Vidéos A la une
La jeune femme qui avait violemment agressé une mineure à Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine, il y a un mois, alors que celle-ci portait une mini-robe, a été condamnée ce mardi par le tribunal correctionnel de Nanterre à deux mois de prison ferme, sans qu'il soit possible à l'audience de démêler si ce détail vestimentaire a réellement été le déclencheur de la rixe. BFMTV a assisté aux débats.
Vidéos A la une
Des mini-jupes pour lutter contre les violences faites aux femmes. C'est l'idée originale qu'a eu ce groupe d'hommes en Turquie. Dans le centre d'Istanbul, ces militants ont pris part à une grande marche samedi. Une touche d'humour pour dénoncer une dure réalité : dans le pays, de plus en plus de femmes sont victimes de harcèlement, de viols et de violence. C'est le récent meurtre d'une étudiante de 20 ans qui a provoqué l'indignation dans tout le pays, et de nombreuses marches de soutien dans les grandes villes. La jeune femme a été sauvagement assassinée il y a 10 jours pour avoir repoussé l'homme qui essayait de la violer. Son corps avait été retrouvé le 13 février dans une rivière dans la province de Mersin, dans le sud du pays. Le chauffeur du minibus qui la ramenait de l'université à son domicile a avoué être l'auteur du meurtre de l'étudiante. Il a été écroué avec deux complices, qui sont eux aussi passés aux aveux.
Publicité