Technologies
La nature a voulu que l'homme possède cinq doigts sur chaque main. Des scientiques canadiens ont tenté de trouver des explications...
Vidéos A la une
C'est une Miss France particulièrement déçue qui a fait part sur les réseaux sociaux de son échec au D2, l'examen sanctionnant la quatrième année de médecine. Marine Lorphelin a annoncé sur Twitter avoir été recalée, déclarant que sa joie d'être en vacances était "bien faible" dans ces circonstances. La jeune femme, dont le rêve est de devenir chirurgienne obstétrique ou gynécologue, avait dû mettre ses études entre parenthèses en 2013, année de sa victoire, avant de reprendre son cursus à l'université de Lyon-1. Ces derniers mois, Marine Lorphelin n'avait pas manqué de faire partager à ses followers le cadre idyllique de son stage de quatrième année effectué à Tahiti, entre plages paradisiaques, poissons exotiques et farniente. Elle en également profité pour passer du temps avec son petit-ami, Christophe "Zack" Dugong. La déception a cependant vite laissé la place à la combativité dans un post Instagram en anglais illustré d'une photo de l'ancien président sud-africain Nelson Mandela et dans lequel la Miss France 2013 affirme que "le plus dur reste à venir".
Vidéos A la une
Des étudiants en médecine de Lyon 1 ont participé à un exercice simulant une intervention sur un attentat.
Vidéos A la une
"Je ne connais pas une seule personne qui est heureuse d'être là", a déclaré Élise Boghossian. Cette acupunctrice, se rend au Kurdistan irakien pour soigner des victimes de l'EI et est entrain d'installer des "bus anti-douleurs", à Calais et à Paris. Elle était l'invitée de LCI, ce mercredi, à l'occasion de la sortie de son livre "Au royaume de l'espoir, il n'y a pas d'hivers".
Vidéos A la une
Eveline s'appelait Eduard jusqu'à ses 74 ans. Elle est devenue femme après le décès de son épouse, un médecin lui confirmant un doute...
Vidéos A la une
Focus sur la revalorisation des dépenses de santé prises en charge par l'Assurance Maladie et l'Agence Régionale de Santé (ARS) en Bretagne.
Vidéos A la une
Selon un test passé en deuxième année, deux tiers des étudiants en médecine ont le niveau d'anglais d'un élève de collège.
Vidéos A la une
Interview de Michel Dantin, maire de Chambéry sur la signature d'un contrat local de santé signé entre élus et professionnels de la santé en Savoie.
Vidéos A la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/MwLr6jfU . Interview de Cécile ...
Vidéos Argent/Bourse
Le 31 juillet, Marc de Garidel, président directeur général d'Ipsen était l'invité du Grand Journal, présenté par David Dauba, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Le troisième patient ayant bénéficié de la pose d'un coeur artificiel Carmat va bien, confie en exclusivité à BFMTV le professeur Carpentier, le médecin qui l'a opéré. "Il va très bien, il est formidable, il a un sens de l'humour formidable. Il n'est pas du tout inquiet", explique-t-il. Un quatrième malade va être opéré pour recevoir un coeur Carmat, annonce par ailleurs le professeur Carpentier, un mois après le décès du deuxième patient, âgé de 68 ans.
Société
Entre mars et avril, deux étudiants en médecine français expatriés en Roumanie ont mis fin à leur jour. Deux autres ont fait une tentative de suicide.
Vidéos A la une
Le docteur Sanduk Ruit est né au Népal, dans des régions reculées où la médecine est une affaire locale. Désormais chirurgien, il a ouvert...
Vidéos A la une
VIENNE - 25 fév 2015 - C'est une prouesse médicale qui a transformé leur vie. La revue médicale Lancet parue mercredi met en avant le cas trois Autrichiens aujourd'hui équipés d'une main bionique. Entre 2011 et 2014, ils ont bénéficié avec succès de la technique mise au point par une équipe de l'Université de Vienne. Les patients ont tous été victimes d'accidents graves et avaient perdu l'usage de leurs mains. Pour leur installer la version artificielle, il a fallu les amputer. Selon le professeur Aszmann, cette technique est moins dangereuse que la greffe, puisque le risque de rejet est écarté. La main bionique est équipée de capteurs qui répondent aux impulsions électriques fournies par les muscles. Avant leur amputation, les patients subissent un entraînement de plusieurs mois. Ils commandant d'abord une main virtuelle représentée en vidéo. Ils s'exercent ensuite sur une prothèse hybride attachée à leur vraie main.
