Vidéos à la une
Les ministres de la Défense de l'Union européenne font le point sur la mise en oeuvre de la stratégie commune de sécurité. Ce plan vise à améliorer les capacités de réaction et de planification des 28. Pour la cheffe de la diplomatie européenne il faut aussi coordonner les efforts. 'Investir ensemble est le meilleur moyen d'avoir une Europe de la défense efficace', souligne Federica Mogherini. 'Les États membres doivent dépasser la fragmentation de ce secteur et doivent utiliser tous les instruments disponibles au sein de l'Union', ajoute-t-elle. La coopération avec l'Otan est aussi à l'ordre du jour de la rencontre. Le secrétaire général de l'Alliance salue les 'progrès dans de nombreux domaines pour renforcer la coopération pratique entre l'Otan et l'Union européenne'. Cette coopération sera d'ailleurs évoqué lors de la rencontre jeudi prochain à Bruxelles des dirigeants de l'Alliance. Secretary General jensstoltenberg welcomes closer #NATO-#EU cooperation https://t.co/UZ5dELzUGn pic.twitter.com/Z3TByIQFYN- Carmen Romero (NATORomeroC) 18 mai 2017 L'Union européenne et l'Otan ont adopté au mois de décembre un ensemble de 42 propositions. L'objectif est de pouvoir répondre aux nouvelles menaces mais aussi de coordonner les efforts en matière de cybersécurité.
Vidéos à la une
C'était au tour de la Russie de fêter ce mardi le 72e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie lors de la Seconde guerre mondiale. Plus de 10 000 soldats ont défilé sur la place Rouge de Moscou, sous les yeux du chef de l'Etat Vladimir Poutine, de ses ministres et de l'Etat major des armées. L'occasion de faire la démonstration de la force de la Russie avec une parade montrant au monde l'équipement militaire de pointe du pays.
Vidéos à la une
La ministre de la Défense allemande ne tolèrera pas des idées d'extrème-droite dans l'armée. Ursula von der Leyen a réagi à l'affaire du soldat arrêté mercredi, suspecté de préparer un attentat. Cet homme de 28 ans servait pour l'armée allemande en France, près de Strasbourg. Il semblerait qu'il ait dressé une liste de personnes à éliminer, comme Anne Helm, cette jeune actrice membre du parti Pirate allemand. Et il voulait faire accuser les réfugiés. Mais l'histoire est encore plus incroyable. Le soldat menait une double vie. Il s'était fait enregistrer comme demandeur d'asile syrien. 'L'information que nous avons cependant c'est qu'il ne parlait pas arabe. Pourquoi personne ne l'a remarqué je ne peux pas l'expliquer, reconnaît Nadja Niesen, la procureur. On attend le résultat de l'enquête.' En décembre 2015 le soldat s'était donc présenté comme un chrétien syrien, vendeur de fruits à Damas. Il a obtenu l'asile et une aide mensuelle de 400 euros.
Vidéos à la une
Le Japon marque son soutien à son allié américain dans la crise coréenne. Le ministère de la défense a ordonné le déploiement de son plus grand navire de guerre, le porte-hélicoptère Izumo. Sa mission : escorter un bateau ravitaillant le groupe aéronaval américain emmené par le porte-avions Carl Vinson. Cette intervention inédite est suivie de près au Japon, et en premier lieu par ceux qui vivent dans et près des bases militaires américaines de l'archipel, comme ici à Yokota, dans la banlieue de Tokyo. 'Seul Dieu peut nous dire ce qui va arriver', dit ce homme, 'est-ce que Yokota serait la première à être touchée en cas de conflit ? Je ne pense pas. Franchement, je ne suis pas nerveux. Mais je suis les informations, c'est sûr'. 'De toute façon on ne peut pas y échapper. Nous, les Japonais, on est fataliste. Tous ceux qui habitent sur la base sont comme ça. C'est pour ça que nous n'avons pas de bunkers ou autre abri', réagit cet autre. Ces dernières semaines, la tension n'a cessé de monter. Samedi, la Corée du Nord a de nouveau procédé à un test de missile balistique, une riposte apparente à un renforcement annoncé des sanctions internationales.
