Société
Alors que la journaliste franco-libanaise de 37 ans vient d'officialiser son congé maternité, découvrez qui est le père de son futur enfant. Le couple s'était rencontré sur le plateau d'"On n'est pas couché".
Société
Selon l'Ined, le 23 septembre est le jour où le pays enregistre le plus de naissances. Mais pourquoi un tel pic à cette date-ci ?
Vidéos à la une
Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 est présenté ce jeudi et doit proposer de réduire la durée des séjours en maternité d'une journée. Résultat, une économie de 78 millions d'euros pourrait être réalisée. Depuis 5 ans, la mesure est expérimentée dans certaines maternités. "Il faut que ce soit une patient qui ait accouché sans complications, à terme, qui n'ait pas eu de complications après l'accouchement. Parmi les critères de sortie précoce il faut évidemment que la patiente soit d'accord", explique Guillaume Girard, gynécologue à l'Hôpital Armand-Trousseau de Paris.
Société
Un homme a agressé un aide-soignant du CHU de Bordeaux car il refusait que son épouse enceinte soit auscultée par du personnel médical masculin.
Vidéos à la une
Les équipes de la maternité et du bloc opératoire du Centre Hospitalier Alpes Léman (CHAL) ont suivi une formation particulière pour mieux se confronter à des situations d'urgence.
Vidéos à la une
Le prince William et son épouse Kate ont présenté au monde leur fille, quatrième dans l'ordre de succession au trône. La duchesse de Cambridge avait accouché quelques heures plus tôt à l'hôpital St Mary de Londres. Kate, vêtue d'une robe blanche à petites fleurs jaunes, est apparue un bref instant, samedi soir, tenant sa fille dans les bras, protégée par un bonnet beige et enveloppée dans une couverture blanche. Cette première séance photo a fait le tour du monde. "Je les ai vus sortir. Elle tenait le bébé. Ils sont juste magnifiques et si heureux. C'est extraordinaire. Je n'oublierai jamais ce moment", s'est extasiée une touriste canadienne venue apercevoir le couple à la sortie de l'hôpital. La famille tout juste agrandie devrait passer les premiers jours après la naissance au palais de Kensington avant de se retirer dans sa maison d'Anmer Hall, située dans la propriété royale de Sandringham (Norfolk, est de l'Angleterre).
Vidéos à la une
LONGMONT (Colorado) - 19 mars 2015 - Cette femme en tenue orange a été arrêtée pour avoir éventré une femme enceinte. Elle a ôté le bébé du corps de sa victime et a simulé par la suite une fausse-couche auprès de son compagnon. Le drame s 'est déroulé non loin de Denver dans le Colorado. La femme agressée a réussi à appeler les secours et survivre à l'attaque mais pas son enfant à naître. Enceinte de 7 mois, elle s'était présentée au domicile de son assaillante à la suite d'une petite annonce. " Elle s'est rendue à cette adresse pour acheter des vêtements pour bébé. Elle a été battue, poignardée, et son bébé a été ôté " selon Jeff Satur, porte-parole de la police de Longmont Âgée de 34 ans, la suspecte a été inculpée pour assassinat au lendemain du drame.
Vidéos à la une
Les deux familles dont les bébés avaient été intervertis dans leurs couveuses d'une clinique des Alpes-Maritimes il y a vingt ans, vont recevoir 1,88 millions d'euros à titre de réparation du préjudice subi. Elles ont en revanche été déboutées de leurs demandes formées contre les médecins.
Société
Un homme a été interpellé à la sortie de la maternité de l'hôpital de Rennes après avoir volé le placenta de sa femme, qui avait accouché la veille. Il s'en était emparé et s'était enfui avec.
Vidéos à la une
Une violente explosion a détruit la maternité de l'hôpital de Cuajimalpa, au sud de Mexico. Plusieurs enfants sont morts et un nombre incertain...
Vidéos à la une
Deux bébés ont été échangés, il y a 20 ans dans une maternité de Cannes, dans les Alpes-Maritimes. La justice s'est saisie ce mardi de cette affaire peu ordinaire. Les familles réclament 12 millions d'euros au total de dommages et intérêts.
