Revue du web
Avec Atlantico
Faudra-t-il attendre que la Grande-Bretagne devienne un paradis fiscal pour s’apercevoir que les entreprises françaises n’auront pas d’autres alternatives que l’évasion fiscale ?
Revue du web
Avec Atlantico
Sans surprise, aucun des sept candidats de la Belle Alliance Populaire n'a plié le match au cours d'un premier débat télévisé sans moments forts ni envolées marquantes.
Revue du web
Avec Atlantico
Les sept candidats ont débattu dans le calme et sans coups d'éclat, entre divergences et points communs. Le revenu universel, le made-in France, la transition énergétique ou encore la fiscalité ont été abordés.
Revue du web
Avec Atlantico
La guerre entre les candidats de gauche n’a qu’un intérêt : distinguer ceux qui veulent gouverner et ceux qui ne le veulent pas.
Revue du web
Avec Atlantico
La guerre entre les candidats de gauche n’a qu’un intérêt, distinguer ceux qui veulent gouverner et ceux qui ne le veulent pas.
Revue du web
Avec La Tribune
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui: revenu universel, faut-il payer les gens sans travailler ?
Revue du web
Avec Atlantico
La primaire de la gauche était au coeur des sujets traités par les matinales ce jeudi.
Revue du web
Avec Atlantico
Les candidats de gauche s’affrontent sur des questions de pouvoir alors qu’ils devraient réinventer la gauche.
Revue du web
Avec Atlantico
Les candidats de gauche s’affrontent sur des questions de pouvoir alors qu’ils devraient réinventer la gauche.
Revue du web
Avec Atlantico
Arnaud Montebourg a récemment dévoilé son programme. Sous l'influence de la primaire, l'ancien ministre du Redressement productif a mis un sévère coup de barre à gauche.. potentiellement préjudiciable à ceux qu'il veut protéger.
Revue du web
Avec Atlantico
Arnaud Montebourg a récemment dévoilé son programme. Sous l'influence de la primaire, l'ancien ministre du Redressement productif a mis un sévère coup de barre à gauche.. potentiellement préjudiciable à ceux qu'il veut protéger.
Revue du web
Avec Atlantico
L’enquête qu’a menée Frédéric Charpier permet de dévoiler les zones d’ombre et les louvoiements de ce personnage insaisissable, et rétablit les faits. De la Convention pour la 6ème République devenue un simple instrument du pouvoir personnel de son créateur, à sa carrière de ministre du Redressement productif, il se dégage surtout le profil d’un homme girouette, politiquement versatile, capable de s’allier avec Martine Aubry aussi bien qu’avec DSK. Extrait de "Montebourg, l'homme girouette, de Frédéric Charpier, aux éditions La Découverte (2/2).
Revue du web
Avec Atlantico
Alors que les critiques du bilan du quinquennat Hollande se font de plus en plus entendre dans le cadre de la primaire de la gauche, les candidats auraient tout intérêt à mettre en avant autre chose qu'un simple inventaire des années passées.
Politique
En quittant leur ministère, les anciens ministres ont souvent des "mandats de secours" qui leur procurent une rentrée d'argent. Mais tous les anciens membres du gouvernement n'ont pas ce privilège. 
Revue du web
Avec Atlantico
La sénatrice socialiste de Paris s’efface pour préserver l’unité devant la multitude des candidatures socialistes.
Revue du web
Avec Atlantico
Selon un dernier sondage, POP2017, BVA et Salesforce, en partenariat avec la Presse Régionale et Orange publié ce mercredi, l’ancien Premier ministre n’arriverait pas à convaincre les Français au premier tour.
Revue du web
Avec Atlantico
La sortie de François Hollande n'a pas été digne. Elle a été pathétique, désespérée et désespérante. Valls reçoit la liquidation comme un cadeau empoisonné. Macron se dégage de toute responsabilité.
Revue du web
Avec Atlantico
La sortie de François Hollande n'a pas été digne. Elle a été pathétique, désespérée et désespérante. Valls reçoit la liquidation comme un cadeau empoisonné. Macron se dégage de toute responsabilité.
Revue du web
Avec Atlantico
En se déchirant autour de la primaire, la gauche commet une erreur historique, elle qui devrait renouveler ses différents logiciels idéologiques aujourd'hui dépassés. La bonne santé de notre démocratie en dépend.
