Vidéos A la une
Deux soldats français sont morts dans le nord du Mali après l'explosion mardi d'une mine contre leur véhicule blindé, qui avait déjà causé la mort d'un soldat mardi. Le professeur de stratégie à Sciences Po, Vincent Desportes, explique sur BFMTV que la mine est "l'arme du pauvre, l'arme du contournement de la puissance militaire française et occidentale". "Elles peuvent frapper partout, coûtent peu cher, sont facilement déposables sur le terrain", "c'est une menace permanente et pernicieuse", ajoute-t-il. Vincent Desportes estime également que ces armes sont le meilleur moyen pour "empêcher les forces occidentales de se déplacer dans les zones du nord du Mali".
Vidéos Insolite
Dans cette campagne anglaise, ils ont découvert un trou de 90 mètres de profondeur. Bienvenue en enfer !
Vidéos A la une
Jose vient d'une famille de mineurs. Ancien mineur lui-même, il est devenu guide touristique dans une mine de charbon en Espagne, ce qui lui...
Vidéos A la une
Un total de 36 mineurs ont été tués en deux jours dans la mine de Severnaïa près de Vokourta dans le Grand nord russe. Jeudi, une première explosion de grisou avait tué quatre mineurs et bloqué 30 autres dans un puits. Samedi, six sauveteurs ont été tués. Ils ont été fauchés par une explosion, alors qu'ils s'efforçaient de trouver les disparus. Dimanche, les secours ont été arrêtés. Les disparus ont été déclarés décédés. Cet accident à plus de 100 kilomètres au nord du cercle polaire est le plus meurtrier que la Russie ait connu ces dernières années.
Vidéos A la une
PINGYI (est de la Chine) - 29 janvier 2016 - Soulagement en Chine. Après 36 jours sous terre, 4 mineurs sont remontés un à un à la surface. Sous les applaudissements. Les quatre hommes étaient coincés depuis l'effondrement le 25 décembre d'une mine de gypse dans la province du Shandong dans l'est du pays. Les sauveteurs avaient pu établir un contact début janvier. Pendant tout ce temps, ils ont pu les approvisionner en eau et nourriture. La fragilité de la roche a cependant compliqué l'opération de secours. Treize mineurs sont néanmoins toujours portés disparus. Onze autres ont pu être sauvés dès le lendemain de l'accident. Le site qui aurait dû être fermé dès le mois d'octobre poursuivait son activité en toute illégalité, grâce à la complicité de responsables locaux corrompus. Le propriétaire de la mine s'est suicidé peu après l'annonce du drame.
Vidéos A la une
Une grève des mineurs boliviens immobilise la capitale du pays depuis deux semaines. Le secteur minier est l'industrie principale du pays et les...
Vidéos A la une
En Ukraine, la guerre a forcé les civils à prendre les armes. Aujourd'hui, les mineurs de l'Est posent leurs outils pour se battre aux côtés...
Vidéos A la une
Handicap International organise sa traditionnelle pyramide de chaussures. Objectif: collecter des signatures pour exiger l'interdiction des mines antipersonnel.
Vidéos A la une
Les premières funérailles après la catastrophe minière à Soma en Turquie ont eu lieu dans plusieurs villages de l’ouest du pays. Le bilan...
Publicité