Vidéos à la une
Une flotte navale chinoise a entamé une visite protocolaire de trois jours aux Philippines. Elle est arrivée dimanche à Davao, la troisième ville du pays située dans le sud-est de l'archipel. La maire de Davao n'est autre que la fille du président philippin Rodrigo Duterte. Dans un contexte de montée des tensions dans la région, le but affiché de cette visite est de favoriser les échanges et la coopération maritime entre les deux pays.
Vidéos à la une
C'était ce vendredi un nouveau 'Jour de colère' pour les Palestiniens de Cisjordanie occupée. Des heurts ont éclaté avec les forces de sécurité israéliennes lors de cette journée hebdomadaire de mobilisation, dédiée aux grévistes de la faim dans les prisons israéliennes. 1.500 détenus palestiniens ne s'alimentent plus que d'eau et de sel et certains d'entre eux sont 'en danger' selon le CICR. L'ampleur de ce mouvement, lancé par Marwan Barghouti, est inédite. Des accrochages ont eu lieu aux abords des colonies ou des check-points israéliens dans plusieurs villages aux abords de Ramallah, mais aussi à Hébron et dans le nord de la Cisjordanie. Une manifestation de femmes palestiniennes a aussi eu lieu à Jérusalem près du Mont du Temple. #DayOfRage bbc cnnbrk CNN ABC cnni CNNPolitics ' Palestinian prisoners in israeli prisons are on Day 12 of #hungerstrike for dignity.' pic.twitter.com/2NH5A3GGy6- martinovitch (@martartat) April 28, 2017
Vidéos à la une
Un sous-marin nucléaire américain, l'USS Michigan, a fait escale ce mardi en Corée du Sud, une manière pour les Etats-Unis de faire étalage de leur force dans un contexte de tensions avec Pyongyang. La Corée du Nord fête, elle, ce mardi, le 85e anniversaire de la création son armée et des rumeurs laissaient entendre que Pyongyang pourrait le célébrer en effectuant un sixième essai nucléaire. La Corée du Nord est toujours plus à cran au printemps lorsque se déroulent les exercices militaires annuels conjoints entre Washington et Séoul. Ces exercices sont perçus par la Corée du Nord comme une répétition générale de l'invasion de son territoire. Finalement, Pyongyang a procédé à un exercice de tirs conventionnels pour rendre hommage à son armée, d'après la presse sud-coréenne. Ce mardi, les Etats-Unis, la Corée du Sud et le Japon doivent se réunir à Tokyo pour aborder la menace nucléaire du régime de Pyongyang, qui rêve de construire un missile capable de porter le feu nucléaire sur le continent américain.
Vidéos à la une
Le président chinois Xi Jinping a appelé Donald Trump à la retenue lundi vis-à-vis de la Corée du Nord lors d'un appel téléphonique. Le président américain a contacté son homologue chinois après s'être entretenu pendant près d'une demi-heure avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe. Les deux hommes sont d'accord pour maintenir une étroite collaboration sur ce dossier. Washington et ses alliés craignent un sixième essai de missile nucléaire de la Corée du Nord malgré les sanctions de l'ONU dont elle fait l'objet. Un porte-avions américain et son escorte sont en route vers les eaux territoriales de Pyongyang. Dimanche, deux bâtiments de la marine japonaise l'ont rejoint pour un exercice bilatéral en mer des Philippines qui doit durer plusieurs jours. Dimanche, le régime nord-coréen a affirmé qu'il était prêt à couler le porte-avions américain qui se rapproche de ses eaux.
Vidéos à la une
Des complexes anti-aériens russes ont été vus ces deniers jours transportés sur des convois ferroviaires que les témoins pensaient aller en direction de la Corée du Nord L'armée russe assure qu'il s'agit d'exercices et dément masser des troupes sur la frontière nord-coréenne. Alexander Gordeyev, le porte-parole du district militaire de l'Extrême-orient russe, assure qu'il s'agit de 'manoeuvres de combats planifiées'. Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov refuse de donner d'autres explications : 'Ce qui touche au déploiement et redéploiement des troupes à l'intérieur du pays n'entre pas dans la catégorie des affaires publiques. Tout pays constitue sa propre défense en réagissant aux changements de la situation internationale.' La Corée du Sud s'est placée en alerte ce vendredi craignant de nouvelles tensions alors que Pyongyang célèbre mardi le 85e anniversaire de la création de son armée. Le Conseil de Sécurité de l'ONU menace de prendre des 'sanctions' pour contraindre Pyongyang à abandonner ses programmes d'armements interdits par les Nations Unies.
