniques liés aux cartes de vote biométriques, testées pour la première fois dans le pays. Même le président sortant a d'ailleurs dû s'y reprendre à plusieurs fois avant de valider son vote.
Publicité