Vidéos A la une
Le propriétaire de l'imprimerie de Dammartin, où s'étaient retranchés les frères Kouachi après l'attentat à Charlie Hebdo, s'est exprimé sur BFMTV plus de deux mois après cet épisode traumatisant. "La première des priorités qui me permettra de me reconstruire, c'est retravailler, continuer mon activité tel qu'elle l'était avant, avant de penser effectivement à moi", a déclaré Michel Catalano. Depuis les attentats, l'homme se consacre entièrement à son travail: "je suis sur le front depuis le 12 janvier, je n'ai pas arrêté, je travaille, je fais tout ce qu'on me demande de faire", a-t-il ajouté.
Vidéos A la une
Près d'un mois après la prise d'otages à l'imprimerie de Dammartin-en-Goële, Michel Catalano est toujours sous le choc. Il était présent sur place lorsque les frères Kouachi se sont approprié les lieux de son entreprise. Dans une interview donnée à BFMTV, le gérant de l'imprimerie raconte cette expérience traumatisante.
Publicité