Vidéos à la une
C'est en liberté sous caution que le fondateur de Megaupload.com attendra son éventuelle extradition vers les Etats-Unis. La prochaine audience doit avoir lieu en juin 2015. En Nouvelle Zélande, où il réside, Kim Dotcom se bat depuis près de trois ans contre cette menace. Les Etats-Unis veulent juger Kim Dotcom de son vrai nom Kim Schmitz, pour piratage : le fondateur de Megaupload aurait frauduleusement amassé l'équivalent de 140 millions d'euros en proposant des copies piratées de films de cinéma, de programmes télévisés et d'autres contenus, via son site de partage de fichiers Megaupload.
Publicité