Vidéos à la une
C'est une opération sous haute surveillance par crainte d'un nouvel attentat. L'évacuation de localités assiégées en Syrie a repris mercredi, quatre jours après avoir été interrompue par un attentat qui a fait une centaine de morts, dont de nombreux enfants. Plusieurs dizaines de rebelles armés gardaient les cars stationnés à Rachidine. Ces véhicules ont été disposés en demi-cercle afin de limiter les risques d'attaque. Un long convoi d'une soixantaine d'autocars, a quitté Foua et Kafraya, deux localités loyalistes assiégées depuis deux ans par les rebelles. Ils se sont ensuite rassemblés à Rachidine, une banlieue rebelle de la métropole d'Alep, utilisée comme zone de transit. Parallèlement, 11 autres bus ont quitté les localités rebelles de Zabadani, Serghaya et Jabal Charqi, dans la province de Damas.
Vidéos à la une
L'Iran célèbre en grande pompe sa journée annuelle de l'armée. Des défilés militaires, des parades terrestres et aériennes ont rythmé cette journée sous l'oeil attentif du président Hassan Rouhani. L'Iran a la particularité de posséder deux armées. Une armée régulière qui opère comme une force de défense nationale et l'armée des Gardiens de la Révolution qui fut créée après la Révolution pour protéger la République islamique des ennemis intérieurs et extérieurs. L'armée régulière a la plus grande force terrestre d'Iran et les Gardiens de la Révolution possède un arsenal croissant de missiles balistiques. S'adressant à la foule le président iranien Hassan Rouhani a assuré les pays voisins et le monde que le pouvoir militaire de l'Iran est simplement une force de dissuasion et sert seulement dans un but défensif. Le système de défense aérien russe S-300 a été récemment acheté et déployé dans le pays, et des missiles iraniens ont été présenté lors de la célébration.
Vidéos à la une
Le bombardement de jeudi sur un repaire du groupe Etat Islamique aurait fait jusqu'à 90 victimes. La méga-bombe de onze tonnes a été lâchée par un appareil américain sur un réseau de tunnels et de grottes abritant des hommes de Daech. Esmail Shinwar, gouverneur du district de Achin, a déclaré qu'il n'y avait pas de victime parmi les civils car ils avaient été informés au préalable et avaient pu fuir la région. Des 'opérations de nettoyage' sont menées en ce moment dans l'est de l'Afghanistan par les forces afghanes épaulées par les Américains. Une source proche des insurgés afghans a indiqué que des habitants avaient senti le sol bouger 'comme lors d'un tremblement de terre'; certains se seraient même évanouis en raison de la puissance du souffle de l'explosion.
Vidéos à la une
Alors que les tensions avec les Etats-Unis atteignent leur paroxysme, le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a présidé une démonstration de force de l'armée nord-coréenne pour célébrer le 105e anniversaire de la naissance du fondateur du pays. Un défilé militaire d'ampleur pour marquer le "Jour du Soleil", le nom officiel donné au jour de la naissance de Kim Il-Sung, le 15 avril 1912, qui n'est autre que le grand-père du leader coréen. Pour la première fois, lors de cette parade, un missile balistique a été lancé d'un sous-marin coréen. La Corée se dit prêtre pour la "guerrre" Pyongyang a intimé à Washington de mettre fin à l'envoi qualifié d'"insensé" de ce groupe aéronaval au large des côtes coréennes ou de faire face à des représailles, se disant prête pour la "guerre". La Chine a averti qu'un "conflit" pouvait "éclater à tout moment" et prôné "le dialogue" comme "seule issue". De son côté, la Russie, également "très inquiète", a appelé toutes les parties à la "retenue" et mis en garde contre "toute action qui pourrait être interprétée comme une provocation". Le gouvernement Trump veut se montrer ferme face à l'ambition de Pyongyang de se doter d'un missile capable d'atteindre les Etats-Unis et le développement de son programme nucléaire et balistique. La Corée du Nord a déjà effectué cinq tests nucléaires, dont deux l'année dernière. Elle est d'ailleurs sous le coup de nombreuses sanctions imposées par les Nations unies. Avec agences
Vidéos à la une
