Revue du web
Avec La Tribune
Il l’avait promis la main sur le cœur, le général Ould Abdelaziz n’a pas pour objectif de modifier le « verrou » constitutionnel mauritanien qui limite le nombre de mandats présidentiels à deux. De ce fait, le Président Mauritanien devrait quitter le pouvoir en 2019.
Publicité