Vidéos A la une
Il s'est endormi lors de défilés militaires et a contesté certaines décisions. Le ministre de la Défense nord-coréen aurait été exécuté le 30 avril à la demande du dictateur Kim-Jong-Un, selon les services de renseignements sud-coréens. Des centaines de responsables du régime de Pyongyang auraient assisté à la mise à mort du chef d'Etat-Major au moyen d'un tir de missile anti-aérien. Quinze autres responsables auraient également été tués en avril pour avoir manqué de respect à Kim Jong-Un.
Publicité