Société
Le quotidien assure que le soir de l’attentat qui a fait 84 morts, aucune voiture de la police nationale ne barrait l’entrée de la promenade des Anglais, contrairement à ce qu’affirme le ministre de l’Intérieur. 
Publicité