Pour se reposer, profiter du soleil et découvrir la culture tunisienne, l'île de Djerba est sans aucun doute l'une des destinations idéales quel que soit le moment de l'année. Planet.fr est parti à sa découverte. 

©Brice Lahaye

Si elle a pâti de l'attentat de Sousse en juin 2015, Djerba, en Tunisie, reste pourtant encore une destination parfaite pour les amateurs de belles plages et vacances ensoleillées. La sécurité y est une priorité et l'inquiétude disparaît sitôt le pied posé sur l'île. Pour nous en rendre compte, le groupe hôtelier Seabel nous a invités à venir la découvrir. 

Bien-être et farniente 

Les touristes en séjour sur l'île s'y rendent principalement pour une chose : s'y reposer et profiter du soleil. Djerba la douce, surnommée ainsi pour sa météo - ni trop fraîche l'hiver, ni trop chaude les soirs d'été - offre en effet un cadre idéal pour des vacances placées sous le signe du farniente. 

Les complexes hôteliers présents sur l'île l'ont bien compris et disposent de tout le nécessaire pour que les voyageurs n'aient pas à trop se déplacer : plages idylliques, transats et bars de proximité, activités en tous genres (jet-ski, planche à voile, balade à cheval, quad)... Tout est prévu pour profiter. 

Et pour ceux qui souhaiteraient également se faire une petite cure de détente et de bien-être, les hôtels et resorts de la région sont équipés de superbes spas et centres de thalasso. C'est le cas notamment du Rym Beach Hôtel (dans lequel nous avons posé nos valises), qui propose une grande variété de soins à des tarifs bien loin de ceux pratiqués en France. Pour seulement 50 euros, il est ainsi possible de s'accorder un moment bien-être de deux heures avec hammam, hydromassage, gommage de la peau, soin aux algues et massage oriental. 

Publicité
Au vu des prestations proposées, ce n'est d'ailleurs pas un hasard si la Tunisie est la 2e destination au monde en termes de thalasso (derrière la France). Pas moins de 450 centres dédiés au bien-être sont recensés dans tout le pays. Un pur bonheur pour les curistes. 

Publicité