Politique
Après l’assassinat de la fillette de Calais par un étranger récidiviste, l’opposition dénonce une politique pénale "laxiste".
Société
Environ 5 000 personnes sont venues se recueillir et témoigner leur soutien aux proches de Chloé lors de la marche blanche organisée jeudi soir à Calais (Pas-de-Calais). Les parents de la fillette tuée ont également tenu à être présents malgré leur immense chagrin.
Publicité