Magazine
Avec son visage d'ange et sa plastique avantageuse, Heather Arnett est considérée comme la militaire la plus sexy du monde. Planet.fr vous propose de découvrir la bombe du jour en images !
Magazine
Ils sont beaux, jeunes et populaires sur les réseaux sociaux... A l'instar de leur physique avantageux, ils exercent également des professions considérées comme les plus sexy du monde. Petit tour d'horizon sur ces personnes qui suscitent l'admiration et le désir sur la toile !
Société
Une fausse alerte terroriste a mobilisé mercredi matin une cinquantaine de policiers dans le centre-ville de Nîmes. Les passants se sont affolés en voyant déambuler une personne armée. Mais que s'est-il vraiment passé ? 
Société
Les habitants du village d’Ota, en Corse, ont été pris de panique au petit matin. Sans prévenir, une armée de 300 hommes avait débarqué pour un exercice militaire.  
Vidéos A la une
Trois militaires français sont morts en Libye, où ils effectuaient une mission de renseignement, a annoncé mercredi 20 juillet François Hollande. Pour la première fois, le président de la République confirme la présence de soldats français dans ce pays.
Vidéos A la une
Trois militaires français sont morts en Libye, où ils effectuaient une mission de renseignement, a annoncé mercredi 20 juillet François Hollande. "Nous avons des forces spéciales en Libye et ça pose problème car nous ne sommes pas censés être en guerre" dans ce pays, a affirmé François-Bernard Huyghe, spécialiste du terrorisme invité sur LCI. Ce dernier a justifié cette présence par le besoin de "repérer probablement des forces en déplacement, des groupes qui peuvent être lié à l'Etat islamique".
Vidéos A la une
C'est confirmé par le ministère de la Défense. Trois militaires français ont été tués en Libye. Ce mercredi matin encore, Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, refusait de confirmer cette information mais reconnaissait que des forces spéciales étaient bien présentes en Libye.
Vidéos A la une
Des missiles capables de frapper tout le territoire sud-coréen : la Corée du Nord a récidivé la nuit dernière en tirant trois nouveaux missiles. De quoi inquiéter ses voisins. Deux Scuds ont parcouru entre 500 et 600 kilomètres en direction de la mer du Japon. Washington et Tokyo vont exprimer leurs préoccupations à l'ONU, alors que, comme le souligne Hwang Kyo-Ahn, le Premier ministre sud-coréen, les essais nucléaires et les tirs de missiles se multiplient depuis janvier. : 'La Corée du Nord n'a pas seulement conduit des essais nucléaires mais a aussi continuellement lancé des missiles balistiques cette année, alors que c'était rare dans le passé. La menace sur notre sécurité a grandi très rapidement en très peu de temps.' Les derniers tirs nord-coréens apparaissent comme une réponse de Pyonyang à l'installation d'un bouclier antimissiles américain. Ce dernier devrait être déployé fin 2017, à 200 kilomètres de Séoul.
Vidéos A la une
Au lendemain de la tentative ratée de coup d'état, les Turcs s'inquiètent : qu'attendre de Recep Tayyip Erdogan ? Qu'attendre de ceux qui...
Vidéos A la une
Les soutiens du président turc sont descendus dans la rue pour contrer les putschistes.
Vidéos A la une
Huit militaires turcs sont arrivés ce samedi à bord d'un hélicoptère dans le nord de la Grèce, à Alexandroupoli où ils ont demandé l'asile. Ils affirment n'avoir pas pris part à la tentative de coup d'Etat contrairement à ce que dit Ankara. La Turquie a demandé à son voisin grec d'extrader dès que possible ceux qu'elle appelle les 8 traîtres. Ceux-ci ont d'ailleurs été arrêtés. Selon leur avocate, ces hommes, qui ont tous une quarantaine d'années disent craindre pour leur vie ainsi que pour leur famille. Ils affirment avoir décidé de partir quand des policiers ont commencé à leur tirer dessus. Ils doivent comparaître ce dimanche devant un juge grec. Un hélicoptère militaire turc atterrit en Grèce, ses 8 passagers demandent l'asile politique https://t.co/aP08b3poxP pic.twitter.com/PcgaKxVyaA- L'Obs (@lobs) 16 juillet 2016 Coup d'Etat raté en Turquie: huit militaires turcs se réfugient en Grèce https://t.co/RDYgdpgAtL pic.twitter.com/VMyHDHQdEi- RFI (@RFI) 16 juillet 2016 #Turquie : un hélicoptère militaire turc atterrit en Grèce, huit passagers demandent l'asile https://t.co/iuWqAPSspi pic.twitter.com/vqhCxyBGC9- Europe 1 (@Europe1) 16 juillet 2016
Vidéos A la une
Des dizaines de soldats arrêtés samedi à Ankara pour leur responsabilité supposée dans la tentative de coup d'Etat ont été transférés dans une salle de sport. A l'intérieur du bus qui assurait leur transfert, ils sont apparus menottés, en sous vêtements. Des passants les ont pris à partie, criant des insultes à travers les vitres du véhicule. 2.839 militaires ont été arrêtés en lien avec ce coup d'Etat avorté, il s'agit aussi bien de simples soldats que de cadres militaires.