L'attitude belliqueuse de la Corée du Nord fait grimper les tensions. Le régime de Pyongyang promet une réponse sans pitié à toute provocation américaine, se disant prêt à une guerre. Donald Trump avait promis la veille que le 'problème' nord-coréen serait 'traité'. Il avait annoncé l'envoi vers les Corées d'un porte-avions et de navires lance-missiles. Le Japon envisage de rapatrier ses 60 000 ressortissants vivants en Corée du Nord. La Chine suspendra ses vols vers Pyongyang dès lundi. Selon Pékin, un 'conflit peut éclater à tout moment' : 'S'il y a vraiment une guerre, le résultat sera un échec général, insiste Wang Yi, ministre chinois des Affaires étrangères. Personne ne peut être gagnant. Nous appelons donc toutes les parties à cesser de se provoquer et de se menacer, que ce soit avec des mots ou avec des actions.' Corée du Nord : la Chine craint l'éclatement d'un conflit " à tout moment " https://t.co/rAuJGNJTF3- Le Monde (@lemondefr) 14 avril 2017 De son côté, la Russie, 'très inquiète', appelle à la 'retenue' et met en garde contre 'toute action qui pourrait être interprétée comme une provocation'. 'Moscou observe l'escalade des tensions dans la péninsule coréenne avec une grande préoccupation, déclare Dmitry Peskov, le porte-parole du Kremlin. Un message qui s'adresse autant au régime nord-coréen qu'à l'administration américaine. Les récentes frappes contre la Syrie et l'Afghanistan semblent attester que la stratégie de la patience est terminée, comme le clament les Etats-Unis. Corée du Nord: les Etats-Unis étudient leurs 'options militaires' (responsable américain) https://t.co/WUZx1boyVD #AFP- Agence France-Presse (@afpfr) 14 avril 2017 Le week-end est à haut risque : c'est le 105e anniversaire de la naissance du premier dirigeant de la Corée du Nord. Et à cette occasion Kim Jong Un pourrait procéder ce samedi à un nouveau tir de missile balistique, ou à son sixième essai nucléaire.
Vidéos à la une
Dix tonnes, plusieurs mètres de long... les Etats-Unis ont largué jeudi en Afghanistan, la plus puissante bombe non-nucléaire que l'armée n'ait jamais utilisée. Son nom: la GBU 43, surnommée la mère des bombes. Elle a frappé la province de Nangarhar, visant un ensemble de grottes où des combattants de l'Etat islamique aurait trouvé refuge. 'La GBU 43 est une arme précise et puissante. On peut viser un réseau de tunnels et de grottes que les djihadistes utilisent pour se déplacer librement et qui rendent possibles des attaques contre des conseillers militaires et les forces afghanes', a expliqué Sean Spencer, le porte-parole de la Maison Blanche. L'armée américaine a décidé de montrer les muscles, une semaine après la mort d'un soldat dans la région Impossible de connaître pour l'instant les dégâts occasionnés par la bombe. Une chose est sûre, lors de son dernier essai en 2003, la GBU 43 avait provoqué un panache de poussière visible à plus de 32 kilomètres. Les Etats-Unis ont conservé en Afghanistan un contingent de 8400 soldats qui forme et conseille les forces afghanes dans leur lutte contre les Talibans et l'Etat islamique.
Vidéos à la une
La tension monte encore d'un cran dans la péninsule coréenne. Suite à l'envoi par les Etats-Unis d'un groupe aéronaval, mardi le régime de Pyongyang s'est dit prêt à la 'guerre'. Dans un communiqué lu à la télévision d'état, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a dénoncé un geste insensé. Washington a annoncé ce week-end que le porte-avions USS Carl Vinson et son escadre faisaient route vers la péninsule coréenne, alors qu'ils devaient initialement aller faire escale en Australie. Annoncée dans la foulée de la frappe punitive américaine en Syrie, cette décision a été largement interprétée comme une démonstration de force de l'administration Trump, qui s'est aussi dite prête à se charger 'seule' du problème des programmes nucléaire et balistique nord-coréens, si Pékin ne faisait pas rentrer dans le rang son turbulent voisin. Mardi, le président par intérim sud coréen a mis en garde contre le risque d'une grave provocation. Pyongyang a déjà procédé à cinq essais atomiques. Certains observateurs en craignent un sixième lors des célébrations du 105é anniversaire du fondateur du régime, Kim Il Sung, le 15 avril. Les Etats-Unis restent pour l'instant hors de portée des missiles nord-coréens mais leur programme se développe rapidement. En février, un missile ayant potentiellement une portée de 4000 kilomètres s'est abîmé en mer du Japon. Lors de son discours de nouvel an, Kim Jong Un a annoncé que son développement entrait dans sa phase finale.