Revue du web
Avec Atlantico
En se déchirant autour de la primaire, la gauche commet une erreur historique, elle qui devrait renouveler ses différents logiciels idéologiques aujourd'hui dépassés. La bonne santé de notre démocratie en dépend.
Revue du web
Avec Atlantico
La gauche se fracture entre les réticences du président à passer par la primaire et ses opposants qui veulent l'y contraindre.
Vidéos A la une
Entre Manuel Valls et Emmanuel Macron, la tension est de plus en plus palpable. Selon "Le Canard Enchaîné", le Premier ministre a averti le ministre de l'Economie : "Tu finiras comme Montebourg, si tu continues comme ça". C'est Emmanuel Macron lui-même qui aurait rapporté cette phrase à son entourage. Son prédécesseur à Bercy, Arnaud Montebourg a été écarté du gouvernement en août 2014 pour avoir critiqué publiquement la politique menée par l'exécutif. Depuis le lancement de son mouvement "En Marche", Emmanuel Macron ne cesse de se faire des ennemis au sein du Parti socialiste. Agacé, Manuel Valls aurait aussi déclaré à des visiteurs à Matignon : "Il faudrait qu'Emmanuel Macron s'occupe davantage de ses dossiers. Il en a beaucoup à régler, comme EDF, Areva ou les télécoms. Il a de quoi faire". Sur Twitter, Benoît Hamon, lui aussi écarté du gouvernement en 2014 s'étonne de la différence de traitement entre l'affaire de la "cuvée du redressement" fatale à Arnaud Montebourg, et les "déclarations quotidiennes" d'Emmanuel Macron. Malgré toutes ces critiques du Parti socialiste, la cote de popularité d'Emmanuel Macron ne cesse de progresser dans les sondages.
Politique
À chaque remaniement a lieu le chassé-croisé des ministres : les uns sont promus, les autres sont congédiés. Mais que sont devenus les anciens poids lourds du gouvernement ?
Politique
En quittant le ministère de la Justice sur "un désaccord politique majeur", Christiane Taubira rejoint le "club" des anciens ministres classés à la gauche de la gauche et qui critiquent désormais ouvertement le gouvernement de Manuel Valls.
Politique
Un an après la "cuvée de redressement", l'ancien ministre de l'économie a reçu l’ancien ministre des Finances grec à la Fête de la rose. Ce dernier y a été reçu comme une star.
Politique
Selon le "Canard enchaîné", Manuel Valls n’en pourrait plus de Christiane Taubira et de ses velléités de départ. Mais cette bisbille est loin d’être la seule intervenue entre ministres.
Vidéos A la une
"J'ai renoncé à vivre de la politique", a déclaré sur BFMTV ce jeudi soir l'ex-ministre de l'Economie Arnaud Montebourg. Cela "me permet de ne pas être tous les jours dans la polémique, dans la contestation permanente", a poursuivi le socialiste, avant de comparer l'Assemblée nationale à une "arène hystérique" où "le débat est inexistant, et où l'invective sert de moyen d'expression habituel. Pour moi, ce sont des bonnes vacances." Celui qui a aussi été à la tête du ministère du Redressement productif a ensuite indiqué qu'après "m'être occupé pendant dix-sept de la France, de la Saône-et-Loire, je m'occupe de ma famille et de moi-même. Je travaille, j'ai un métier. Je dois donc gagner ma vie comme beaucoup de Français. J'ai moins de temps pour participer à des débats subalternes." Plus surprenant, Arnaud Montebourg a affirmé qu'il était "frappé de voir la destruction du débat public dans notre pays. Je comprends tous ces Français qui ne se reconnaissent pas dans le système politique. J'ai du mal à m'y retrouver moi aussi."
Politique
Ce mercredi, Arnaud Montebourg a accordé une interview aux Echos. L’ancien ministre revient notamment sur sa nouvelle vie loin de la scène politique. Il en profite également pour fustiger la politique menée par le gouvernement.
Politique
Arnaud Montebourg donne actuellement des conférences aux Etats-Unis, l'occasion pour l'ancien ministre de dézinguer de la politique "suicidaire" menée en France.

Pages

Publicité