Vidéos à la une
Accorder un délai supplémentaire pour payer leurs impôts et pour rembourser leur dette: ces propositions ne suffisent pas à calmer la colère des éleveurs. Le gouvernement prévoit de sortir son carnet de chèque mais les agriculteurs en attendent plus. Ils réclament des mesures structurelles comme vendre leur lait et leur viande à un prix plus élevé pour pouvoir vivre de leur production. Mais depuis l'accord trouvé en juin avec les industriels et la grande distribution, les prix n'ont quasiment pas bougé.
Publicité