Vidéos A la une
La prothèse bionique ne relève plus de la science-fiction : en Australie, trois patients sont parvenus à contrôler avec succès leur mains...
Vidéos A la une
Oliver se porte bien. Ce bébé prématuré est le plus jeune patient à avoir été transplanté aux États-Unis. Il a reçu un coeur à l'hôpital pour enfants de Phoenix en Arizona après être né sept semaines avant terme avec un défaut cardiaque. L'opération a duré dix heures et a nécessité une incision allant de son ventre à sa poitrine. C'est un véritable miraculé. Les médecins avaient très peu d'espoir de survie pour ce bébé. Ses parents s'attendaient même à le voir naître mort-né. Aujourd'hui âgé d'un mois, le petit Oliver devrait très bientôt rentrer à la maison.
Vidéos A la une
Les HCL et la Faculté de médecine de Lyon Sud ont décidé de répondre après la parution dans la presse, d'articles relatant des touchers vaginaux sur des patientes endormies. Ils évoquent des "procédures strictes dans les blocs opératoires, les stage étant tous encadrés".
Vidéos A la une
Des médecins de Shanghaï ont récemment achevé une opération, consistant à remplacer les valves aortique du coeur d'une femme de 77 ans, en se préparant avec un faux coeur imprimé en 3D. En utilisant des images prises à partir d'un scanner et des données obtenues en ultrason de l'organe de leur patiente, les médecins ont pu créer et imprimer un modèle 3D. L'utilisation clinique de l'impression 3D est devenue commune en orthopédie et en dentisterie, elle est balbutiante en chirurgie cardiaque.
Vidéos Sciences
Souffrant d'une insuffisance cardiaque terminale, un patient âgé 68 ans a reçu le coeur artificiel Carmat, permettant d'éviter la formation de caillot et donc la prise de traitements lourds. Le docteur Carpentier, son concepteur, a annoncé que l'homme était sorti de l'hôpital et rentré chez lui.
Vidéos A la une
Najat Vallaud-Belkacem était à Pierre-Bénite pour visiter les futures installations de la faculté de médecine et de maïeutique de l'université Lyon 1.
Vidéos A la une
STOCKHOLM - 6 oct 2014 - L'assemblée du Nobel de l'institut Karolinska a décidé lundi de décerner le prix Nobel de médecine 2014 à l'Américain John O'Keefe et au couple norvégien May-Britt Moser et Edvard Moser pour leurs découvertes sur les cellules qui constituent un système de géoposition dans le cerveau.
Vidéos A la une
GÖTEBORG - 3 oct 2014 - C'est une première mondiale : en Suède, une femme a pu donner naissance à un enfant après avoir subi une transplantation de l'utérus. La mère, âgée de 36 ans avait reçu l'année dernière un utérus d'une amie ménopausée. Elle a accouché en septembre d'un petit garçon en bonne santé après 31 semaines de grossesse. L'équipe du professeur Mats Brannstrom de l'université de Göteborg a conduit l'opération après plus de 10 ans de recherche. " Quand le bébé est sorti par césarienne, il a crié presque immédiatement, ce qui est bon signe et signifie que le bébé se porte bien. Bien sûr, c'était un bonheur fantastique pour moi et toute l'équipe. Mais c'était aussi un peu irréel, parce que nous ne pouvions pas croire que nous avions atteint ce moment. " explique le professeur. L'espoir est désormais permis aux femmes qui ne peuvent pas avoir d'enfants du fait d'une absence ou d'une malformation de l'utérus. Mais la prouesse médicale demande maintenant approfondissement reconnaît le professeur Brannstrom: " Tout dépend des résultats des prochains travaux de recherche. Je ne pense pas que cela devienne un soin ou une opération chirurgicale de routine avant de nombreuses années. " La jeune mère qui a ouvert la voie se porte bien. Elle est sortie de l'hôpital trois jours après la naissance, et s'occupe désormais de son bébé à ma maison.
