Vidéos A la une
LE CAIRE - 10 oct 2015 - La France a finalisé samedi la vente de deux navires de guerre Mistral à l'Égypte. La signature du contrat s'est déroulée au Caire, en présence du Premier ministre français, en tournée au Moyen-Orient et du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi. La vente des navires, initialement prévus pour la marine russe avait été annulée par Paris en raison de la crise ukrainienne. François Hollande avait annoncé le 23 septembre avoir trouvé un nouvel acheteur : la marine égyptienne pour un montant avoisinant le milliard d'euros. Partie intégrante du contrat : la formation en France de 400 marins égyptiens. Les deux Mistral seront livrés début mars à l'Egypte.
Société
Chaque week-end, nous nous proposons un résumé de la semaine en 5 chiffres. Découvrez ce qui s’est passé cette semaine avec Planet.fr. 
International
Même si la France revendait les navires de guerre à l’Egypte, la perte financière est estimée entre 200 à 250 millions d’euros selon la commission des Finances du Sénat.
Vidéos A la une
Invité de BFM Story ce mercredi, Roger Karoutchi est revenu sur le montant du remboursement à la Russie des deux navires Mistral. Le sénateur "Les Républicains" accuse l'exécutif et Jean-Yves Le Drian de mensonge et leur demande de s'expliquer. "L'Elysée a menti par omission. Effectivement, la Russie recevra vraisemblablement 1 milliard d'euros. Mais en réalité, pour la France, ce sera plus cher parce que les navires ont été construits pour les Russes", a déclaré le sénateur des Hauts-de-Seine.
International
Le Canard enchaîné révèle ce mercredi que la facture de la vente annulée de Mistral à la Russie devrait être plus salée que prévu. Celle-ci pourrait dépasser les deux milliards d’euros. 
International
Le président de la République et le ministre de la Défense assurent que les deux porte-hélicoptères suscitent l’intérêt de nombreux pays. Pourtant, la réalité serait tout autre.
Vidéos A la une
La France doit trouver un acheteur pour les deux navires Mistral, après avoir trouvé un accord pour annuler la vente avec la Russie. A quai, le coût d'entretien s'élèverait de 1 et 5 millions d'euros par mois. "Il n'y aura aucune difficulté pour la France à trouver preneur pour ces bateaux, sans qu'il n'y ait de coûts supplémentaires pour notre pays", a déclaré François Hollande.
International
En refusant de vendre à la Russie les deux porte-hélicoptères, l’Etat devra rembourser plusieurs centaines de millions d’euros au pays de Vladmir Poutine.
Vidéos A la une
Invitée de BFMTV ce vendredi, Michèle Aliot-Marie est revenue sur la gestion de la crise ukrainienne. L'eurodéputée UMP estime qu'elle a été "mal gérée depuis le début". Selon l'élue, "il y avait un a priori, consistant à dire, on ne parle pas avec Vladimir Poutine". Une attitude que la France paye aujourd'hui. "Finalement, l'affaire du Mistral découle de cette incapacité à faire entendre raison au Président russe", a conclu Michèle Aliot-Marie.
Vidéos A la une
Les quelque 400 marins russes venus récupérer le premier navire militaire de type "Mistral" vendu par la France, ont quitté jeudi le port de Saint-Nazaire sans le bâtiment. Ils sont repartis à bord du navire qui les avait amenés laissant le "Vladivostok" à quai. Le bâtiment de projection et de commandement devait initialement être remis à Moscou à la mi-novembre, dans le cadre d'un contrat de 1,2 milliard d'euros pour deux navires signé en juin 2011 entre la Russie et le constructeur naval DCNS. Le contrat a été suspendu par François Hollande pour cause de crise en Ukraine.
Vidéos Argent/Bourse
Serguei Lavrov, le ministre des Affaires étrangères russe, a estimé vendredi que la France devait "remplir toutes ses obligations" concernant la livraison du Mistral, parlant d'un "problème de réputation".
Vidéos A la une
Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce vendredi sur BFMTV et RMC. Alors que la livraison à la Russie des navires Mistral a été reportée à cause du non-respect du traité de Minsk et du cessez-le-feu, le ministre a réaffirmé la position du président qui dit qu'il n'y aura pas de livraison "pour l'instant" car les conditions ne sont pas respectées. Jean-Yves Le Drian a esnuite ajouté que l'on "pourrait ne jamais livrer".