Vidéos A la une
A Istanbul, l'heure était ce samedi à la consternation, à la colère, et aussi souvent au soulagement face à l'échec de la tentative de coup d'Etat. La métropole turque a connu dans la nuit de vendredi à samedi plusieurs heures d'affrontements d'une violence inédite dans le pays depuis plusieurs décennies. 'C'est simplement un gang de criminels, c'est tout, témoigne un homme. Tout le monde a pu voir que notre Etat et notre nation sont forts. La démocratie appartient au peuple. Nous revenons à la normale.' La police s'est employée à déplacer plusieurs véhicules abandonnées sur la chaussée pour faire obstacle aux chars. 'J'étais dehors quand j'ai entendu des coups de feu, rapporte un autre Stambouliote. Un coup d'Etat est une mauvaise chose. J'ai prié pour que Dieu empêche le succès de ce coup d'Etat. Cela pourrait nous ramener 50 ans en arrière. Est-ce que cela peut arriver ? Les gens ne laisseront pas cela se produire.' La Turquie a déjà connu 4 coups d'Etat en 1960, 1971, 1980 et 1997. 'La Turquie se réveille après une nuit de cauchemar, conclut notre correspondant Bora Bayraktar. Il y a eu des échanges de tirs d'armes lourdes en certains endroits d'Istanbul, des civils ont été tués mais cette tentative s'est achevée dans les premières heures de la matinée. On aperçoit encore des véhicules blindés et des chars abandonnés par des putshistes, désormais sous le contrôle de la police. La vie revient progressivement à la normale.'
Vidéos A la une
Dernière revue des troupes sur le cours Franklin Roosevelt avant le traditionnel défilé du 14 juillet.
Vidéos A la une
Deux majors, un capitaine et cinq soldats des forces armées turques ont demandé l'asile en Grèce après avoir atterri Alexandroupolis avec leur hélicoptère militaire. Ils ont été arrêtés pour entrée illégale en Grèce.
Vidéos A la une
Prendre le contrôle des médias turcs : c'était la mission de plusieurs soldats rebelles, arrêtés et désarmés ce samedi matin. Durant la tentative de coup d'Etat qui a fait trembler la Turquie, plusieurs putschistes se sont introduits dans les rédactions de chaînes de télévision, allant jusqu'à confisquer l'antenne. Le délogement des soldats a été salué par la foule regroupée devant les médias. Alors que des tirs ont été entendu dans les locaux de la chaîne publique TRT et aux abords de la CNN Türk, les télévisions ont dû stopper la diffusion de leurs programmes durant la nuit. Les soldats ont notamment contraint une journaliste à lire un communiqué en direct, accusant le gouvernement Erdogan de mettre en péril la démocratie et promettant de mettre en place un conseil pour assurer la paix. Les rebelles promettaient alors la mise en place d'une nouvelle constitution, exempte de toute discrimination, qu'elle soit religieuse, linguistique ou raciale. CNN's sister network CNN Turk shut down briefly as soldiers attempt to own airwaves: https://t.co/qMpnyCZGRf pic.twitter.com/sl8k4G95qN- CNN (@CNN) 16 juillet 2016 Les journalistes de la CNN Türk avaient été surpris en pleine nuit par l'arrivée des soldats rebelles. Les studios de la chaîne complètement vidés étaient même visibles à l'antenne durant un moment. Après une interruption d'environ une heure, la CNN Türk a pu recommencer à émettre. avec AFP
Vidéos A la une
Après l'insurrection, vient le temps de la riposte. 120 personnes liées à la tentative de déloger Erdogan et son gouvernement du pouvoir ont été arrêtées, et l'armée turque a reçu l'ordre d'abattre les avions et les hélicoptères se trouvant aux mains des militaires putschistes. 'La tentative de coup d'Etat est un acte de trahison, une rébellion, et bien sûr, ceux qui ont trahi ce pays paieront le prix fort', a déclaré l'homme fort de Turquie. 'C'est un soulèvement qui conduira à une purge au sein de l'armée turque, qui ne peut tolérer des traîtres dans ses rangs. Une réunion du Conseil militaire suprême se tiendra au début du mois d'Août. Le fait de lancer une tentative de coup d'état avant cette réunion était significative', a-t-il ajouté. Avec AFP
