L’objectif de Mercy Ships est d'apporter des soins médicaux aux populations les plus démunies en utilisant un bateau capable, grâce à sa mobilité, de déplacer une infrastructure hospitalière partout dans le monde. Présentation. 

©Mercy Ships

C’est en 1978 que Don et Deyon Stephens, qui vivaient alors en Suisse, ont fondé Mercy Ships, une association également connue sous le nom français Navires de l’Espoir. Son objectif : apporter des soins médicaux aux populations les plus démunies en utilisant un bateau capable, grâce à sa mobilité, de déplacer une infrastructure hospitalière partout dans le monde, au plus près des besoins. Depuis 1982, plusieurs navires, anciens paquebots ou ferries, ont été utilisés au profit des habitants de régions très pauvres ou sinistrées à travers la planète. En 35 ans, plus de 2.5 millions de personnes ont bénéficié gratuitement de l’action de Mercy Ships, qui a notamment réalisé plus de 82 000 interventions chirurgicales réparatrices.

Une action globale pour améliorer la vie des populations

Des soins dentaires aux opérations lourdes en bloc opératoire, les bénévoles de Mercy Ships, soit 1000 personnes mobilisées chaque année, ont ainsi pu sauver des milliers de personnes et redonner espoir à d’innombrables familles grâce aux soins dispensés à bord des bateaux. Mais aussi en livrant du matériel et de médicaments pour les hôpitaux et dispensaires locaux puisque l’association a, en parallèle, mis en place des actions de développement permettant d’améliorer le quotidien des populations. Ainsi, plus de 500 projets ont été accomplis avec par exemple la construction d’écoles, de cliniques, d’orphelinats ou encore de puits dans les villages. Les équipes médicales de l’ONG travaillent également en étroite collaboration avec les médecins locaux, et assure des programmes de recherche et de formation d’autant plus cruciaux que le manque d’accès aux soins entraine l’apparition de pathologies inconnues dans les pays occidentaux.

L’Africa Mercy à l’œuvre depuis 2007 en Afrique

Depuis 2007, l’association concentre son action sur un seul navire, l’Africa Mercy, qui œuvre en Afrique, où l’on estime que plus de 40 millions de cas chirurgicaux ne sont pas traités. Cet ancien ferry de 152 mètres a vu son ancien garage transformé en un hôpital de plus de 1200 m². Il compte six salles d’opération (prévues pour effectuer 7000 interventions par an), une salle de réveil, une unité de soins intensifs et plusieurs salles d’hospitalisation totalisant 78 lits.

L’Africa Mercy, avec à son bord 400 bénévoles venant de 40 pays, est actuellement amarré à Cotonou, au Bénin. Il va notamment servir au support de 1700 opérations qui permettront de changer la vie des personnes touchées et souvent déformées par des maladies graves.

Une mission rendue possible grâce aux bénévoles et aux dons

Publicité
Cette belle aventure, symbole de l’entraide entre les peuples, ne serait pas possible sans les dizaines de milliers de bénévoles qui se sont relayés sur les navires de l’ONG depuis plus de trois décennies. Depuis sa création, Mercy Ships a prodigué gratuitement pour plus de 600 millions d’euros de soins. Une somme considérable, à laquelle s’ajoutent les coûts de transformation et d’exploitation des navires, qui ne peut être financée que grâce au soutien de nombreux et généreux donateurs. Dernier partenaire en date : le groupe italien Costa Croisières, qui a signé début mars un partenariat de long terme avec Mercy Ships. Au-delà d’un premier don de 100.000 euros, l’armateur va agir mener une action de sensibilisation auprès des millions de passagers qui voyagent sur les 26 paquebots de sa flotte. Un programme de bénévolat est également mis en place pour permettre au personnel de la compagnie de croisière d’œuvrer à bord des navires de Mercy Ships, dont les équipages vont aussi pouvoir échanger avec ceux de Costa en embarquant sur ses paquebots.