L'île de Pohnpei, en Micronésie révèle ses secrets. Des scientifiques pensent qu'il s'y cache une cité engloutie sous l'eau.  

Au large des côtes australiennes, en Micronésie, des chercheurs auraient trouvé une cité engloutie sous l'eau. La chaîne américaine Science Channel a diffusé un reportage mardi dernier, portant sur le site archéologique de Nan Madol, à l'est de l'île de Pohnpei.

L'émission "What's on Earth" explique que des images satellites ont permis de distinger un curieux regroupement d'îlots qui semblent particulièrement bien alignés. Ce sont eux qui formeraient la cité engloutie, de 1,5 km de long et de 500 mètres de large. Cette dernière est d'ailleurs entourée de murs de 12 mètres de haut et 5 mètres de large, explique le site Mashable

Précisions sur cette île

Inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, l'île de Pohnpei se situe à 2 500 kilomètres de l'Australie et à plus de 4 000 kilomètres de l'Amérique. Quant à Nan Madol, cela signifie "espace entre océan et continent" ou "intervalle".

Publicité
La cité était vraisemblablement habitée dès le Ier ou II ème siècle de notre ère. Fredzone se fait par ailleurs l'écho des recherches de Mark McCoy, qui dirige une équipe de scientifiques de la Southern Methodist University du Texas. Ils ont notamment analysés les ruines, ce qui a permis de déterminer que certaines pierres remontent à 1 180 av. J.C.

Certain voudraient croire que cette cité pourrait être liée au mythe de l'Atlantide, un supposé continent englouti sous les eaux...

Publicité
Publicité