Vidéos A la une
A Istanbul, une soixantaine de rebelles de l'armée turque s'est rendue ce samedi matin aux forces de sécurité. Alors que la confusion règne encore en Turquie, le gouvernement de Recep Tayip Erdogan semble avoir repris le contrôle de la situation. Les images des soldats rebelles, mains levées vers le ciel en signe d'abandon, traversant l'un des ponts suspendus au dessus du Bosphore, ont été retransmises en direct à la télévision turque. ASKER DARBE ÖNLEND : Bogaziçi Köprüsü'nü kapatan askerlerin teslim olma ani https://t.co/6y5AvN9XTJ pic.twitter.com/BvfpGlfKUd- NTV (@ntv) 16 juillet 2016 Au moins 1500 militaires ont été arrêtés, 29 colonels et 5 généraux ont été démis de leurs fonctions. Le premier ministre turc Binali Yildirim a annoncé avoir nommé un nouveau chef d'état-major par intérim. C'est le général Ümit Dündar, commandant de la première armée basée à Istanbul, qui a été désigné pour occuper le plus haut poste militaire. D'après un bilan officiel, la tentative de coup d'Etat aurait fait au moins 90 morts, dont de nombreux civils, et plus d'un millier de blessés. Des avions de chasse turcs ont bombardé des chars de putschistes, déployés aux alentours du palais présidentiel à Ankara, alors qu'une bombe a été larguée tôt samedi à cet endroit. Des hélicoptères rebelles ont également été abattus. Le président Erdogan a dénoncé une opération menée, selon lui, par Fethullah Gülen, son ennemi juré exilé depuis des années aux Etats-Unis. Des accusations réfutées par ce dernier qui a condamné la tentative de putsch. avec AFP
Société
Comme chaque année, la plus belle avenue du monde a accueilli le défilé militaire. Cette année, l'Australie était à l'honneur avec notamment un détachement de Maoris en tenue traditionnelle. Un défilé à (re)voir en images.
Vidéos A la une
Alors que l'on disait le moral de nos forces armées au plus bas ces derniers mois, notamment à cause des différentes missions à effectuer et d'un manque de moyen, le général Trinquand, ancien chef de la mission militaire française auprès de l'ONU, est l'invité de LCI pour réagir à la question.
Vidéos A la une
Il était le cerveau de plusieurs attaques meurtrières ces dernières années au Pakistan. Umar Khalifa, le chef du groupe 'Tarik Gidar', lié au mouvement des talibans, a été tué dans un bombardement effectué par un drone américain. Le Pentagone a confirmé sa mort. C'est lui, notamment, qui avait orchestré en 2014 l'attaque la plus sanglante de l'histoire du Pakistan, quand plusieurs hommes armés avaient fait irruption dans une école militaire, tuant plus de 130 enfants. Umar Khalifa était également derrière l'attaque contre une université en janvier dernier, qui avait fait 21 morts, essentiellement des étudiants. Il aurait aussi été à l'origine de l'attaque contre une base aérienne du nord du Pakistan, au cours de laquelle 29 personnes avaient été tuées.
Vidéos A la une
Les hommes du 7ème régiment du matériel basé à Lyon vont défiler à l'occasion de la traditionnelle parade militaire de la fête nationale.
Vidéos A la une
Comme chaque année, les Champs-Élysées seront le théâtre du traditionnel défilé du 14 juillet. Mardi matin, les militaires se sont levés très tôt pour répéter. Cette année, les troupes australiennes et néo-zélandaises sont les invités d'honneur de cette année avec notamment les guerriers maories. Une Marseillaise sera chanté a capella et en langage des signes par une chorale de 460 collégiens et 120 volontaires du service militaire.
