Technologies
Le robot fête ce jeudi son premier anniversaire sur la comète Tchouri. Retour en images sur une mission majeure qui a débuté en 2004.
Technologies
Réveillé depuis quelques jours, le petit robot Philae a enfin pu communiquer quelques minutes avec la sonde Rosetta et la Terre. Le travail va pouvoir reprendre. 
Technologies
La sonde Rosetta a pu envoyer sur Terre une nouvelle photo de la comète Tchourioumov – Guérassimenko. Et cette fois, l'image est en couleur.
Vidéos Sciences
Le petit robot Philae a réussi à atterrir sur la comète Tchouri ce mercredi, mais son ancrage suscite des inquiétudes. L'astrophysicien Francis Rocard se veut rassurant: "Je suis optimiste parce que Philae s'est posé sur la comète et parce que Philae nous envoie des informations depuis la comète. Quoiqu'il arrive, on pourra lui envoyer des ordres, on pourra lui demander de procéder différemment s'il le faut", a-t-il précisé. "Nous allons avoir un retour scientifique important. Mais si nous ne sommes pas ancrés, il va falloir probablement modifier la séquence", a ajouté l'astrophysicien.
Vidéos Sciences
C'est une première dans l'histoire de la conquête spatiale, après plus de dix ans de voyage dans l'espace, le robot européen "Philae" a réussi son atterrissage sur la comète Tchouri. L'atterrissage du robot s'est effectué très lentement et en douceur selon l'Agence spatiale européenne (ESA). Mais lors du premier point d'information, les premières inquiétudes se sont vite fait sentir. Car les premières informations reçues indiquaient que la sonde n'est pas arrimé au sol de la comète et il n'y avait pas confirmation que les harpons avaient bien fonctionné.
Technologies
Le robot Philae, largué par la sonde Rosetta sur la comète Tchouri mercredi 12 novembre, est entré en hibernation après avoir fourni les données scientifiques concernant le forage du sol de la comète. 
Technologies
Philae, le premier engin à avoir effectué un atterrissage sur une comète, se porte bien. Quelques incidents techniques viennent cependant gâcher le plaisir des scientifiques.
Technologies
Le robot Philae a atterri sur la comète Tchouri hier dans l'après-midi afin de l'étudier. Aujourd'hui, il nous envoie sa première photo.
Vidéos A la une
Après son atterrissage mercredi, le robot Philae ne serait pas correctement ancré sur la comète Tchouri, mais André Brahic a tenté de relativiser sur BFMTV: "Nous avons atteint la comète, il y a une toute petite difficulté actuellement de télémétrie. Est-ce que ça veut dire qu'on est un petit peu penché ou pas penché? Dites-vous que ce n'est pas très facile", a déclaré l'astrophysicien avant d'ajouter: "On est allé quelque part où on n'avait aucune idée de la dureté du sol, de la nature du sol, de la gravité qui était autour. En plus, on a fait un tir direct".
Vidéos A la une
Michel Cassé, astrophysicien et directeur de recherches au CEA (Commissariat à l'énergie atomique), Philippe Henarejos, rédacteur en chef de "Ciel et Espace", et Marc Pircher, directeur du CNES à Toulouse, étaient les invités de BFM Story.
Vidéos A la une
Geneviève Fioraso, la secrétaire d'Etat à la recherche, a réagi à l'atterrissage de Philae sur la comète Tchouri, ce mercredi. "L'espace, c'est ce qui nous amène à avoir des connaissances sur l'origine de la Terre, c'est ce qui nous fait rêver, et suscite des vocations", a-t-elle déclaré au micro de BFMTV. "Je voudrais saluer la persévérance des chercheurs qui, depuis trente ans, travaillent sur ce projet", a ajouté la secrétaire d'Etat à la recherche.
Technologies
Ce mercredi 12 novembre, après avoir traversé près d'un milliard de kilomètres dans l'espace, la sonde Rosetta de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) a largué son atterrisseur à la surface de la comète 67P Churyunov-Gerasimenko (67P/T-G) à 9 heures 35. Philae, l’atterrisseur en question, va devoir accomplir le premier atterrissage sur comète de l'histoire de l’Humanité aux alentours de 17 heures.
Publicité