Vidéos Sciences
Un bébé porteur de beaucoup d'espoir. Sa mère, une Suédoise de 36 ans, était née sans utérus en raison d'une affection génétique. Elle a subi il y a un an une greffe d'une donneuse vivante. Après une fécondation in vitro, l'embryon a été transféré dans l'utérus transplanté. La croissance du foetus a été normale. Après 31 semaines de grossesse, un garçon d'1,7 kg a vu le jour. Aujourd'hui, la jeune maman accepte de témoigner anonymement. 'C'est un sentiment fantastique. Je me sens vraiment mère pour la première fois. Après des années de chagrin et de désespoir, quand j'ai vu mon bébé, je me suis juste sentie mère' dit-elle. L'accouchement a eu lieu par césarienne il y a environ un mois. C'est la première fois qu'une telle transplantation réussie. C'est l'aboutissement de dix années de recherche. A la tête de l'équipe médicale, le professeur Mats Brännström, spécialiste de gynécologie obstétrique à l'université de Gothenburg. 'C'est formidable mais bien sûr la plus grande récompense c'est de voir les patients, cette nouvelle famille heureuse, et de voir le bébé, et aussi de savoir que nous avons trouvé un traitement pour des milliers de femmes qui jusqu'à présent ne peuvent pas devenir mère', explique t-il. Cette première constitue en effet une percée majeure dans la lutte contre l'infertilité. Toutefois, selon ce professeur, il faudra encore de très nombreuses années avant que cette pratique ne devienne 'une routine chirurgicale'.
Vidéos à la une
Une anesthésiste de la maternité d'Orthez impliquée dans le décès d'une jeune femme à la suite d'un accouchement difficile a été mise en examen jeudi pour "homicide involontaire". "Les conclusions de l'enquête seront connues vendredi", a déclaré Marisol Touraine jeudi.
Vidéos à la une
Sophie d'Amsterdam : 'Il y a environ quatre ans, le Parlement européen a adopté en première lecture, le projet de directive sur le congé maternité. Depuis, plusieurs Etats membres bloquent le texte. Y a-t-il une chance pour qu'elle entre un jour en vigueur ?' La réponse de Joanna Maycock, secrétaire générale du Lobby européen des femmes (Bruxelles) : 'Pour résumer, ce que le Parlement européen a proposé en 2010 consistait à assurer aux femmes, un minimum de vingt semaines de congé maternité payées à taux plein et à renforcer d'autres droits, notamment en matière de licenciement des salariées enceintes. Donc c'est une proposition très importante. Effectivement, l'ensemble du projet est bloqué par le Conseil des ministres depuis 2010, soit quatre ans de retard. La Commission européenne a donc proposé d'abandonner cette législation dans le cadre des mesures qui visent à réduire la bureaucratie au niveau de l'Union. Nous, on pense que les droits des femmes et des familles, ce n'est pas de la paperasserie, mais qu'il est vraiment important que cette directive sur le congé maternité revienne sur la table. Les mesures destinées à renforcer ces droits sont essentielles à tous pour établir une plus grande égalité entre hommes et femmes. De plus, il est certain qu'à travers l'Union, le fait d'avoir un enfant est le principal facteur qui empêche les femmes de prendre plus de place et de pouvoir sur le marché du travail. Une directive renforçant le congé maternité permettrait de mieux lutter contre l'écart de rémunération entre hommes et femmes, la pauvreté des enfants et d'autres types d'exclusions. En mai, lors des élections européennes, les électeurs ont dit clairement aux institutions européennes qu'ils n'étaient pas contents de ce qui se passe. Selon nous, si l'Europe veut rétablir le contact avec ses citoyens, elle doit leur prouver les avantages concrets liés à l'instauration de meilleurs droits. La directive sur le congé maternité - si elle revient sur la table - sera immédiatement bénéfique pour des millions de familles dans l'Union et cela montrera aux citoyens que l'Europe se préoccupe d'eux. Donc, ce texte peut être sauvé et on espère qu'il le sera. Le Parlement européen et la présidence italienne de l'Union sont en train de négocier pour voir s'ils peuvent sauver cette directive et pour nous, c'est absolument essentiel.' Si vous voulez vous aussi poser une question dans U talk, veuillez cliquer sur le bouton ci-dessous.
Vidéos à la une
L'Assurance maladie propose de réduire la durée des jours de congés maternité pour maîtriser les dépenses. Aujourd'hui, en moyenne, une jeune maman reste quatre jours à l'hôpital après l'accouchement. Ecourter les séjours en maternité, en passant de quatre à une seule journée, permettrait de dégager 280 millions d'euros pour la Sécurité sociale: une solution qui remplirait les objectifs du plan d'économie de Manuel Valls, dans le secteur de la santé.
Vidéos à la une
Elle s'appelle Noémie, elle pèse 3.330kg pour 49cm, et est le premier bébé de la métropole lilloise!
Vidéos à la une
Des centaines de femmes se sont mobilisées en vue de promouvoir l’allaitement maternel à Manille. Le groupe de défense Les nourricières de la terre a plaidé pour une loi visant à empêcher la...
Vidéos à la une
A partir de lundi, la maternité de Dourdan, dans l’Essonne, sera fermée. Après le décès d’un nourrisson, l’agence régionale de santé a constaté de graves dysfonctionnements au sein de...
International
Le New Jersey (Etats-Unis) connaît actuellement un mini baby-boom, neuf mois après le passage de l’ouragan Sandy qui avait privé ses habitants d’électricité pendant plusieurs jours. Plus de détails.
Publicité