Revue du web
Avec Atlantico
Le premier tour de la primaire semble avoir révélé que l'électorat de droite considère le changement du côté du conservatisme, et non pas du progressisme associé à la notion de modernité héritée de mai 68.
Publicité