Vidéos A la une
Manuel Valls inaugurait dimanche la nouvelle muséographie du Mémorial des martyrs de la déportation, à Paris. Lors de son discours, le Premier ministre a de nouveau appelé à combattre le terrorisme islamiste, "nouvelle idéologie du chaos" après celle qui a sévit lors de la Seconde guerre mondiale. "Bien sûr, les comparaisons historiques ont leurs limites. Mais ne nous trompons pas : le combat qui fut livré, hier, contre l'infâme, nous devons le livrer, aujourd'hui, à notre tour", a insisté le chef du gouvernement.
Vidéos A la une
Un mois après les attentats de Paris, l'émotion est toujours vive aux abords des différents sites des attaques. Depuis ce mercredi, la ville nettoie les mémoriaux improvisés, notamment au Bataclan. La mairie a récupéré les messages en vue de les conserver et envisage d'installer un mémorial place de la République. "Les gens nous disent une phrase qui nous touche: 'On ira place de la République comme on irait sur le mémorial du World Trade à New York pour les victimes", a expliqué une Parisienne.
Vidéos A la une
François Hollande et Manuel Valls ont fermement condamné les incidents qui ont éclaté ce dimanche place de la République à Paris entre les...
Vidéos A la une
Le Premier ministre Manuel Valls est ce vendredi dans les Pyrénées-Orientales pour l'inauguration du Mémorial du camp de Rivesaltes cinquante ans après sa fermeture. Il a vu passer un demi-million de réfugiés fuyant le franquisme et a servi de camp de transit avant la déportation des juifs français vers l'Allemagne, 6.000 au total ont été internés. Ce sont ensuite 21.000 harkis et leurs familles qui seront accueillis en 1962 à la fin de la guerre d'Algérie.
International
Ce 24 avril 2015 marque le centenaire du génocide des Arméniens. Partout à travers le monde, des commémorations ont lieu. De nombreux chefs d'Etats, dont François Hollande, se sont rendus en Arménie pour rendre hommage au 1,5 million de victimes de ce crime lors d'une cérémonie se déroulant au mémorial des victimes. Photos. 
Vidéos A la une
Nicolas Offenstadt, historien et auteur de "La grande guerre, carnet du centenaire", aux Éditions Albin Michel, a répondu aux questions de Ruth Elkrief sur l'importance des commémorations du 11 novembre et l'inauguration de "l'anneau de la Mémoire". Ce monument composé de 500 plaques d'acier comporte les noms de tous les soldats morts lors de la Première Guerre mondiale sans distinction de nationalité. François Hollande qui a présidé toute la cérémonie a rappelé dans son discours, l'importance de la fraternité et la fragilité de la paix. Pour Nicolas Offenstadt, ce mémorial constitue une rupture mémorielle et une mise en scène de la mort de masse.
International
Deux ans après le massacre de l’île d’Utøya, la Norvège est toujours en deuil. Découvrez les images du projet de mémorial retenu par les autorités norvégiennes, qui consistera à couper l’île en deux. 
Publicité