Vidéos à la une
Une nouvelle démonstration de force des Etats-Unis, cette fois face à la Corée du Nord... Un porte-avions américain et sa flotte font route vers la péninsule coréenne depuis Singapour. Deux jours après la frappe des Etats-Unis en Syrie, le commandement américain dans le Pacifique a clairement mentionné la menace nucléaire nord-coréenne. Pour le Premier ministre japonais, inquiet des ambitions nucléaires de Pyongyang, le soutien de Washington est précieux. 'J'ai dit au président Trump que nous saluions l'engagement fort des Etats-Unis en faveur de la paix et de la sécurité, a déclaré Shinzo Abe. Sur la Corée du Nord, je lui ai dit que nous allions suivre de près la réponse chinoise. Nous sommes d'accord sur le fait que l'unité entre le Japon, la Corée du Sud et les Etats-Unis est très importante.' Donald Trump a reçu deux jours durant le président chinois Xi Jinping et lui a demandé de faire pression sur le régime nord-coréen pour qu'il cesse son programme d'armement nucléaire, faute de quoi les Etats-Unis seraient prêts à agir seuls. Y aura-t-il une nouvelle action unilatérale de Potus en #CoreeDuNord ? pic.twitter.com/sDKptI8Y41- jean-eric branaa (BranaaJean) 9 avril 2017 Mais Kim Jong-Un ne semble guère disposé à se laisser intimider. Pas plus tard que mercredi, il a fait tirer un nouveau missile balistique qui s'est abîmé en mer du Japon. La Corée du Nord se dit même confortée dans ses ambitions nucléaires par l'attaque américaine contre la base aérienne syrienne dans la nuit de jeudi à vendredi.
Vidéos à la une
Si la Russie monte au créneau, les alliés européens de Washington, eux, applaudissant cette première opération militaire américaine contre le régime de Damas. FRANCE François Hollande a estimé vendredi que 'cette opération était une réponse'. 'Elle doit être maintenant poursuivie au niveau international dans le cadre des Nations unies si c'est possible, de façon à ce que nous puissions aller au bout des sanctions contre Bachar el Assad et empêcher qu'il y ait de nouveau utilisation des armes chimiques et l'écrasement par ce régime de son propre peuple', a déclaré, en marge d'un déplacement en Ardèche, le chef de l'État, qui réunira un Conseil de défense à l'Élysée à 19h00. ALLEMAGNE Bachar al-Assad porte 'l'entière responsabilité' des frappes américaines, ont estimé la chancelière allemande Angela Merkel et le président français dans un communiqué commun. CONSEIL EUROPÉEN Les frappes américaines en Syrie 'illustrent une détermination nécessaire contre les attaques chimiques barbares', a affirmé vendredi le président du Conseil européen Donald Tusk. 'L'UE travaillera avec les États-Unis pour mettre fin à la brutalité en Syrie', a ajouté M. Tusk qui préside l'instance réunissant les dirigeants des 28 pays membres de l'Union européenne, dans une courte déclaration sur le réseau social Twitter. COMMISSION EUROPÉENNE Selon un communiqué du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, 'les États-Unis ont informé l'UE que leurs frappes en Syrie étaient limitées et visaient à dissuader de nouvelles atrocités liées à des armes chimiques'. M. Juncker 'comprend les efforts pour dissuader de nouvelles attaques', ajoute le communiqué précisant que la Commission estime qu'il faut 'apporter une réponse' à 'l'utilisation répétée de ce types d'armes'. 'Les efforts visant à endiguer la spirale de la violence en Syrie et à lutter pour une paix durable devraient être redoublés', poursuit-il, estimant que 'seule une transition politique peut conduire à un tel résultat'. ROYAUME-UNI Londres a annoncé 'soutenir pleinement l'action des États-Unis'. Ces frappes sont 'une réponse appropriée à l'attaque barbare à l'arme chimique perpétrée par le régime syrien', a estimé un porte-parole de Downing Street. ITALIE Le chef du gouvernement italien Paolo Gentiloni a estimé que les frappes américaines étaient 'une réponse motivée à un crime de guerre' et qu'elles devraient 'non pas empêcher mais au contraire accélérer la recherche d'une solution négociée durable'. DANEMARK Lars Løkke Rasmussen, le Premier ministre du Danemark, a applaudi sans réserves: '*c'est bien que ces attaques lâches contre des innocents aient des conséquences (...) La barbarie d'Assad ne peut être impunie !_' a-t-il tweeté. AUTRICHE L'Autriche, pays neutre, a indiqué 'comprendre les motivations américaines', selon son ministre des Affaires étrangères Sebastian Kurz, tout en souhaitant un recours à l'Onu. POLOGNE Le président polonais Andrzej Duda a exprimé 'son entier soutien à l'opération militaire menée par l'armée américaine en Syrie'. 'Le monde civilisé ne pouvait rester indifférent face à cette attaque insondable et barbare', a-t-il dit. RÉPUBLIQUE TCHÈQUE Le Premier ministre tchèque Bohuslav Sobothis a estimé sur Twitter que 'l'usage d'armes chimiques est un crime inacceptable. Espérons que la réaction rapide du président Trump aidera à prévenir de nouvelles attaques chimiques en Syrie'. Avec agence (AFP)
Magazine
Avant d'être une star du fitness, Hope Howard menait une tout autre carrière... La jeune femme était membre de l'armée américaine. Planet.fr vous propose de découvrir la bombe du jour en images !
Vidéos à la une
Les condamnations se multiplient après le tir par la Corée du Nord d'un missile balistique en mer du Japon. Le tir a eu lieu mardi à 22h42, heures de Paris. Selon Séoul, le missile nord-coréen a parcouru une soixantaine de kilomètres. Séoul dénonce une 'menace pour la paix' alors que Tokyo parle de 'provocation'. Yoshihide Suga, secrétaire général du gouvernement du Japon : 'Nous ne pouvons absolument pas tolérer les provocations répétées de la Corée du Nord et nous protestons vigoureusement contre ce dernier geste.' Le tir du missile nord-coréen intervient à deux jours d'une sommet sino-américain qui se tiendra en Floride. Xi Jinping doit ainsi rencontrer pour la première fois Donald Trump. Le président américain estime que Pékin pourrait faire d'avantage pour résoudre les inquiétudes soulevées par la Corée du Nord.
Vidéos à la une
Un assaut contre une base militaire russe en Tchétchénie a été revendiqué par l'Etat islamique. L'attaque a eu lieu à Naurskaya, au nord-ouest de de Grozny. Six soldats russes ont été tués ainsi que les six assaillants, et trois autres soldats ont été blessés. Les autorités russes ont peu après diffusé des photos des armes avec lesquelles l'assaut avait été mené. Depuis plusieurs années, l'Etat islamique est à l'oeuvre dans la république tchétchène, à forte majorité musulmane.
Vidéos à la une
En Sicile, découvrons la tendance Dual-Use (double usage) c'est-à-dire quand des entrepreneurs choisissent de cibler à la fois, des marchés civils et militaires. Quelles sont les opportunités ? Comment se faire accompagner par des réseaux et des fonds européens ? Voyons cela dans cette édition de Business Planet. Pour mieux comprendre ce qu'est le double usage, interrogeons le représentant du réseau Réseau Entreprise Europe, Francesco Cappello, du consortium ARCA : Serge Rombi, euronews : 'En quoi consiste le Dual-Use précisément ?' Les opportunités du double usage Les technologies à double usage répondent à des besoins civils et militaires. Elles couvrent un large éventail de domaines comme l'électronique, la navigation ou l'aéronautique. Elles offrent de nouvelles opportunités commerciales aux entreprises européennes - en particulier les PME -. Ce qui peut les aider à accéder à de nouveaux marchés. Les financements européens comme Horizon 2020, les Fonds structurels d'investissement européens et le programme COSME (le programme européen pour la compétitivité des PME) sont accessibles aux petites et moyennes entreprises désireuses de développer des technologies et des produits à double usage. Liens utiles Guide d'accompagnement destiné aux régions et PME sur les financements communautaires pour les biens et technologies à double usage Plus d'informations sur les opportunités de financement européen PME européennes qui opèrent dans le domaine de la défense Réseau européen des régions dont l'activité est liée au secteur de la défense Francesco Cappello, représentant du Réseau Entreprise Europe : 'Les technologies à double usage sont des innovations développées dans l'armée qui ont aussi des applications dans l'industrie et sur le marché civil et vice versa. Les applications sont partout : le transport, la sécurité, la réalité virtuelle, mais également la santé.' Rendons-nous dans une entreprise que le Réseau Entreprise Europe a accompagnée à Messine. PME parmi les plus innovantes d'Italie, Signo Motus a conçu un fluide qui est un nanomatériel intelligent. Soumis à un champ électrique, il passe de l'état liquide à l'état quasi solide. Il a fallu six ans pour développer cette technologie destinée à l'origine, à améliorer l'efficacité des amortisseurs sur les véhicules militaires. Potentiel business 'Au départ, nous avions développé cette technologie pour l'armée, nous explique Paolo Giorgianni, manager technique Recherche et Développement au sein de la société, mais vu ses nombreuses possibilités, nous avons décidé d'aller vers des applications civiles, en particulier dans la réhabilitation et le fitness.' L'idée est de cibler ces nouveaux secteurs, de transférer cette technologie par exemple pour faire fonctionner des exosquelettes. Le potentiel business est énorme comme l'indique Sandro Scattareggia Marchese, directeur général de l'entreprise. 'Ces deux secteurs ont un taux de croissance très élevé, dit-il. Nous comptons pénétrer le marché d'ici deux ans et dans cinq ans, réaliser un chiffre d'affaires vingt fois plus important qu'aujourd'hui,' affirme-t-il. Mais pour atteindre ses objectifs, l'entreprise a évidemment besoin de financements. Elle a d'ores et déjà décroché 50.000 euros via les instruments PME du programme européen Horizon 2020. Au sein de Signo Motus, nous demandons une précision à Francesco Cappello qui nous accompagne sur place. Serge Rombi : 'Si Sandro Scattareggia Marchese veut aller jusqu'au bout de son idée, il lui faut encore deux millions d'euros. Est ce qu'il y a outre Horizon 2020 qu'il a déjà utilisé d'autres modes de financement européens dont il peut bénéficier ?' Francesco Cappello : 'Bien sûr, il existe d'autres fonds européens comme les fonds structurels et le programme Cosme pour aider les PME comme Signo Motus à atteindre plus facilement le marché.' NEW! COSME #data hub is live! Find out about the hundreds of projects co-financed by EU_Commission COSME programme https://t.co/qAOuBhkd37 pic.twitter.com/EcdSnBGu1C- Enterprise Europe EU (EEN_EU) 15 mars 2017 Priorité européenne Encourager le double usage est l'une des priorités européennes. D'ailleurs, de nombreuses organisations ou clusters accompagnent les entreprises qui ciblent à la fois, les marchés civils et militaires. Terminons notre entretien avec Francesco Cappello du Réseau Entreprise Europe. Serge Rombi : 'L'un des moyens pour aller vers le Dual-Use, c'est de se faire accompagner par votre réseau...' Francesco Cappello : 'Nous avons 600 points de contact sur les cinq continents, des services à forte valeur ajoutée en plus des fonds européens. Il y a aussi le transfert de technologie, l'internationalisation et l'accès à de nouveaux marchés.' Filming #BusinessPlanet #Dualuse #Sicily euronews EU_Growth pic.twitter.com/wREalx49Va- Serge Rombi (@SergeRombi) 9 mars 2017
International
Lors de l'attentat de Londres qui a eu lieu mercredi, un député a tenté de sauver le policier poignardé en lui faisant un massage cardiaque. Malheureusement, ses efforts ont été vains.
Vidéos à la une
Les caméras de surveillance de l'aéroport d'Orly ont enregistré l'agression de samedi dernier. On voit tout d'abord Ziyed Ben Belgacem laisser tomber un sac au sol avant d'attaquer par surprise et par derrière la soldate. Dans un premier temps personne ne prend la mesure de ce qui se passe. La soldate résiste et ne veut pas lâcher son Famas. Devant les cris les occupants de l'aérogare prennent la fuite. Puis les deux autres sentinelles mettent en joue l'agresseur qui tient toujours leur collègue. Ils se rapprochent lentement avant de l'abattre. En tout et pour tout la scène n'a duré que trois minutes. Lire aussi : le témoignage du père de l'agresseur
Société
Samedi matin, Ziyed Ben Belgacem a été abattu après avoir tenté de dérober l'arme d'un militaire. L'homme était placé sous contrôle judiciaire après plusieurs braquages.  
Vidéos à la une
La militaire attaquée ce samedi matin à l'aéroport d'Orly par un homme qui a tenté de lui dérober son arme "va bien". "Elle est prise en charge par la brigade des sapeurs-pompiers de Paris au sein du poste médical mis en place", a indiqué le colonel Benoît Brulon. "Elle a été bien évidemment choquée par ce qui est arrivé", a souligné le porte-parole de l'opération Sentinelle.
Société
Le journaliste et militant homosexuel, Zak Ostmane, a été agressé et violé le week-end dernier par deux hommes à Marseille. Très amoché, il a raconté son calvaire.
Vidéos à la une
La Chine, seul allié de Pyongyang, a proposé un compromis suggérant que le Nord suspende son programme nucléaire en échange de l'arrêt des manoeuvres militaires lancées par les Etats-Unis au Sud. L'ambassadrice américaine auprès des Nations-Unies, Nikki Haley, a condamné avec force ces derniers tirs de missiles nord-coréens et a défendu la riposte de son pays : 'Dites moi pourquoi on utiliserait pas le THAAD devant 24 missiles balistiques, devant des tests nucléaires, en sachant qu'on protège nos alliés. On ne va pas laisser la Corée du Sud sous la menace de la Corée du Nord sans l'aider. Le THAAD est là en raison des actes de la Corée du Nord.' Le bouclier antimissile américain THAAD déployé en Corée du Sud #AFP pic.twitter.com/Y7IDSvvZYx- AFP USA (@AFPusa) 7 mars 2017 THAAD n'est autre que le bouclier anti missile américain. Il a été déployé ce mardi en Corée du Sud. Un déploiement vu d'un très mauvais oeil par Pékin qui le considére comme une menace pour sa sécurité.
Vidéos à la une
Le budget militaire de la Chine va augmenter de 7% cette année. Une hausse qui n'a rien de significatif, mais qui fait écho à l'augmentation de 10% des dépenses militaires américaines, annoncée par Donald Trump, soit plus de 50 milliards de dollards supplémentaires. La Chine, 2ème budget de défense de la planète, ne représente qu'un quart de celui des Etats-Unis. Cependant, ses initiatives en mer de Chine méridionale suscitent des craintes.La porte-parole de l'Assemblée nationale populaire (ANP), a voulu balayer ces préoccupations : regardez la dernière décennie, il y a eu tant de conflits, de guerres dans le monde, ce qui a causé un grand nombre de victimes et de... réfugiés démunis et sans abri. Quelle a été la responsabilité de la Chine? La Chine n'a jamais fait de mal à aucun pays. La Chine accroît ses dépenses militaires depuis les années 1980 pour combler son retard sur les armées occidentales. Cette hausse de 7%, similaire à l'an dernier, est l'une des plus faibles de ces 20 dernières années. Dans un contexte de croissance économique relativement basse pour la Chine, autour de 6.5 . Les dépenses militaires se maintiennent à 1.3 du PIB, comme les années précédentes. Avec agences
Vidéos à la une
La Suède va rétablir le service militaire. La décision a été prise ce jeudi en conseil de ministres. Cela sera effectif à partir de cet été. Cela concernera les jeunes nés après 1999. La conscription durera 11 mois. Le service militaire avait pourtant été abandonné en 2010. Les autorités disent avoir pris cette décision compte-tenu de la situation sécuritaire dans la région, notamment l'attitude jugée expansionniste de la Russie. La crainte représentée par la Russie a été ravivée par l'incursion d'un sous-marin non identifié dans l'archipel de Stockholm à l'automne 2014. avec AFP

Pages

Publicité