Présidentielles
Lundi soir à Paris, Emmanuel Macron a démenti avec humour la rumeur qui court depuis plusieurs mois sur sa prétendue double vie avec le patron de Radio France. Le candidat à la présidentielle en a également profité pour se payer l’un de ses adversaires.
Société
Le train de vie professionnel de l'actuel PDG de Radio France, quand il était à la tête de l'INA, a été jugé excessif par la Cour des comptes. 
Politique
Selon le Canard Enchaîné, François Hollande aurait forcé l'embauche d'une journaliste au sein de France Bleu Pays Basque.
Société
Le Parquet de Créteil a ouvert une enquête préliminaire pour "favoritisme" à l’encontre de l’ex-PDG de l’INA, Mathieu Gallet.
Politique
Le ministre de la Culture n’a pas l’intention de prendre cette affaire à la légère après la polémique déclenchée par les frais exorbitants de taxis de l’ex-PDG de l’INA.
Société
Les avocats de l’ex-PDG de l’INA indiquent qu’une partie des frais a été remboursée. D’après eux, ses dépenses seraient inférieures à celles de son prédécesseur, Mathieu Gallet.
Société
Une nouvelle enquête menée par le ministère de l’Economie et rapportée par Le Canard Enchaîné révèle des irrégularités dans des contrats passés entre Mathieu Gallet et des consultants.
Société
Dans un rapport que s’est procuré le magazine Challenges, le détail des factures concernant les déplacements d’Agnès Saal montre plein d’invraisemblances.
Société
Le jeune PDG de Radio France a été complètement réhabilité par le rapport de l’Inspection Générale des Finances (IGF) publié ce lundi.
Société
Alors que la grève a pris fin à Radio France après 28 jours, son PDG a été blanchi par l’Inspection Générale des Finances (IGF).
Vidéos A la une
La grève a été reconduite lundi à Radio France pour une 27e journée ce mardi 14 avril. Les syndicats de la Maison ronde ont envoyé un courrier à la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, pour lui demander une prolongation de 24 heures de la médiation, arrivée à son terme dimanche soir. Le médiateur, Dominique-Jean Chertier, a mis sur la table des propositions et conditionné la suite de la médiation à l'acceptation de ces dernières. Sauf qu'elles sont loin de satisfaire l'intersyndicale de Radio France. La principale crispation réside autour du projet de mutualisation des programmes des 44 stations du réseau France Bleu.
Vidéos A la une
Les salariés de Radio France ont voté la poursuite de la grève jusqu'à lundi avant même de rencontrer le médiateur. Nommé jeudi par Fleur Pellerin, la ministre de la Culture, Dominique-Jean Chertier s'est entretenu à huis clos ce vendredi avec les syndicats. "Ma méthode c'est d'abord écouter les gens, essayer de comprendre, de trouver les points par lesquels on puisse identifier les portes de sortie les plus favorables pour tout le monde", a affirmé le médiateur au micro de BFMTV.
Vidéos A la une
La ministre de la Culture Fleur Pellerin a nommé ce jeudi un médiateur à Radio France à la demande des syndicats. Ces derniers ont voté une motion de défiance contre leur PDG Mathieu Gallet. Le mouvement de grève se poursuivra vendredi pour une 23e journée. Invité de BFMTV ce jeudi soir, l'ancien PDG de la maison ronde, Jean-Luc Hees, a reconnu que ce conflit est "difficile pour tout le monde. PDG et salariés vont devoir se serrer la ceinture". Avant d'ajouter que Mathieu Gallet allait "tenir la route. On ne déserte pas, on ne sauve pas" lors d'un conflit social.
Vidéos A la une
Mathieu Gallet, le patron de Radio France, exposera mercredi en comité central d'entreprise, son plan stratégique pour redresser les comptes du groupe qui accuse un déficit de 21,3 millions d'euros cette année. Radio France en sera alors à son 21e jour de grève, un conflit sans précédent dans l'histoire du groupe. Dans ce contexte, l'audition d'Olivier Schrameck, le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel, par les députés de la commission des lois, mardi, était très attendue. Le Csa est en effet à l'origine de la nomination du patron de Radio France, en 2014. "J'ai été nommé il y a un an par le CSA et seul le CSA peut me retirer mon mandat", expliquait d'ailleurs Mathieu Gallet, le 2 avril sur Itélé. "Une crise financière sans précédent" Face aux députés de la commission de la Culture, mardi, Olivier Schrameck a évoqué à mots comptés le dossier. Se disant "très sensible aux inquiétudes et aux préoccupations des collaborateurs de Radio France" frappés par "une crise financière sans précédent", il a dit "regretter profondément, que jusqu'à présent le dialogue social n'ait pas permis de faire apparaitre des solutions au conflit en cours." Mathieu Gallet sera auditionné mercredi à 9h30 par la commission de la Culture, un rendez-vous à suivre en direct sur LCP canal 24/24 et sur LCP.fr.
