Vidéos à la une
Chaque jour sur les côtes italiennes, des corps de migrants sont rejetés par la mer. Les autorités essayent de trouver l'identité des victimes pour informer les familles. Un laboratoire en Sicile identifie chaque jour une vingtaine de corps. Les spécialistes s'appuient sur les effets personnels des victimes récupérés par la police. Mais aussi sur les caractéristiques physiques relevées lors de l'autopsie, comme les tatouages ou les cicatrices. À terme, les experts souhaitent créer une base de données européenne des personnes disparues en mer Méditerranée pour faciliter l'identification des corps.
Publicité