Vidéos A la une
SAN FRANCISCO - 3 oct 2013 - En Californie, le sort d'une adolescente déclarée morte il y a dix mois fait l'objet d'un âpre combat juridique. Sa mère exige qu'un acte officiel la déclare de nouveau vivante. Pour appuyer ses propos : cette vidéo tournée au chevet de Jahi. A sa demande, le jeune fille bougerait son pied. Jahi, 13 ans a fait un arrêt cardiaque lors d'un contrôle de routine à l'hôpital pour de l'apnée du sommeil. C'était le 9 décembre 2013, depuis, elle ne s'est plus réveillée. Des essais ont mis en évidence l'absence d'activité cérébrale, l'état civil a établi le certificat de décès. Une décision que n'a jamais accepté la famille. Elle a obtenu que la machine qui la maintient en vie ne soit pas débranchée. " Je lui ai dit que tant que je serai en vie , tant que mon coeur bat et le sien aussi, jamais je ne laisserai qui que ce soit la débrancher. Et elle me répond. Elle est là, je ne suis pas folle. " déclare Nailah Winkfield, la mère de Jahi McMath. Mais pour la justice : rien ne justifie la réouverture du dossier. Elle est appuyée par de nombreux scientifiques, par exemple David Magnus, professeur de médecine à l'université Stanford. " Nous le voyons tout le temps chez les patients en état végétatif ou avec de graves lésions cérébrales sans activité volontaire. Les familles interprètent mal le mouvement aléatoire et croient voir une action intentionnelle alors que ce n'est pas le cas. C'est pourquoi vous avez besoin d'un médecin, capable d'évaluer s'il y a vraiment une telle action. " L'enjeu est également financier. Si Jahi était reconnue vivante, l'État devrait prendre en charge les coût médicaux, qui pour l'instant sont assurés par des fonds privés.
Vidéos A la une
Le sérum expérimental anti-Ebola est arrivé ce jeudi au Libéria. Il n'avait encore jamais été testé sur le continent africain. Il a en revanche sauvé deux américains qui avaient contracté le virus en Afrique.
Vidéos A la une
GAZA - 28 juillet 2014 - Un bébé a été sauvé du ventre de sa mère, tuée dans un bombardement à Gaza. La petite fille, née par césarienne, a été prénommée Shaïma. Né prématuré, le bébé est toujours sous observation et sous assistance respiratoire. "Sa mère nous a été amenée alors qu'elle était dans son dernier mois de grossesse. Les médecins l'ont opérée et ils se sont aperçus que le coeur (du bébé) battait encore", a expliqué le docteur Wajdi Qeshta. Le conflit entre Israël et le Hamas a connu mardi un inquiétant regain de violence avec des bombardements nocturnes incessants sur la bande de Gaza. Dans la nuit de lundi à mardi, les combats ont fait 26 morts côté palestinien et dix morts dans les rangs de l'armée israélienne. Quant à la petite Shaïma, les médecins espèrent qu'elle pourra quitter l'hôpital avec sa grand-mère dans cinq semaines.
Vidéos A la une
L'Université François Rabelais a commandé 300 tablettes pour la faculté de médecine.
Vidéos A la une
Le rapporteur public du Conseil d'État s'est prononcé contre la poursuite du traitement qui maintient en vie Vincent Lambert. La famille se déchire toujours sur son cas, pour son frère David Philippon "Vincent n'est absolument pas en fin de vie, il est très lourdement handicapé, il réagit aux émotions". À l'inverse, son épouse et son neveu défendent l'arrêt des soins pour entamer un protocole de fin de vie.
Vidéos A la une
Retour sur le procès de Nicolas Bonnemaison et le débat sur le droit à l'euthanasie, avec Michèle Belaunay, députée PS de Gironde, ancienne ministre déléguée aux Handicapés et à l'Autonomie, et Didier Sicard, médecin, président de la Mission présidentielle de réflexion sur la fin de vie (Rapport Sicard).
Vidéos A la une
Deux médecins marseillais ont créé un kit à bas prix pour lutter contre la cataracte en Afrique.
Vidéos A la une
La société française Carmat a mis en garde, mardi, contre toute conclusion hâtive après le décès du premier patient ayant bénéficié de l'implantation de son coeur artificiel. Elle maintient...

Pages

Publicité