Société
Cet hiver a été le plus chaud enregistré depuis plus d’un siècle. Des températures particulièrement élevées qui ont permis à un grand nombre de larves de survivre…
Vidéos à la une
C'est l'une des conséquences du réchauffement climatique et d'un automne inhabituellement doux: les moustiques jouent les prolongations. Les températures exceptionnellement douces ont retardé l'hibernation des insectes. Elle doit normalement commencer à la fin septembre, mais dans de nombreuses régions françaises, les moustiques sont toujours présents et les femelles continuent à pondre. Pour éviter la prolifération, il faut dénicher les réservoirs d'eau stagnante qui sont propices au développement des larves. Dans les Alpes-Maritimes, les brigades anti-moustiques resteront en alerte jusqu'à la fin du mois.
Société
Certains insectes disparaissent normalement à la fin de l’été. Pourtant, cette année, ceux-ci sont encore très présents dans plusieurs régions de France. Explications.
Environnement
Elles piquent, mordent ou brûlent et seront (malheureusement) en votre compagnie si vous partez en vacances. Découvrez les petites bêtes qu’il faut à tout prix éviter pour un été en paix !
Vidéos à la une
Plus d'un million de personnes infectées à travers l'Amérique du sud et 155 décès à ce jour, ce sont les chiffres alarmants de Chikungunya,...
Société
Des températures au-dessus des normales de saison et un soleil au beau fixe se sont emparés de l’Hexagone depuis quelques jours. Au point que cet hiver est même l’un des plus doux enregistrés depuis 1946. Une météo, certes très agréable, mais qui pourrait avoir des conséquences négatives dans les mois à venir. "Pour l’instant tous les éléments sont là pour que l’on ait un été à moustiques", prévient Stéphane Robert, le fondateur du site Vigilance-moustiques.
International
En Floride (Etats-Unis), les autorités ont récemment envisagé d’utiliser des drones pour localiser et détruire les nids de larves de moustiques dans l’archipel des Keys.
Vidéos à la une
Le soleil s'installe et avec lui les moustiques. Cette année, la météo leurs a été particulièrement favorable. La pluie suivie de la chaleur a lancé la saison de ce petit prédateur sanguinaire.
Publicité