Vidéos à la une
Frappée le 22 mars 2016 par les pires attentats de son histoire, la Belgique rend hommage cette semaine aux 32 morts et plus de 320 blessés du métro et de l'aéroport de Bruxelles, déterminée à combattre la menace terroriste malgré les critiques subies il y a un an. Une minute de silence a été observée à 7h58 précisément ce mercredi à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem en présence du roi et de la reine ainsi que du Premier ministre belge.
Vidéos à la une
Près de 40.000 personnes se sont réunies, ce lundi midi, sur la promenade des Anglais à Nice pour rendre hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet. Parmi les personnalités invitées à se recueillir, le Premier ministre, Manuel Valls était bien présent. Copieusement sifflé et hué par la foule avant et après la minute de silence, les politiques de droite comme de gauche ont été invités à commenter cet évènement. Sur BFMTV, Jean-François Copé n'a pas voulu réagir à la polémique mais précise tout de même que "Ce qui compte maintenant, c'est d'acter qu'on a changé d'époque, on doit changer de politique" a-t-il déclaré.
Société
Le chaos du 14 juillet est encore frais dans les esprits, et c’est le temps du deuil national. Ce lundi, pour se recueillir et honorer la mémoire des victimes de l’attaque de Nice, de nombreux français ont respecté la minute de silence prévue à midi.
Vidéos à la une
Deux jours après l'assassinat d'un couple de policiers à Magnanville, une minute de silence a été respectée Place Beauvau en présence du président de la République François Hollande, du Premier ministre Manuel Valls et du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Une Marseillaise a également été entonnée à la fin du recueillement.
Vidéos à la une
"Nos pensées vont aux familles de toutes les victimes de ce crime odieux", a déclaré mardi le président de l'Assemblée nationale, en ouverture de la séance de questions au gouvernement. Claude Bartolone a également "réaffirmé la solidarité de la représentation nationale au peuple du Burkina Faso". Les députés ont ensuite observé une minute de silence.
Vidéos à la une
Lundi 16 novembre, une minute de silence a été observée partout en France, à midi, en hommage aux victimes des attentats qui ont frappé Paris et Saint-Denis, vendredi soir. Voici les images de ce moment de recueillement dans la capitale : sur la place de la République, à l'Université de la Sorbonne ou encore devant le bar Le Carillon.
Vidéos à la une
Denis Baupin, le vice-président de l'Assemblée nationale, a présenté, mardi, en ouverture de la séance des questions au gouvernement, les "condoléances les plus sincères de la représentation nationale" aux familles des victimes du drame de Puisseguin. Vendredi, 43 personnes sont mortes à la suite d'un accident de la route, en Gironde. Manuel Valls s'est "associé", "au nom du gouvernement", à cet hommage avant d'ajouter que l'exécutif fera "en sorte que l'enquête puisse établir toute la vérité" sur ce drame.
Vidéos à la une
PARIS - 27 jan 2015 - Les députés ont observé mardi une minute de silence en hommage aux huit aviateurs français tués dans l'accident d'un avion de combat grec sur une base de l'Otan en Espagne. Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone a adressé ses condoléances aux familles. Au Sénat, une minute de silence a également été observée.
Vidéos à la une
Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale a invité la représentation nationale a respecter une minute de silence en hommage aux 11 soldats de l'OTAN, dont 9 Français, qui ont trouvé la mort lundi dans le crash de leur avion militaire. "Il s'agit du plus grave accident aérien subi par des troupes françaises dans le cadre d'un entraînement. (...) En votre nom, je tiens à rendre hommage à la mémoire des victimes et à présenter à leur famille les condoléances de la représentation nationale" a-t-il déclaré en préambule.
Vidéos à la une
Les députés ont rendu hommage ce mardi 13 janvier aux 17 victimes de la série d'attentats qui a frappé la France la semaine dernière. À l'issue du discours du président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone et d'une minute de silence, les députés ont spontanément entonné la Marseillaise. Un moment solennel et rare qui ne s'était pas produit depuis 1918.
Vidéos à la une
Plusieurs élèves de différents établissements scolaires ont refusé de respecter la minute de silence en hommage aux victimes des attentats contre Charlie Hebdo, vendredi. Des professeurs témoignent sur RMC et se disent désarmés devant de telles attitudes. Bourdin Direct est une émission d'information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l'actualité
Vidéos à la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/L3B0AUND . Interview de Rachid El Guerjouma, président de l'Unive...
Vidéos à la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/owBUoVoc . Réaction après la minute de silence à l'université...
Vidéos à la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/R4XQrgaC . Tous les établissements scolaires de France ont...
Vidéos à la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/ddKn8TBi . Réaction d'un policier et du préfet de la Vendée...
Vidéos à la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/u3QFSdjv . Des centaines de personnes se sont rassemblées sur...
Vidéos à la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/HWyaCBfJ . Quelques images de la minute de silence observée...
Société
Un lycéen a été frappé par un groupe de jeunes à Bourgoin-Jallieu (Isère) jeudi, en marge de la minute de silence organisée en hommages aux victimes de l’attentat de Charlie Hebdo. Selon les premiers éléments, il s’agirait d’une attaque raciste.
Vidéos à la une
Une minute de silence (ou presque) a été observée mercredi à l'Assemblée nationale en hommage au sergent-chef Thomas Dupuy, membre des forces spéciales, tué fin octobre lors d'une opération au Mali.
Vidéos à la une
C'est la minute de silence qui fait du bruit. Hier à l'Assemblée nationale, Cécile Duflot a tenté d'imposer une minute de silence à la mémoire du militant Rémi Fraisse. Dans les Grandes Gueules ce mercredi, Charles Consigny a expliqué ne pas croire une seconde en la sincérité de Cécile Duflot. Pire, selon le juriste, l'ancienne ministre aurait fait "semblant d'être au bord de larmes uniquement pour faire braquer les caméras sur elle". "Elle a voulu faire un coup politique !", juge-t-il.
Vidéos à la une
Le président de l'Assemblée nationale a refusé mardi la demande de la députée EELV de consacrer une minute de silence à Rémi Fraisse, mort lors d'une manifestation contre le barrage de Sivens. Cécile Duflot a demandé au gouvernement de mettre un terme aux "projets stupides et dangereux" citant également la ferme des 1.000 vaches.
Publicité