Destinations de rêve, prix très attractifs… La croisière n’est plus ce qu’elle était et c’est tant mieux ! Petit tour d’horizon de ce qui est proposé actuellement.  

©Costa

Finie l’image vieillotte de la Croisière s’amuse, des paquebots réservés à une élite et d’une clientèle appartenant presqu’exclusivement au troisième âge. Ces dernières années, la croisière s’est largement démocratisée et rajeunie, devenant un mode de vacances de plus en plus prisé. Des centaines de navires sillonnent désormais toutes les mers du globe, offrant une incroyable diversité de destinations et, grâce aux économies d’échelle, des prix très attractifs.

De la Méditerranée à l’Europe du nord, de l’Antarctique à l’Alaska, en passant par les Antilles, l’Amérique latine, les Emirats arabes, la Polynésie ou encore l’Asie, sans oublier les grands fleuves… C’est le monde entier, ou presque, qui est désormais accessible grâce à la croisière. Principal avantage du voyage en bateau : l’hôtel se déplace en même temps que le vacancier. Plus besoin de faire et défaire ses valises pour visiter un pays. Le navire va de port en port, offrant à chaque fois l’opportunité de rayonner dans la région au gré de ses envies. Par ses propres moyens ou en groupe, grâce aux nombreuses excursions proposées par les compagnies.

Cinéma 4D, simulateurs de golf, auto-tamponneuses…

Entre deux escales, les passagers profitent de navires toujours plus modernes et confortables. Salle de spectacle, casino, discothèque, bars, piscines, centre de bien-être, animations… Il est tout simplement impossible de s’ennuyer sur un paquebot. Les plus grands, qui peuvent accueillir des milliers de passagers, sont devenus de véritables clubs de vacances flottants, avec une multitude d’activités et de d’équipements. Certains proposent les mêmes spectacles qu’à Broadway, un cinéma 4D, des simulateurs de golf, de Formule 1 ou de parachutisme, d’autres une patinoire, des "practices" de surf, un jardin naturel en pleine mer et même des auto-tamponneuses ou un incroyable observatoire mobile offrant une vue à une centaine de mètres au dessus de la mer. Avec leurs nombreuses salles de soins et de massage, leurs hammams, saunas et installations de balnéothérapie, les Spa des navires n’ont, quant à eux, rien à envier aux meilleurs centres de bien-être terrestres.

Alors que l’offre culinaire s’est largement développée, avec une collection de restaurants dont les cartes elles-mêmes sont une invitation au voyage, le personnel s’avère aussi professionnel que cordial, digne de grands hôtels et participant à l’ambiance chaleureuse qui règne sur la plupart des bateaux. En matière de communication, l’Anglais sert généralement de référence mais d’importants efforts ont été entrepris à destination des passagers ne maîtrisant pas la langue de Shakespeare. Chez Costa Croisières, par exemple, les menus et journaux de bord sont traduits, alors que des personnels francophones sont à disposition des clients, notamment pour les croisières au départ de l’Hexagone ou sur lesquelles la proportion de Français est importante.

Les petits navires pour voyager autrement

En fait, tout est mis en œuvre pour faciliter la vie des passagers et rendre leur séjour à bord le plus simple et agréable possible. L’objectif des compagnies est clair : faire en sorte que le passager n’ait rien d’autre à faire que de profiter de ses vacances.

Si les paquebots géants ont actuellement la cote, notamment auprès des jeunes et des familles, qui disposent à bord de clubs et d’espaces dédiés aux enfants et adolescents, les petits navires ne sont pas en reste. Ils n’ont certes pas autant d’équipements que leurs grands cousins, mais proposent une autre manière de voyager, plus intimiste et souvent axée sur les découvertes culturelles et les lieux insolites. Leur petit gabarit leur permet en effet de proposer des itinéraires sortant des sentiers battus. Ils s’aventurent dans des ports auxquels ne peuvent accéder les grands paquebots, remontent des fleuves, comme l’Amazone, ou partent à l’aventure vers les régions polaires, au pays des icebergs, des baleines et des manchots.

Publicité
La durée d’une croisière est variable. Il s’agit souvent d’itinéraires de 7 à 12 jours mais il existe aussi des formules courtes. Les néophytes qui voudront tester ce type de vacances, ou ceux qui souhaitent profiter d’un week-end original opteront pour une mini-croisière de quelques jours. A l’inverse, ceux qui ont le temps, aiment la mer et comptent s’offrir une expérience inédite pourront réaliser un tour du monde de trois à quatre mois, avec au programme cinq continents, une vingtaine de pays et une quarantaine d’escales.

En vidéo sur le même thème : Les croisières, un business florissant !