Vidéos à la une
Bernard Poignant, ancien député-maire de Quimper entre 1989 et 2014, revient sur le parcours du nouveau ministre de la Justice, le Breton Jean-Jacques Urvoas.
Vidéos à la une
Jean-Jacques Urvoas est devenu le nouveau ministre de la Justice mercredi, à la suite de la démission de Christiane Taubira. Ce proche de Manuel Valls et président de la commission des lois à l'Assemblée est originaire de Bretagne où il est député de la première circonscription du Finistère. Une région où il semble faire l'unanimité. Pour Bruno, l'un de ses plus fidèles amis, le nouveau garde des Sceaux est "un garçon opiniâtre", qui a "le sens des convictions". Côté politique on retrouve le même enthousiasme. A la fédération PS de Quimper, Jean-Jacques Urvoas laisse le souvenir d'un homme travailleur. " Sa nomination est une prime à la compétence", a estimé l'un des délégués PS du Finistère. Plus étonnant encore, à Quimper, même ses opposants politiques en dressent un portrait élogieux. Selon le maire Les Républicains de la ville, "c'est quelqu'un de discret, de cultivé et de raffiné". A présent toute la question est de savoir s'il sera aussi apprécié de tous les Français.
Vidéos à la une
Ses quinze prochain mois ne seront pas de tout repos. Entre les chantiers laissés en suspens par Christiane Taubira et ceux à initier, le nouveau ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas va devoir travailler d'arrache-pied. Dossier le plus urgent, posé tout en haut de la pile : le projet de loi de révision constitutionnelle dont l'examen a commencé depuis mercredi en commission des Lois à l'Assemblée nationale. Le point avec Stéphanie Dépierre.
Vidéos à la une
Si le bilan de Christiane Taubira en tant que garde des Sceaux divise, sa personnalité a marqué les esprits. Indépendante, ce n'est pas en berline mais en vélo qu'elle se rendait à Matignon ou à l'Assemblée nationale. Véritable animal politique et monstre de culture, elle prononçait ses discours sans notes. Elle répondait aux critiques de ses adversaires par des poèmes. Son discours lors des débats à l'Assemblée nationale pour le mariage pour tous, riche de références littéraires, est rentré dans les mémoires. Grande oratrice, Christiane Taubira a ému dans les rangs de l'hémicycle. Elle a aussi souvent fait rire les élus, parfois aux dépens de ses détracteurs. Personnage entier, l'ancienne garde des Sceaux était aussi une ministre difficile à vivre. Son équipe changeait régulièrement. En mai dernier, le départ de son troisième directeur de cabinet avait été très commenté.
Vidéos à la une
Gilbert Collard a réagi à la démission de la ministre de la Justice ce mercredi à l'Assemblée nationale. Pour lui, c'est "la fin d'une longue ambiguïté". Le député du rassemblement Bleu Marine FN du Gard a également donné son avis sur le nouveau ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas. L'ancien président de la Commission des lois, où siégeait également Gilbert Collard, serait un homme "pondéré", qui "n'a pas une conception trop idéologique de la loi". "Madame Taubira a idéologisé le ministère de la Justice, elle en a fait un ministère de propagande sociologique", a estimé le député FN. Les textes de l'ancienne garde des Sceaux auraient, d'après lui, "complètement désorganisé l'ordre juridique français". Gilbert Collard était pessimiste quant à l'action à venir du nouveau ministre. "Monsieur Urvoas va arriver avec plein de bonne volonté, mais il ne pourra pas réparer les dégâts", a-t-il déclaré. Selon lui, "c'est trop tard et, là, la responsabilité de monsieur Hollande et de monsieur Valls est engagée car madame Taubira est là depuis le début".
Vidéos à la une
Christiane Taubira n'est plus la ministre de la Justice. Ce mercredi, elle donné sa démission après plusieurs désaccords avec le gouvernement. L'ancienne garde des Sceaux avait pourtant commencé son mandat en symbole de gauche en faisant adopter la loi sur le mariage pour tous. Mais ses divergences politiques, sur la déchéance de nationalité par exemple, l'ont poussé à quitter ses fonctions.
Vidéos à la une
Alain Juppé a réagi depuis Lille ce mercredi à la démission de Christiane Taubira au micro de BFMTV. "Elle était en désaccord total avec les mesures qui sont présentées par le gouvernement. Elle en a tiré les conséquences et c'est une décision qui l'honore", a estimé le maire de Bordeaux. "Ce qui m'a surpris, c'est qu'elle reste aussi longtemps", a-t-il ironisé.
Vidéos à la une
Après la démission de Christiane Taubira ce mercredi matin, la présidente de la Manif pour tous a réagi à ce départ sur BFMTV. "Pour ma part, je ferais le constat d'un ministre de l'Injustice et qui restera dans l'Histoire comme celle qui a ouvert la possibilité de priver délibérément des enfants de père ou de mère", a déploré Ludovine de la Rochère.
Vidéos à la une
Christiane Taubira a donné sa démission ce mercredi, laissant son poste de garde des Sceaux à Jean-Jacques Urvoas. "La situation était intenable pour elle", a affirmé Apolline de Malherbe, qui rappelle qu'elle avait failli quitter le gouvernement à plusieurs reprises, notamment lors des départs des frondeurs. "Elle ne pouvait pas rester alors qu'elle s'est exprimée publiquement contre la déchéance de nationalité", a appuyé Apolline de Malherbe.
