Vidéos A la une
Huit ans après la révélation du scandale du Mediator, le tribunal de grande instance de Nanterre a reconnu pour la première fois, jeudi, la responsabilité civile des laboratoires Servier. Le groupe pharmaceutique est reconnu coupable d'avoir mis sur le marché un médicament défectueux. Il devra également indemniser deux victimes. Les laboratoires devraient contester en appel le caractère défectueux du produit. Le Mediator a été utilisé par plus de 5 millions de personnes en France, il serait à l'origine de graves lésions cardiaques chez les patients, et pourrait être à long terme responsable de plus de 2.000 décès.
Vidéos A la une
Le tribunal de grande instance de Nanterre rend jeudi après-midi une première décision très attendue sur la responsabilité civile des laboratoires Servier quant à la "défectuosité" du Mediator, médicament coupe-faim. A ce jour, 1.500 patients ont reçu une offre d'indemnisation pour un montant total de 24 millions d'euros dont 14 millions ont déjà été versés. Loin du compte pour les avocats des victimes.
Vidéos A la une
Interview d'Irène Franchon, pneumologue au CHU de Brest et du professeur Christian Berthou, doyen de la Faculté de médecine de Brest dans le cadre du scandale du médicament Mediator ainsi que le retard d'indemnisation des victimes du laboratoire Servier.
Vidéos A la une
Le premier procès au civil du laboratoire Servier s'ouvre ce jeudi dans le dossier du Mediator. Le principal enjeu de cette procédure est de prouver sa responsabilité. "On a devant nous un laboratoire qui a délibérément maintenu sur le marché un produit qu'il savait toxique", a affirmé maître Charles Joseph-Oudin, avocat d'une des victimes.
Vidéos A la une
Pour la première fois, la justice civile a commencé jeudi à étudier la responsabilité des laboratoires Servier au regard de la "défectuosité" du Mediator, médicament coupe-faim synonyme d'un des plus grands scandales sanitaires français. Michel Due, l'une des victimes demandant une indemnisation, a accepté de témoigner au micro de LCI.
Vidéos A la une
Lucy Vincent, le porte-parole du Laboratoire Servier, était sur le plateau de BFM Story. Le Mediator (molécule benfluorex) a été retiré du marché en 2009, la porte-parole du laboratoire pharmaceutique Servier réaffirme que le groupe assumera ses responsabilités. Toutes les victimes qui ont souffert de ce médicament seront indemnisées.
Société
Jacques Servier, le fondateur du groupe pharmaceutique Servier est décédé mercredi. Pour la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, l’homme "restera associé au scandale gigantesque" du Médiator.
Publicité