Vidéos à la une
La tension est montée d'un cran entre les deux Corées. En cause : l'explosion d'une mine antipersonnel mardi dernier. Ces images thermiques ont été diffusées ce lundi par le ministère de la défense de Corée du Sud. Séoul accuse ainsi Pyongyang d'avoir blessés deux de ses soldats en patrouille à la frontière entre les deux pays. Trois mines nord-coréennes auraient ainsi explosé dans cette zone démilitarisée qui s'étend sur deux km de part et d'autre de la frontière. Un soldat a dû être amputé des deux jambes. L'autre a perdu une jambe. Persuadé que les engins ont été placés là avec " l'intention de tuer ", la Corée du Sud a fermement réagi, dénonçant la violation des accords de non-agression en vigueur. Elle menace Pyongyang de lui faire payer " un prix sévère " pour cette provocation.
Publicité