Vidéos à la une
Christiane Taubira a dressé un bilan de la prise en charge des victimes des attentats du 13 novembre, ce jeudi dans à Paris. "41 personnes sont encore hospitalisées, une personne est encore en réanimation", a déclaré la garde des Sceaux. Parmi ces blessés, "il y en a 24 qui sont dans des hôpitaux militaires", au vu de leurs "blessures plus importantes", a-t-elle annoncé. 1.051 personnes ont été prises en charge. "Le fonds de garantie a versé 15 millions d'euros de provision et remboursé un million d'euros de frais d'obsèques" a précisé la ministre de la Justice. Elle a indiqué qu'une "autre phase" allait maintenant s'ouvrir. Cette nouvelle étape consiste à "apprécier le préjudice d'affection, c'est-à-dire non plus seulement les provisions, mais ce qui est dû aux différents ayants droit".
Vidéos à la une
La ministre de la Justice Christiane Taubira a réagi, jeudi sur BFMTV, au drame du tribunal de Melun où le bâtonnier a été touché par les coups de feu tirés par un avocat dans son bureau. "La première réaction, c'est l'émotion et l'émoi, c'est un événement qui est complètement inattendu. Mes pensées vont à la famille, au bâtonnier, nous continuons à conserver tous les espoirs pour qu'il revienne en bonne santé dans quelques temps ", a-t-elle déclaré.
Vidéos à la une
Coup de projecteur sur la visite en Bretagne de la ministre de la Justice, Christiane Taubira, qui a notamment inauguré la Maison de Justice et du Droit de Pontivy.
Vidéos à la une
Anne-Sophie Leclère, l'ex-candidate FN aux municipales, a réagi mercredi midi sur BFMTV à sa condamnation à neuf mois de prison ferme et 5 ans d'inéligibilité pour avoir comparé la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, à un singe. "C'est trop lourd, c'est disproportionné", a-t-elle déclaré confirmant qu'elle allait faire appel.
Vidéos à la une
Georges Fenech, député UMP du Rhône, en duplex depuis l'Assemblée nationale, répond aux questions de Thomas Misrachi sur la réforme pénale de Christiane Taubira. La ministre de la Justice a défendu ce mardi 6 juin à l'ouverture des débats devant les députés sa réforme en tant que "texte de protection de la société", qui offre "des solutions efficaces" attendues par les Français. La droite crie au "laxisme" et la gauche veut aller plus loin.
Vidéos à la une
Pour Eric Brunet, Scandaleux que la Garde des Sceaux place ses proches à la tête de grands tribunaux français
Vidéos à la une
Jean-Baptiste Boursier reçoit Anne Rosencher, directrice adjointe de la rédaction de Marianne qui réagit à la polémique sur la Marseillaise. La ministre de la Justice Christiane Taubira a été...
Vidéos à la une
Jean-Baptiste Boursier reçoit Éric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes qui réagit à la polémique sur la Marseillaise. La ministre de la Justice Christiane Taubira a été critiquée pour ne...
Vidéos à la une
Christiane Taubira s'exprimait sur le Front national, samedi à Nogent-sur-Marne, à l'occasion du meeting des Jeunes socialistes dans le cadre de la campagne des élections européennes. "Ce qui est...
Vidéos à la une
Philippe Bilger, magistrat honoraire, ancien avocat général à la Cour d'assises de Paris et auteur de "contre la justice laxiste", Yann Galut, député PS du Cher et Claude Goasguen, député UMP...
Vidéos à la une
Cécile Duflot était l'invitée jeudi de BFMTV. La ministre du Logement a été interrogée par Olivier Truchot sur un éventuel problème de communication au gouvernement concernant la mise sur...
Vidéos à la une
La garde des Sceaux est arrivée mercredi matin à Bobigny, où elle n'a pas caché son agacement devant la presse. "Je vais très bien mais je vous demande un peu de respect s'il vous plaît", a...
Vidéos à la une
Véronique Jacquier et Bernard Sananès reviennent, ce jeudi, dans leur chronique politique quotidienne sur l'intervention de la ministre de la Justice, Christiane Taubira, qui a répondu aux...
Vidéos à la une
Retour sur les écoutes de Nicolas Sarkozy, qui plongent dans la tourmente la ministre de la Justice. Christiane Taubira a brandi devant la presse aujourd'hui des documents, dans lesquels elle a...
Vidéos à la une
Jean-Jacques Urvoas, député PS du Finistère, répond aux questions de Jean-Baptiste Boursier sur les écoutes de Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog. D'après le Canard Enchaîné,...
Vidéos à la une
Bernard Debré, député UMP de Paris, répond aux questions de Jean-Baptiste Boursier sur les écoutes de Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault affirme...
Vidéos à la une
Retour sur la mise sur écoute judiciaire de Thierry Herzog, l’avocat de Nicolas Sarkozy. La fronde des avocats s’amplifie alors que la garde des Sceaux, Christiane Taubira, refuse de leur...
Vidéos à la une
La présidente du Front national, Marine Le Pen a estimé lundi que Christiane Taubira, qui s'est opposée à ce que la profession d'avocat bénéficie de l'impunité, "n'a pas la formation" pour...
Vidéos à la une
Après la libération d'un meurtrier présumé à cause d'un fax défectueux, la garde des Sceaux Christiane Taubira a réagi en indiquant qu'elle avait mis en place au sein du ministère une...
Vidéos à la une
Le 5 février, François Falletti, procureur général de la cour d’appel de Paris, qui est dans le viseur de Christiane Taubira, actuelle Garde des Sceaux, ministre de la Justice, a été le...
Vidéos à la une
"Ça fait un an que je travaille sur l'aide juridictionnelle, car je pense qu'elle est insuffisante, parce que sa rémunération est insuffisante, parce que je trouve que les délais sont trop...

Pages

Publicité