Vidéos A la une
Le prince William, sa femme Kate et leur fils George ont assisté ce vendredi à un meeting aérien à Fairford, dans le sud-ouest de l'Angleterre. A cette occasion, le petit George (bientôt 3 ans) a pu s'installer aux commandes d'un jet et monter dans un hélicoptère, devant les caméras.
Vidéos A la une
La mission Soutien Résolu est prolongée. L'Otan a décidé aujourd'hui de maintenir jusqu'en 2017 sa mission militaire en Afghanistan et jusqu'en 2020 son aide financière aux forces armées afghanes. 12.000 hommes resteront sur le terrain, dont 8.400 Américains, c'est 3.000 de plus que prévu. Jens Stoltenberg, Secrétaire général de l'OTAN : 'J'ai remercié le président pour sa décision significative au niveau des troupes. je me suis aussi adressé aux autres nations-cadres, l'Allemagne, l'Italie et la Turquie et tous nos autres alliés et partenaires qui contribuent par leur fort engagement dans notre mission'. L'Otan a mis fin le 31 décembre 2014 à sa mission de combat en Afghanistan déclenchée après les attentats du 11 septembre 2001. Depuis 2014, c'est une mission d'assistance à l'armée afghane, qui a pris le relais.
Vidéos A la une
La Corée du Nord a effectué ce samedi matin un tir d'essai d'un missile balistique lancé par un sous-marin. C'est qu'affirme le ministère sud-coréen de la Défense. Le tir aurait eu lieu au large de la côte orientale de la Corée du Nord. Un responsable militaire américain confirme cette information ajoutant que le missile serait ensuite retombé en mer du Japon. Ce lancement de missile intervient au lendemain de l'annonce par les Etats-Unis du déploiement d'un système très perfectionné de défense anti-missiles en Corée du Sud, le système THAAD (Terminal High Altitude Area Defence). Washington et Séoul souhaitent déployer le THAAD 'le plus tôt possible' https://t.co/6oK3pdih1H- Nicolas Baranowski (@Nicolas_Baranow) 8 juillet 2016 Washington a, par ailleurs, adopté de nouvelles sanctions à l'encontre du régime de Kim Jong-Un. Le dirigeant nord-coréen a promis des représailles.
Vidéos A la une
Cette semaine, Vincent Roux s'intéresse aux préparatifs de la fête nationale du 14 juillet : les nouveautés lors du défilé, les types d'appareils mobilisés, l'organisation de la journée...
Vidéos A la une
Depuis septembre 2014, la France a lancé l'opération "Chammal" en Irak et en Syrie. Objectif : lutter contre le groupe État islamique (EI) en soutenant les troupes irakiennes et syriennes au sol, sur une base stratégique. Mais depuis les attentats de Paris, les frappes se sont intensifiées. Découvrez le quotidien des soldats engagés dans ce combat.
Vidéos A la une
L'Otan va renforcer son flanc Est. La décision formelle n'est pas encore prise, mais elle le sera à la fin de semaine lors du sommet de l'Alliance qui se tiendra à Varsovie. Ce renforcement se concrétisera par le déploiement de quatre bataillons. 4 000 soldats seront envoyés dans les pays baltes et en Pologne. Le commandement de ces forces sera confié à quatre États: les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne et le Canada. L'Otan veut ainsi répondre aux tensions avec la Russie après l'annexion de la Crimée et les violences dans l'Est de l'Ukraine. Mais pour le Secrétaire général de l'Alliance il faut aussi poursuivre le dialogue avec Moscou. Jens Stoltenberg souhaite ainsi organiser une réunion " peu après le sommet où les questions de transparence et de réduction des risques devraient être importantes ". L'objectif de cette rencontre avec les représentants russes n'est pas dans l'immédiat de régler les divergences mais d'éviter tout incident militaire.
Vidéos A la une
Face à la menace terroriste, voir des soldats en patrouille dans le métro londonien ne surprend plus personne Mais ceux qui ont fait irruption dans le 'tube' londonien le 1er juillet ont fait sensation. Vêtus de l'uniforme britannique en vigueur lors de la Première Guerre mondiale, ces fantômes sortis d'un autre âge - des acteurs recrutés pour l'occasion -ont pris des postures silencieuses interpellant le public. Une façon originale de marquer le centenaire de la bataille de la Somme, l'une des plus meurtrières de la 'Der des Ders'.

Pages

Publicité