Vidéos A la une
MAARAT AL-NOUMAN (nord de la Syrie) - 15 fév 2016 - Un bombardement a réduit en miettes un hôpital soutenu par l'organisation Médecins sans frontières, au nord de la Syrie. Dans les décombres, les corps de sept personnes - cinq patients dont un enfant et deux membres du personnel. Lundi soir, huit personnes étaient encore portées disparues. Dans les colonnes du Monde, Mego Terzian le président de MSF dénonce un ciblage des structures de santé. Cinq hôpitaux syriens soutenus par l'ONG ont été bombardés depuis le début de l'année. Pointés du doigt : le régime de Bachar al-Assad et son allié russe. Mais Moscou a fermement démenti être à l'origine de ces attaques. Un lundi noir malgré tout pour les civils : plus de 50 personnes dont plusieurs enfants ont trouvé la mort ce jour dans le bombardement d'hôpitaux et d'écoles.
Vidéos A la une
Un centre de Médecins sans Frontières (MSF) a été attaqué dimanche au Yémen. Un tir de roquette sur le dispensaire qui a fait quatre morts et 10 blessés. C'est la troisième fois en neuf mois de conflit que les installations médicales de MSF sont attaquées. (Images AP/Reuters)
Vidéos A la une
Le bombardement de l'hôpital de Médecins sans Frontières (MSF) dans la ville afghane de Kunduz, a fait 19 morts dans la nuit de samedi à jeudi. "Les bombardements ont perduré" alors même que les autorités avaient été alertées, a redit Mathilde Berthelot, responsable des programmes MSF en Afghanistan sur BFMTV.
Vidéos A la une
L'armée américaine pourrait avoir commis une bavure en bombardant un hôpital de Médecins Sans Frontières, dans le Nord de l'Afghanistan. Le bilan s'est encore alourdi dans l'après-midi: 16 morts, 37 blessés, parmi lesquels des médecins. MSF assure que la position du bâtiment était connue de tous. L'ONU parle d'un possible "crime de guerre ", "inexcusable". Le porte-parole du ministère afghan affirme que les Etats-Unis visaient une quinzaine de terroristes qui s'étaient cachés dans l'hôpital.
Vidéos A la une
Un hôpital de Médecins sans frontières a été bombardé à Kunduz, dans le nord de l'Afghanistan. Le bilan provisoire est de 9 morts et 37 blessés, dont des médecins. Ce drame risque de compliquer encore un petit peu plus l'accès aux soins dans cette région.
Vidéos A la une
L'incident pourrait être dû à une frappe américaine. Neuf employés de Médecins sans frontières ont été tués et 37 personnes grièvement blessées dans le bombardement d'un centre de soins de l'ONG. Le drame s'est déroulé dans la ville afghane de Kunduz. Le bilan de ce raid risque de s'alourdir, car selon MSF, de nombreuses personnes manquent toujours à l'appel. Au moment du bombardement, 105 patients et 80 membres du personnel, des Afghans et des étrangers, étaient présents dans le bâtiment. L'Otan a confirmé que les forces américaines avaient mené une attaque aérienne sur la ville dans la nuit de vendredi à samedi. La frappe visait des " personnes qui menaçaient les forces de la coalition " selon l'organisation, qui admet qu'elle a " peut-être provoqué un dommage collatéral sur un bâtiment médical " situé à proximité.
Vidéos A la une
Marc Lavoine était l'invité d'Audrey Crespo-Mara ce mardi sur LCI. Signataire d'un appel pour venir en aide aux réfugiés avec MSF, il a réagi à un sondage publié dimanche selon lequel une majorité de Français se dit contre un assouplissement de l'accueil des réfugiés. "Je comprends tout à fait" a-t-il assuré.
Vidéos A la une
Alors que le naufrage d'un chalutier en Méditerranée at fait au moins 800 morts le week-end dernier, Michaël Neuman, conseiller aux opérations à Médecins sans frontières (MSF), était mardi l'invité de BFM Story. L'humanitaire a indiqué que MSF était en train de préparer un plan de sauvetage des migrants, indépendamment des décisions qui seront prises jeudi par l'Union européenne lors d'un sommet extraordinaire sur la question. "Un bateau va commencer une campagne de sauvetage à partir du 2 mai. Elle va se dérouler sur une période de six mois", a précisé Michaël Neuman.
Vidéos A la une
Retour sur l'histoire de courageux volontaires qui tentent de combattre le virus Ebola. Parmi eux, Lucie, 29 ans, infirmière au centre MSF à Monrovia. Elle est la première volontaire française a avoir contracté le virus. La jeune femme vient d'être rapatriée en France, où elle suit actuellement un traitement experimental. Quelques jours avant sa contamination elle nous ouvre les portes de son lieu de travail, de son quotidien et explique les raisons de son engagement.
Vidéos A la une
La 1ere Française contaminée par le virus est rentrée en France dans la nuit de jeudi à vendredi. Il s'agit d'une infirmière de Médecins sans frontières ayant contracté la maladie au Libéria. En isolement dans un hôpital militaire de la région parisienne, elle y est soignée selon des procédures draconiennes de sécurité et reçoit des traitements expérimentaux.
Vidéos A la une
La volontaire de MSF infectée par Ebola se trouve toujours à Monrovia, au Liberia. Bertrand Draguez, directeur médical de l'ONG, a donné ses précisions sur son état de santé.
Vidéos A la une
Alors que la volontaire de MSF contaminée au Liberia s'apprête a être rapatriée en France dans des conditions de sécurité maximale, a précisé le ministère, Mego Terzian, président de Médecins sans frontières, revient sur le cas de cette patiente atteinte d'Ebola qui sera la première hospitalisée dans l'Hexagone. "10% des cas rapportés aujourd'hui en Afrique de l'Ouest sont des travailleurs humanitaires qui avaient été infectés lors de leur travail ou lors de la vie quotidienne", souligne-t-il.
Vidéos A la une
Face à la multiplication des crises humanitaires dans le monde qui durent, Médecins sans frontières manque de bras. L'ONG recrute des volontaires, des personnels médicaux mais aussi des logisticiens.
Vidéos A la une
Le virus Ebola a fait plus de 1.900 morts et 3.500 cas confirmés, il n'y a toujours pas "de traitement qui a prouvé qu'il est efficace" explique Isabelle Defourny, vice-présidence de MSF.
Vidéos A la une
Reportage RMC - Les crises humanitaires se succèdent, et les ONG manquent de moyens. C'est le cas de Médecins sans Frontières, qui lance un appel au don exceptionnel.
Vidéos A la une
Mego Terzian, président de Médecins sans frontières, est revenu mardi midi sur les conditions dans lesquelles interviennent ses équipes à Gaza après une "nuit très dure". La situation "est dramatique", explique-t-il.
Vidéos A la une
L'Autorité palestinienne a proposé un plan à l'Egypte : arrêt des combats à Gaza suivi de 5 jours de négociations avec Israël. Sur place, les réfugiés campent près des hôpitaux, refuges un peu plus sûrs. Les précisions de MSF sur la vie des Gazaouis. Bourdin Direct est une émission d'information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l'actualité.
Vidéos A la une
Israël va cesser les bombardements pendant cinq heures (09h à 14h heure française) aujourd'hui sur la Bande de Gaza. Une "fenêtre humanitaire", décidée après des négociations à l'ONU, pour permettre aux habitants de se ravitailler. Médecins sans frontière reste sur place.
Vidéos A la une
La Belgique participe à l'aide apportée aux victimes du typhon Haiyan. Ce mardi, par exemple, MSF (Médecins sans frontières) enverra deux...
Publicité