Vidéos A la une
Le nouveau report de la livraison du Mistral à la Russie a été abordé par Eric Brunet, animateur radio sur RMC (Carrément Brunet), chroniqueur et essayiste français, et Laurent Neumann, précédemment Directeur de la Rédaction de Marianne. Pour Eric Brunet, François Hollande a eu tort d'avoir pris cette décision. Selon lui, l'industrie de l'armement français regroupe 165 000 emplois, et est un des rares secteurs qui fonctionnent bien dans le pays. Laurent Neumann, quant à lui, estime que la France ne doit pas armer la Russie tant que l'Ukraine est en danger.
Vidéos A la une
La France a reporté mardi la livraison des batîments militaires Misral à la Russie. Une très mauvaise nouvelle pour le député UMP Thjierry Mariani, proche de la Russie. "On livre ou ne livre pas ! A un moment il faut savoir. On sait très bien que le chantage ne fonctionne pas sur les Russes. On a un contrat, nous le respectons. Chaque jour qui passe montre aux pays étrangers que la signature de contrats d'armement, ça ne garantit pas livraison de la France. Je pense que c'est une très mauvaise nouvelle pour notre industrie nationale".
Vidéos A la une
Hervé Morin, ancien ministre de la Défense, était l'invité d'Olivier Truchot ce vendredi soir sur BFMTV. "C'e n'est pas une boîte de petits pois un contrat d'armement", a-t-il déclaré au sujet du Mistral, que la France doit livrer à la Russie dans les deux semaines à venir, sous peine de pénalités financières. "La Russie s'est comportée de façon totalement inacceptable en Ukraine, ne respectant pas la souveraineté d'un peuple. Il est logique qu'on en tire des conséquences. Un contrat d'armement c'est un contrat politique, ce n'est pas un contrat commercial", a ajouté l'ancien ministre de la Défense.
Vidéos A la une
Hervé Morin, ancien ministre de la Défense, député UDI et auteur de "Lettre à Alma sur l'état du monde qui l'attend", aux Éditions Albin Michel, était sur le plateau de BFM Story. La France a annoncé la suspension de la livraison prévue en octobre du premier navire de guerre Mistral à la Russie. Dans son communiqué, l'Élysée a affirmé que "les actions menées récemment par Moscou dans l'Est de l'Ukraine contreviennent aux fondements de la sécurité en Europe".
Vidéos A la une
Nicolas Dupont-Aignan, président du mouvement Debout la République était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce jeudi. Il a notamment abordé la réforme des rythmes scolaires, la suspension de la livraison des navires Mistral à la Russie, et la sortie du livre de Valérie Trierweiler.
Vidéos A la une
Soumise à une forte pression de ses alliés de l'Otan en raison de la crise en Ukraine, la France a annoncé mercredi la suspension de la livraison prévue en octobre d'un navire de guerre Mistral vendu à la Russie. Une décision qui inquiète les syndicats des chantiers navals de Saint-Nazaire, comme l'explique Nathalie Durand-Prinborgne, secrétaire FO.
Vidéos Argent/Bourse
Le 23 juillet, le vote du budget réctificatif de l'Etat et l'adoption du choc de simplification ont été les thèmes abordés dans Les Experts par Delphine Liou et ses invités: André Lévy-Lang, professeur à l'Université Paris-Dauphine, Christian Saint-Étienne, professeur au CNAM et Emmanuel Lechypre, éditorialiste chez BFM Business. Chaque matin, les experts ; débats, controverses et coups de gueule, Delphine Liou livre son grand éditorial entouré de pros du business sur BFMBusiness, .
Vidéos Argent/Bourse
Les premières mesures du choc de simplification de la vie des entreprises et la livraison du Mistral à la Russie ont été les thèmes abordés dans Les Experts par Delphine Liou et ses invités: André Lévy-Lang, professeur à l'Université Paris-Dauphine, Christian Saint-Étienne, professeur au CNAM et Emmanuel Lechypre, éditorialiste de BFM Business. Chaque matin, les experts ; débats, controverses et coups de gueule, Delphine Liou livre son grand éditorial entouré de pros du business sur BFMBusiness,
Publicité