Une étude publiée par des chercheurs australiens prétend qu’il y aurait 200 milliards  de planètes habitables dans la Voie Lactée.

Y aurait-il 200 milliards de mondes semblables à la Terre dans la Voie Lactée ? C’est la question que se sont posés des scientifiques australiens de l’Université Nationale Australienne (ANU).

Selon leurs recherches, chaque étoile posséderait environ deux planètes habitables en orbite autour d’elle comme le rapporte le site d’information Atlantico d’après un article publié dans le DailyMail. Une planète habitable est une planète qui se trouve assez loin de son étoile pour qu’il y ait de l’eau liquide et assez près pour qu’elle ne soit pas sous forme de glace. Ce qui voudrait dire qu’il y aurait en tout 200 milliards de planètes habitables dans la Voie Lactée. Cependant, d’après Le Journal de la Science, la méthodologie utilisée pour produire cette estimation n’est pas très fiable.

En 2013, des chercheurs américains des universités d’Hawaï et de Californie déclaraient que la Voie Lactée comprenait 17 milliards de planètes "habitables", contre 200 milliards comme l'affirme aujourd'hui l'étude menée par les astronomes australiens.

Lire aussi -Voie Lactée : 17 milliards de planètes ressemblent à la Terre !

Pour mener à bien leur recherche, les scientifiques australiens ont utilisé une méthode qui date de 200 ans, appelée la "loi de Titus-Bode ". Ce procédé prédirait l’existence des planètes en fonction de leurs mouvements autour du soleil.

La "loi de Titus-Bode" a déjà permis la découverte de la planète Uranus et de la planète naine Cérès dans notre système solaire.

Publicité
Le docteur Charley Lineweaver de l’Université Nationale Australienne a déclaré: "nous savons maintenant que des environnements habitables sont nombreux". Il ajoute à propos d'une probable présence extra-terrestre que: "l'univers n'est pas rempli d'extraterrestres dotés d'une intelligence comme les humains qui leur permettrait de construire des radiotéléscopes ou des vaisseaux spatiaux, sinon nous les aurions vus." 

Vidéo sur le même thème - Kepler- 186f : une autre planète bleue dans notre Voie Lactée