Vidéos A la une
Myriam El Khomri s'est exprimée, ce lundi sur BFMTV, sur les débordements qui ont eu lieu ce week-end, place de la République, lieu occupé par les manifestants de "Nuit debout". Pour la ministre du Travail, il ne faut pas faire l'amalgame entre les casseurs qui ne représenteraient qu'une minorité de personnes, et tout le mouvement contestataire. "Ce n'est pas le mouvement 'Nuit Debout' qui casse, qui agresse les policiers qui font leur travail", a-t-elle déclaré. Par ailleurs, Myriam El Khomri a appelé les organisateurs de "Nuit debout" à la vigilance et à la responsabilité, car ce genre d'action pourraient nuire à l'image de l'ensemble du mouvement.
Vidéos A la une
Depuis une semaine, de nombreux manifestants se réunissent chaque soir place de la République à Paris, pour la "Nuit debout". Un mouvement contestataire qui commence à gagner d'autres villes françaises, comme Toulouse, Strasbourg ou Rennes. Soutenu par les Espagnols de Podemos, il consiste en une succession de discussions et des assemblées générales, avec un but: que chacun puisse jouer un rôle et s'exprimer. Le mouvement est en train de se structurer en accéléré, prenant de court tous ceux qui rêvent d'une recomposition à gauche
Publicité