Vidéos A la une
LE CAIRE - 16 mai 2015 - L'ancien président égyptien Mohamed Morsi a été condamné à mort en première instance pour des évasions de prison et des violences durant la révolution de 2011. Cet ingénieur de 64 ans avait été le premier civil élu à la tête de l'Égypte sous les couleurs d'un parti islamiste issu des Frères musulmans. Très vite, il avait été accusé d'être la marionnette de la puissante confrérie et d'être incapable de redresser la situation du pays. Sa destitution par l'armée en juillet 2013 avait été applaudie par les Égyptiens. Une centaine d'autres islamistes ont également été condamnés à la peine capitale. Peine qui doit recueillir l'avis non contraignant du mufti d'Egypte avant d'être confirmée ou infirmée.
Vidéos A la une
Quelques heures après la condamnation à mort de l'ancien président égyptien Mohamed Morsi, trois juges ont été tués et trois autres blessés dans le nord du Sinaï. Les jihadistes semblent avoir agi par représailles après cette décision de justice.
Vidéos A la une
Devant la justice depuis maintenant plusieurs mois pour avoir favorisé des évasions et organisé des violences contre la police, l'ancien président islamiste de l'Egypte, Mohamed Morsi, a été condamné à mort ce samedi 16 mai. Il avait été dans un premier temps condamné à 20 ans de prison pour avoir organisé des violences contre des manifestants.
Vidéos A la une
L'ex-président égyptien islamiste Mohamed Morsi, destitué en juillet 2013, a échappé à la peine de mort lors de cette première condamnation. Il a écopé de 20 ans de prison pour "usé de la violence, fait arrêter et torturer des manifestants."
Vidéos A la une
L'ex-président égyptien Mohamed Morsi a été condamné à 20 ans de prison pour incitation au meurtre de manifestants. Il risquait la peine de mort. Il est mis en cause en tout dans cinq procès et peut toujours faire appel.
Vidéos A la une
Après la violente répression de ce mercredi au Caire, les Egyptiens en France suivent avec anxiété les évènements. Notamment, les chrétiens coptes, pris pour cibles par les pro-Morsi....
Vidéos A la une
Vendredi et samedi en Egypte, la police a ouvert le feu sur les pro-Mohamed Morsi, le président décu. Mais ces derniers ne reculent pas face à l'épreuve de force que leur impose le général al-Sissi. Les Frères musulmans affirment que "au moins 100 personnes" sont mortes.
Vidéos A la une
Après la destitution de Mohamed Morsi par l'armée et les scènes de liesses qu'a connues le pays, les Frères musulmans continuent de soutenir l'ancien président élu en 2012. Ils manifestent contre le nouveau président par intérim, Adly Mansour.
Vidéos A la une
Alors que l'Egypte s'enfonce dans une grave crise entre pro et anti Morsi, comment la minorité des chrétiens coptes envisage l'avenir? Quels risques pour eux? Reportage.
Vidéos A la une
La tension et les affrontements risquent de repartir de plus belle en Egypte au lendemain de la nomination du Premier ministre chargé de former le gouvernement de transition. Le président par intérim Adly Mansour a présenté tout le plan de transition aiinsi que le calendrier mais problème, presque...
Vidéos A la une
Au Caire, les militants pro-Morsi, membres des Frères Musulmans, continuent de s'affronter violemment avec l'armée, qui a, avec une partie du peuple égyptien, contraint Mohamed Morsi à quitter le pouvoir. BFMTV s'est rendu dans un hôpital de la ville, au chevet de nombreux blessés.
Vidéos A la une
Ce dimanche, pro et anti-Morsi ont joué l'épreuve de force, en sortant les muscles. Depuis la chute de Mohamed Morsi, deux foules plus grandes que jamais dans les rues du Caire, se font face.
Vidéos A la une
Pour Gilles Kepel, spécialiste du monde arabe, "les gens qui ont destitué Morsi vont avoir à faire face à deux enjeux, maintenir l'ordre et accélérer la transition démocratique".
Vidéos A la une
Reportage - En Egypte, BFMTV est allé à la rencontre des femmes qui soutiennent le président destitué Mohamed Morsi. "Nous sommes pour la charia, pour l'islam et Mohamed Morsi", clament-elles.
Vidéos A la une
La police militaire égyptienne a arrêté Mohamed Badie, le Guide suprême des Frères musulmans égyptiens, mouvement dont est issu le président Mohamed Morsi renversé mercredi par l'armée. L'Egypte est divisé en deux. Une grosse manifestation est prévue ce vendredi a l'appel des Frères musulmans au...
Vidéos A la une
Place de la Renaissance contre Place Tahrir: au Caire, partisans et opposants de Mohamed Morsi sont restés mobilisés, jeudi, au lendemain de la déposition du président égyptien par l'armée. Alors que les supporteurs des Frères musulmans refusent d'abandonner Morsi, leurs opposants dénoncent un...
Vidéos A la une
La plupart des 10.000 ressortissants Français vivant en Egypte partagent la joie liée à la destitution de Mohamed Morsi. Mais ils craignent tout de même des représailles des partisans des Frères musulmans qui sont armés.
Vidéos A la une
En France aussi, les Egyptiens se réjouissent de la chute de Mohamed Morsi. IMercredi soir, ils étaient plusieurs centaines à se réunir à Paris pour exprimer leur joie.
Vidéos A la une
"Morsi n'est plus notre président, Sissi avec nous", ont scandé les manifestants, en référence au général Abdel Fattah al-Sissi, chef de l'armée et ministre de la Défense, dont le portait est apparu à l'écran durant la lecture de la déclaration militaire où il a posé un ultimatum à Mohamed Morsi.
Vidéos A la une
La présidence égyptienne a rejeté mardi matin l'ultimatum de l'armée donnant 48 heures à Mohamed Morsi pour satisfaire les "demandes du peuple" faute de quoi elle imposerait une feuille de route, marquant une escalade dans la crise politique où se trouve plongé le pays le plus peuplé du monde arabe.
Vidéos A la une
La présidence égyptienne a rejeté mardi matin l'ultimatum de l'armée donnant 48 heures à Mohamed Morsi pour satisfaire les "demandes du peuple" faute de quoi elle imposerait une feuille de route, marquant une escalade dans la crise politique où se trouve plongé le pays le plus peuplé du monde arabe...
Publicité