Vidéos A la une
MARYSVILLE (nord-ouest des États-Unis) - 24 oct 2014 - Des lycéens en état de choc. Plus tôt dans la journée, l'un deux a ouvert le feu sur ses camarades, dans la cafeteria d'un établissement scolaire de Marysville, au nord de Seattle. Avant de retourner l'arme contre lui, le tireur a tué un élève et en a blessé quatre autres très grièvement. Pendant plusieurs heures, les forces d'élite ont ratissé les bâtiments pour sécuriser les lieux. Réunis plus tard dans la journée pour rendre hommage aux victimes, les lycéens ont le sentiment d'avoir échappé au pire : "J'étais en classe de maths, lorsque l'alarme incendie a retenti. Tout le monde s'est précipité au stade croyant qu'il s'agissait d'un exercice de simulation. Mais au bout de 10 minutes, quelqu'un nous a dit : " Tout est verrouillé ". Les profs nous hurlaient dessus pour que nous rentrions dans nos classes. On a attendu pendant deux heures. On entend tout le temps parler de fusillades dans les écoles, mais vous ne pensez pas que cela arrivera un jour dans votre école " raconte une élève. D'après ses camarades, le tireur âgé de 15 ans, issu d'une famille amérindienne, était une figure de l'équipe de foot de l'école. Il aurait agi par dépit amoureux. Plusieurs de ses messages sur les réseaux sociaux laissaient percevoir son mal-être, quelques jours avant le drame. La police a indiqué que sa licence de port d'armes était en règle. De quoi alimenter le débat récurrent sur le contrôle d'armes à feu aux États-Unis.
Publicité