Réuni au Qatar, le comité du Patrimoine mondial de l’Unesco doit se prononcer sur l'inscription ou non du site de la Grotte Chauvet (Ardèche) au patrimoine mondial. La réponse devrait être communiquée d’ici jeudi ou vendredi.

Illustration

La grotte de Chauvet-Pont d’Arc, située en Ardèche, entrera-t-elle au patrimoine mondiale de l’Unesco ? C’est en tout cas ce qu’espère la France qui a présenté la célèbre grotte dans la catégorie "sites naturels et culturels". Une trentaine d’autres sites concourent dans cette liste.

Les experts de l’Unesco se sont d’ores et déjà prononcés en faveur de son inscription en mai dernier. Ainsi, sauf surprise, le site devrait normalement accéder au Patrimoine mondial. L’inscription sera validée par le vote du comité réuni au Qatar. La votation doit avoir lieu d’ici vendredi.

Découverte en 1994, la grotte ardéchoise est réputée pour ses peintures qui ornent ses murs. Il s'agit des plus anciens dessins connus à ce jour. Datant de 36 000 ans, ceux-ci ont été réalisés par des hommes et des femmes de culture aurignacienne. Ces derniers ont notamment dessiné un bestiaire de 435 animaux comprenant 14 espèces : ours, rhinocéros laineux, lion, lionne, panthère, bisons…Outre les dessins qui témoignent, selon la recommandation des experts, de l’ "expression remarquable de la première création artistique de l’homme", des signes de vie animale peuvent être observés. Ainsi, des traces de pattes d’ours et des ossements d’animaux féroces qui y hibernaient ont été conservés dans la cavité.

Publicité
Les dessins s’étalent sur les murs de la cavité d’une longueur de 800 mètres et jusqu’à 18 mètres de haut. Afin de préserver les trésors dont elle recèle, la grotte ne devrait jamais être ouverte au public. Toutefois une réplique identique est en cours de réalisation à quelques kilomètres de l’originale. Elle devrait ouvrir en 2015.

Vidéo sur le même thème : les gorges de l'Ardèche, une vallée sauvage

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité