Vidéos A la une
Le président français François Hollande et la présidente de la commission de l'Union africaine (UA) Nkosazana Dlamini-Zuma ont fait part lundi de leur volonté d'élaborer un plan contre "les causes" des migrations lors du prochain sommet de Malte entre l'UE et des pays africains. "Cela suppose de mettre en place une grande politique de développement", a-t-il ajouté lors d'une déclaration conjointe à l'Elysée.
Vidéos A la une
BRUXELLES - 14 sept 2015 - Elle était apparue sur le pas de sa porte, dans la banlieue de Vancouver, pour crier son désespoir. La tante d'Alan Kurdi, ce petit garçon syrien retrouvé mort sur une plage de Turquie a fait le déplacement à Bruxelles. Invitée par le collectif Avaaz, Fatima Kurdi veut mettre la triste notoriété acquise par sa famille au service des demandeurs d'asile. Un conseil des ministres de l'Intérieur consacré à la crise des migrants se réunit lundi après-midi. "C'est absolument terrible. Vous ne pouvez pas fermer la porte à ces gens dans la détresse. Ils fuient la guerre, le danger, les noyades et vous érigez des barrières ?", dit-elle. Selon Avaaz, plus d'un million de personnes ont signé une pétition favorable à l'accueil des réfugiés. Mais les dissensions entre pays européens et le revirement récent de l'Allemagne laissent entrevoir des discussions difficiles.
Vidéos A la une
PARIS - 7 sept 2015 - La France accueillera 24 000 nouveaux réfugiés sur les deux prochaines années. C'est ce qu'a annoncé François Hollande lundi lors d'une conférence de presse. Il s'agit d'une réponse au nouveau plan de répartition des migrants, qui sera présenté devant le parlement européen mercredi. La Commission européenne demande à la France d'accueillir 24 031 nouveaux réfugiés. L'Allemagne sera appelée à en recevoir 31 443. Au total, 120 000 personnes ayant fui les zones de guerre devront être réparties dans les pays de l'Union européenne. "C'est une crise", elle est "dramatique, elle est grave", mais "elle peut être maîtrisée et elle le sera ", a affirmé le président français.
Vidéos A la une
Catherine Wihtol de Wenden, spécialiste des migrations internationales et directrice de recherches CERI-CNRS, était l'invitée de BFM Story. L'incendie du ferry Norman Atlantic a officiellement fait 13 morts, mais le bilan pourrait encore s'alourdir, car des migrants se trouvaient vraisemblablement à bord et du manque de fiabilité de la liste des passagers. D'autant plus que le navire a fait une escale en Grèce après son départ du port grec de Patras. Les incertitudes sur le nombre des personnes à bord du ferry qui a pris feu ce week-end dans l'Adriatique rendent encore provisoire le bilan de 13 morts, obligeant ainsi les autorités maritimes à poursuivre les recherches.
Publicité