Vidéos A la une
BFMTV a eu accès aux déclarations de Mohamed Abrini devant le juge d'instruction. "L'homme au chapeau", vu sur les images de vidéosurveillance de l'aéroport de Bruxelles, minimise son rôle dans les attentats et affirme ne pas être radicalisé.
Vidéos A la une
Assia a hébergé Mohamed Abrini à Bruxelles, peu avant qu'il ne soit arrêté par les forces de l'ordre belges. Si ce moment-là, la femme de 43 ans ne savait pas qu'elle avait face à elle l'homme le plus recherché d'Europe, certains détails l'ont frappée, notamment la somme d'argent dont il disposait.
Vidéos A la une
Comme Salah Abdeslam il y a quelques semaines, Mohamed Abrini a été interpellé vendredi soir alors qu'il se cachait dans l'agglomération bruxelloise, dans son quartier d'origine. Un schéma que l'on a également observé pour quasiment tous les suspects des attentats de Paris et Bruxelles. De retour chez eux, ils peuvent en effet y bénéficier d'une planque, voire du soutien de leurs proches.
Vidéos A la une
Le consultant jihadisme de BFMTV Nicolas Hénin, invité de BFM Story ce vendredi, a dressé le portrait de Mohamed Abrini, arrêté dans l'après-midi à la station Pétillon du métro bruxellois. Selon lui, le Belgo-marocain soupçonné d'être impliqué dans les attentats de Paris "a eu un rôle de soutien, de retrait, c'était une forme de logisticien". "Plusieurs sources affirment qu'il n'était pas à Paris mais à Bruxelles le soir du 13 novembre", a-t-il rapporté. Mohamed Abrini pourrait également être l'homme au bob recherché depuis le 22 mars dans le cadre de l'enquête sur les explosions de l'aéroport de Zaventem, à Bruxelles.
Vidéos A la une
L'adjointe au bourgmestre de Molenbeek Sarah Turine a déclaré ce vendredi sur BFMTV qu'"Anderlecht fait partie des communes qui connaissent le même phénomène que Molenbeek, à savoir un certain nombre de départs vers la Syrie". "Ce qui est toujours impressionnant, c'est que cette filière terroriste (celle de Mohamed Abrini, ndlr) réussit à mobiliser les filières et les réseaux de petites criminalités", a-t-elle ajouté. Elle estime que pour trouver les planques", cette filière-là fonctionne également".
Vidéos A la une
Le consultant antiterroriste de BFMTV, invité de 20h Week-end ce vendredi, a déclaré que l'arrestation de Mohamed Abrini dans l'après-midi "ne préjuge pas de la suite". "S'il est resté en vie, il y a des raisons, ce n'est pas le hasard", a-t-il affirmé. "Il y a peut-être d'autres projets qui sont en cours, dans plusieurs mois, dans plusieurs semaines", a-t-il suggéré. Selon lui, "tous ne sont pas arrêtés, il y en a peut-être d'autres qu'on ne connaît pas encore".
Vidéos A la une
Mohamed Abrini, l'un des suspects des attentats de Paris le 13 novembre dernier, a été arrêté ce vendredi à la station Pétillon du métro de Bruxelles, a rapporté le correspondant en Belgique de BFMTV Guillaume Cordeaux. Mohamed Abrini "serait l'homme au chapeau" recherché par la police bruxelloise depuis les explosions de l'aéroport de Zaventem le 22 mars. "Il a été arrêté en compagnie d'un autre homme, dont l'identité n'est pas encore connue pour le moment", a précisé Guillaume Cordeaux.
Vidéos A la une
Avec l'arrestation de Salah Abdeslam, les forces de l'ordre belges ont découvert un énorme réseau, qui a aidé les terroristes le 13 novembre. La police recherche notamment quatre personnes, dont Mohamed Abrini, un ami d'enfance de Salah Abdeslam qui l'avait aidé à rejoindre la Belgique le lendemain des attentats. Elle est également sur les traces de Najim Laachraoui, dont des traces ADN ont été retrouvées sur des ceintures explosives, et Khalid et Ibrahim El Bakraoui, soupçonnés d'avoir loué une planque pour les terroristes la veille des attentats.
Vidéos A la une
Une dixième personne a été arrêtée mercredi en Belgique dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris. L'homme âgé de 22 ans a été inculpé pour "assassinats terroristes et participation aux activités d'un groupe terroriste" par le parquet fédéral belge. Au cours de la perquisition à son domicile de Molenbeek, les enquêteurs ont découvert une dizaine de téléphones portables mais aucune arme ni aucun explosif. Dans cette enquête, Mohammed Amri et Hamza Attout ainsi que sept autres complices présumés ont été arrêtés. Mais les deux principaux suspects, Salah Abdeslam et Mohamed Abrini restent toujours introuvables.
Vidéos A la une
"Je veux dire que mon fils n'est pas dangereux, comme ils le disent à la télévision". la mère de Mohamed Abrini, recherché par toutes les polices depuis les attenttats du 13 novembre. Abrini a été aperçu peu avant les attentats de Paris avec le suspect-clé Salah Abdeslam. Sa mère est convaincue de son innocence et l'appelle à se rendre.
Société
La sœur de Mohamed Abrini, fugitif suspecté d'avoir un lien avec les attentats à Paris du 13 novembre, assure qu'il était au domicile familial en Belgique ce soir là. 
Publicité