Société
Le PDG de Radio France, âgé de 40 ans, fait actuellement l'objet de rumeurs faisant état d'une possible liaison avec le candidat à la présidentielle. Ce dernier a démenti, mais pas Mathieu Gallet.
Vidéos A la une
Après 16 jours d'une grève qui paralyse presque totalement Radio France, les assemblées générales rassemblent toujours autant de personnels. Les revendications n'ont pas changé: les salariés ne veulent pas du plan proposé par leur direction, qui prévoit, entre autres, 200 à 300 départs volontaires. Mis en cause dans sa gestion du groupe, le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, sera auditionné mercredi prochain par la commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale.
Société
Depuis plusieurs semaines, le jeune PDG de Radio France est au cœur de nombreuses polémiques concernant des dépenses faramineuses. Ce jeudi, Mathieu Gallet a dénoncé un complot visant à le faire tomber.
Vidéos A la une
"Sa nomination est une erreur de casting." Mercredi, Alexis Bachelay, le député socialiste des Hauts-de-Seine, a demandé la démission de Mathieu Gallet, le président de Radio France. Le groupe est touché depuis le 19 mars par une grève illimitée de ses personnels dans un contexte de réduction budgétaire et après la révélation des sommes engagées par Mathieu Gallet pour assurer sa communication et rénover son bureau. "A mon avis, il y a un devoir d'exemplarité", a assuré Alexis Bachelay, sur le plateau de Parlement'air. "Mathieu Gallet doit prendre ses responsabilités, il n'est plus l'homme de la situation : il doit partir." Arnaud Robinet, le député UMP de la Marne, a également estimé que le président de Radio France se doit d'être "exemplaire" : "Je dis véritablement qu'il doit démissionner. On ne peut pas réformer une maison avec un boulet au pied." >> A lire aussi : VIDEO - Laurent Wauquiez sur Mathieu Gallet : "Quand vous avez aussi peu de sens de l'exemplarité, c'est compliqué de s'occuper de Radio France"
Vidéos A la une
Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a annoncé mercredi que le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, avait été une nouvelle fois "convoqué" jeudi matin par la ministre de la Communication, Fleur Pellerin. "Ce que dit le Premier ministre c'est qu'à partir du moment où on est la tête de Radio France, il faut assumer ses responsabilités", a rapporté Stéphane Le Foll.
Société
Rénovation de ses bureaux, embauche de conseillers en image...Le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, suscite actuellement la polémique au sujet de nombreuses et faramineuses dépenses.
Vidéos A la une
Les contribuables sont généreux ! Ils ont financé, bien plus qu'un nouveau bureau à 105 000 euros, pour le nouveau PDG de Radio France... Ils ont aussi payé un communicant, à Mathieu Gallet, pour la modique somme de 90 000 euros ! Dans "Merci les Français", Eric Brunet traque tous les gaspillages d'argent public.
Société
D’après Le Canard Enchaîné, le PDG de Radio France payerait un chargé en communication 90 000 euros par an afin de l’aider à gérer son image.
Société
Mathieu Gallet a admis ses torts concernant la très chère rénovation de son bureau chez Radio France. Il a également proposé un moratoire sur les prochaines phases du chantier de restauration.
Société
En plus de l'onéreuse rénovation de son bureau, Mathieu Gallet, le PDG de Radio France, a également reçu une voiture neuve à son arrivée.
Société
La rénovation du bureau de Mathieu Gallet a coûté près de 105 000 euros à Radio France. Avant lui, Nicolas Sarkozy et Thierry Lepaon avaient également provoqué la polémique avec des bureaux aux prix exorbitants.
Société
Nommé l’année dernière aux commandes de Radio France, Mathieu Gallet aurait fait rénover son bureau pour la somme de 105 000 euros. Un chiffre qui a du mal à passer quand on sait que la Maison ronde cherche à faire 50 millions d’euros d’économies.
Publicité